Magazine Sport

Présentation de la saison 2010 de la NFL.

Publié le 08 septembre 2010 par Vinz

Jeudi soir, tous les amateurs de football américain se réjouiront. C’est le coup d’envoi de la saison régulière avec le match d’ouverture entre les Saints de la Nouvelle-Orléans et les Vikings du Minnesota.

nfl-logo

Avant cette rencontre, je vous propose une petite présentation, agrémentée de mes improbables pronostics de la saison régulière.

Présentation.

Pour les lecteurs qui ne connaissent pas bien le championnat de la NFL, je vais rappeler son organisation. La Ligue est composée par deux conférences historiques de 16 clubs chacun (soit 32 formations au total) : la conférence Nationale et la conférence Américaine. Ces conférences sont réparties en quatre divisions géographiques (plus ou moins) : nord, sud, est, ouest. Les 32 équipes disputent une saison régulière de 16 matches et 17 semaines (avec une semaine d’exemption pour chaque équipe).

Les vainqueurs de chaque division et les deux meilleurs bilans sont qualifiés pour les play-offs. Les deux meilleurs vainqueurs de division sont directement qualifiés pour le deuxième tour alors que les quatre autres équipes disputent un premier tour. Les rencontres se jouent sur le terrain du mieux classé.

Les vainqueurs des conférences se rencontre lors du Super Bowl, l’événement ponctuel régulier le plus suivi des Etats-Unis. Cette année, c’est Dallas qui accueille l’édition XLV. Enfin Arlington, dans la grande banlieue de Dallas, où est construit le stade des Cowboys.

Pour le palmarès, les Steelers de Pittsburgh ont gagné 6 fois le Super Bowl, les 49ers de San Francisco et les Cowboys de Dallas 5 fois.  Parmi les loosers, on trouve les Broncos de Denver (4 défaites, 1 victoire), les Vikings du Minnesota (4 défaites) et les Bills de Buffalo (4 défaites consécutives).

All NFL Helmet Pins

Conférence Nationale.

NFC Logo

Conférence du champion du Super Bowl, les New Orleans Saints, elle devrait nous réserver au final un duel entre trois ou quatre gros favoris : les Saints, les Vikings, les Cowboys et … une suprise.

Dans la division Sud, les Saints sont largement favoris. Leur attaque reste explosive avec Drew Brees, Marquis Colston, Pierre Thomas ou Reggie Bush pour ne citer que les plus connus. L’incertitude vient des mouvements en défense qui risque d’affaiblir une formation qui avait dû son succès aux progrès significatifs dans ce domaine. Une qualification est très probable mais pour la suite, cela demeure incertain. Les principaux concurrents seront les Falcons d’Atlanta, décevants en 2009 mais je crois encore en eux. Quant aux Panthers de la Caroline, ils entament l’ère post-Delhomme et post-Peppers ; cela sent le renouveau des cadres derrière les Steve Smith, De Angelo Williams et autres. Cependant j’ai du mal à croire en une bonne saison, même si le calendrier peut aider. Les Buccaneers de Tampa Bay sont dans un processus de reconstruction plus long mais ils devraient gagner un ou deux matches de plus que l’an passé.

La division Nord verra un duel entre les Vikings du Minnesota et les Packers de Green Bay. Soyons honnête : ni les Bears de Chicago (malgré Peppers), ni les Lions de Detroit, qui repartent d’encore plus loin, ne peuvent prétendre aux séries. Mais prendre un match n’est pas impossible.

Le duel opposera les Vikings de Brett « La Denise » Favre contre son ancienne équipe des Packers où Aaron Rodgers a pris fermement la succession. Les Vikings sont favoris sur le papier : Favre à la passe, Peterson à la course (malgré son inconstance), Rice et Harvin à la réception, Allen et les Williams pour enfoncer la ligne adverse, c’est du lourd. Sauf que Favre n’est pas totalement rassuré avec sa cheville, que Sidney Rice manquera le premier tiers de la saison et qu’Harvin est en proie à des migraines. En face les Packers sont en progrès, enfin si leur défense resserre un peu le jeu comme elle l’avait fait en fin de saison régulière, avant d’éclater dans le mythique match contre l’Arizona.

A l’Est, on retrouvera la division où tout le monde peut prétendre. Les Cowboys de Dallas seront encore une fois favoris et certainement plus motivés à l’idée de jouer un Super Bowl à la maison. Mais les Redskins de Washington ont fait fort avec l’arrivée de Donovan McNabb en passeur et de Mike Shanahan comme coach. L’ancien de Philadelphie est attendu comme le messie dans la capitale. Les Eagles de Philly ont tourné la page des années 2000 : McNabb est parti, Westbrook aussi, Kolb aura le rôle de succéder au premier. Un pari intéressant. Enfin, il ne faut jamais oublier les Giants de New York, même si la saison 2009 a été en-dessous des attentes. L’arrivée de nouveaux receveurs pourrait relancer l’équipe. En tout cas la division est équilibrée, comme d’habitude.

A l’Ouest c’est tout le contraire ou presque. Les Cardinals de l’Arizona ont perdu lourd ce printemps : Kurt Warner a pris sa retraite et Anquan Boldin est parti. Certes les Doucet, Breaston aideront toujours Fitzgerald à créer le danger par les airs. Mais Matt Leinart ne succèdera pas à Warner : dépassé par l’ancien Brown Derek Anderson, il a été libéré ce week-end et sera remplaçant à Houston. Les favoris deviennent donc les 49ers de San Francisco. L’équipe a progressé durant la saison : Alex Smith ne justifiera sans doute jamais son statut de numéro un de draft mais il a maintenant un personnel de receveurs très convenable : Davis, Crabtree, Ginn Jr. Et Gore sera toujours là pour semer la terreur par la course. Au vu du niveau des autres formations, les Franciscains sont plus homogènes.

Ensuite viennent les Seahawks de Seattle, qui cherchent un nouveau souffle et les Rams de Saint-Louis qui utiliseront leur QB Bradford plutôt que prévu. Le numéro un de la draft 2010 ne devait pas initialement être titulaire au poste de quart-arrière. De toutes façons la route est longue pour Saint-Louis.

Conférence Américaine.

AFC logo

Des deux conférences, c’est celle qui présentera le plus de prétendants aux honneurs.

Dans la division Sud, les Colts d’Indianapolis sont évidemment favoris. Les champions sortants de la conférence maintiennent leurs atouts et espèrent que les joueurs clés en défense (Sanders, Mathis) seront en bonne santé. Si Peyton Manning sait conduire l’attaque, les Flingueurs ont des problèmes avec le jeu de course, tant offensivement que défensivement.

La concurrence sera néanmoins serrée dans la division. Les hideux Titans du Tennessee ont donné beaucoup d’espoirs après un départ calamiteux en 2009 (0-6). L’équipe a fini à 8-8 avec Vince Young qui semble surmonter ses problèmes et Chris Johnson les défenses adverses. Les Titans sont de gros outsiders dans la course aux playoffs. Tout comme les Texans de Houston qui tournent maintenant autour du pot. Dernière franchise d’expansion, l’équipe a encore manqué de peu une qualification en séries. La faute à des matches manqués contre des adversaires à leur portée. L’équipe a du talent mais pas toujours de la constance et le calendrier ne risque pas de favoriser les Texans. Enfin la clé de leur succès sera de gagner des matches intra-division, ce qu’ils font un peu plus depuis deux ans. Par contre, les Jaguars de Jacksonville ne suscitent aucune attente alors qu’on parle ici et là d’un possible déménagement (Los Angeles est la première cible en cas de délocalisation).

Au Nord, c’étaient les Corons ! Non, c’étaient les Bengals de Cincinnati qui avaient créé la surprise en gagnant la division l’an passé. Mais l’équipe avait ralenti en attaque après la mort accidentelle de Chris Henry. C’est pourquoi, les gars de l’Ohio sud ont pris le pari d’associer Chad Ocho « Machin » Cinco à Terrell Owens. Deux cas, deux spécimens mais deux dangers permanents. Reste à confirmer cette année, ce qui n’est pas la spécialité de l’équipe : celle-ci ne s’est qualifiée pour deux saisons consécutives qu’une seule fois en 30 ans !

Mais le favori de la division est pour moi l’équipe des Ravens de Baltimore. Avec Boldin, l’attaque aérienne va trouver un élément de grande valeur et une cible de choix pour Joe Flacco, qui a souffert en 2009. Autrement, nous conservons les valeurs traditionnelles de l’équipe : gros jeu au sol et énorme défense. Les Patriots se souviennent encore du premier quart-temps des séries !

Mais que penser alors des Sidérurgistes (Steelers) de Pittsburgh ? L’équipe dont les propriétaires sont les plus anciens de tout le sport US (dans la famille). Ben… il y a eu du mouvement, volontaire et forcé. Ben Roethlisberger a été suspendu 6 puis 4 matches pour atteinte à l’image de la Ligue, après avoir été impliqué dans une affaire de moeurs (sans qu’il ait été acccusé). Et comme les deux quarts remplaçants sont blessés, ça risque de froisser dans les airs. Santi Holmes est parti, même si El Randle est revenu, l’équipe se cherche quelque peu et doit limiter les dégâts en attendant le retour de Big Ben pour octobre.

Et les Browns de Cleveland ? Ils tentent leur coup avec Jake Delhomme, qui a complètement coulé l’an passé avec la Caroline. Mais le jeu de passe était tellement tragique qu’il n’y a pas trop de risque. L’équipe a bien fini la saison 2009 (4 victoires), ce qui autorise des espérances modestes. Mais le meilleur atout de la formation sera Mike Holmgren. En effet, l’ancien coach des Packers et des Seahawks a accepté de mener la reconstruction de l’équipe dans son organisation, le poste d’entraineur revenant à Mangini (le beau-frère du GM des Indians -je l’ai placé-). On est donc dans du long terme mais il n’y a pas mieux à faire.

La division Est sera l’objet d’une rivalité âpre entre les Jets de New York et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Moribonds à l’entame du sprint final, les Jets ont réussi à se qualifier et à atteindre la finale de la conférence. L’équipe a du potentiel avec la QB Mark Sanchez mais avec aussi LaDainian Tomlinson qui est une recrue de prestige même s’il devrait ne pas être le premier choix de course. Holmes est débarqué de Pittsburgh pour donner de l’allure aux receveurs. L’équipe devrait progresser et causer quelques problèmes encore. Les Pats, eux, s’appuieront toujours sur leur attaque aérienne : Brady à la passe, Moss, Watson, Welker à la réception c’est du lourd. Mais la défense inquiète un peu car le processus de rénovation est en cours. Mais Bellichick sait toujours trouver un moyen pour gagner. C’est le lot des équipes qui ont la culture de la gagne même si pour Boston, c’est plus rare qu’en milieu de décennie. Quant aux Dolphins de Miami, ils ont une carte d’outsider à jouer avec l’arrivée tardive de Brandon Marshall. Ce sera dur quand même de se qualifier. Ne parlons pas des Bills de Buffalo qui sont en mode présence physique.

Terminons ce tour d’horizon par la division Ouest. Les Chargers de San Diego sont largement favoris et plusieurs experts pensent que c’est l’année ou jamais de gagner un Super Bowl. L’équipe a souvent eu sa chance mais l’a gaspillé, comme l’an passé contre les Jets. Tomlinson est parti mais il n’était plus le coureur numéro un. L’attaque reste solide, la défense aussi malgré le départ de Cromartie. Un championnat de division est largement à leur portée. Les seuls rivaux sont les Broncos de Denver. L’équipe pose beaucoup d’interrogations, capable du meilleur comme du pire, de briller comme de se saborder en règle. Trop inconstant pour aller jouer un match en janvier. Enfin les Chiefs de Kansas City et les Oakland Raiders ne joueront pas un rôle pour se qualifier mais pour empêcher les autres de le faire. Les Raiders en ont fini, euthanasiant sportivement JaMarcus Russell, notre grand pote. Jason Campbell est arrivé, après avoir perdu sa place à Washington. L’équipe a un petit potentiel, de bons joueurs mais y-a-t-il la volonté de gagner ? Quant aux Chiefs, ils construisent tout simplement, en ayant réglé quelques cas (celui de Larry Johnson).

Mes pronostics :

Conférence Nationale : Saints-Vikings-Cowboys-49ers-Packers-Falcons

Conférence Américaine : Chargers-Jets-Colts-Ravens-Patriots-Texans (la grosse cote).

Pour la journée 1.

Saints, Browns, Dolphins, Patriots, Colts, Jaguars, Falcons, Titans, Giants, Bears, Cardinals, Packers, 49ers, Redskins, Jets, Chargers.

NFL team_map


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vinz 627 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine