Magazine Entreprise

Les entreprises accumulent des montagnes de papier

Publié le 21 septembre 2010 par Tulipe2009
Les entreprises accumulent des montagnes de papier
Les entreprises accumulent des montagnes de papier
Les entreprises accumulent des montagnes de papier
Les entreprises accumulent des montagnes de papier

De plus en plus d’associations, comme Greenpeace dans le domaine high tech, utilisent les classements pour se faire connaître et sensibiliser les consom’acteurs et les entreprises. Les médias sont aussi friands de ces classements, qui permettent de repérer les bons et les mauvais élèves.

Après une série de suicides à France Télécom, en février dernier, le ministère du Travail avait lui aussi mis en ligne sur le site consacré à "la santé et la sécurité au travail" Travailler-mieux.gouv.fr, les listes des entreprises classées en fonction de leurs efforts dans la prise en charge du stress. Une stratégie très dissuasive du "
name and shame" ("nommer et faire honte") coutumière à de nombreuses associations et qui donne en général de bons résultats.
En plus de ses enquêtes propres, l'association Riposte verte a lancé en mars 2010 avec le WWF, les Amis du Vent et 100 % recyclé/100 % engagé, l'étude PAP 50. Cette étude a pour but d’évaluer méthodiquement les politiques papier de 50 grandes entreprises françaises, dont les stars du CAC 40, sous divers aspects :
• l’évolution de leur consommation de papier,
• la proportion de papier responsable qu’elles utilisent
• et les actions qu’elles ont mises en place pour en maximiser le recyclage.
Selon ses propres termes, l’évaluation PAP 50 révèle que, même si quelques entreprises vont dans le bon sens, la majorité ne sont pas à la hauteur des enjeux environnementaux posés par le papier et ont encore beaucoup d’efforts à faire. Les auteurs de l’étude recommandent notamment les labels « Der Blaue Angel » et FSC pour l’approvisionnement en papier durable.
Ces entreprises consommatrices d’importants volumes de papier ont la responsabilité de généraliser les bonnes pratiques afin de faire passer la note moyenne de l’étude de 43 sur 100, pour les entreprises ayant répondu, à 94 sur 100 qui représente la compilation des meilleures actions papier.
Les entreprises les mieux notées sont l’Oréal, qui se démarque par sa politique d’achats responsables, Axa et la Poste (bonne note de politique papier). Carrefour, France Telecom, le groupe PPR, Michelin, Danone et Castorama ont aussi obtenu la moyenne. Michelin se distingue comme un champion du recyclage.

N'ayant pas répondu au questionnaire adressé en mars dernier, Veolia environnement et Suez environnement figurent curieusement au bas du classement… Seize autres entreprises sont aussi restées silencieuses, ''confirmant le plus souvent le peu d'actions sur le papier décrites dans leurs documents publics'', selon l'étude.
Ce rapport chiffré a pour mérite de présenter des axes de progrès en abordant des thèmes qui n’étaient pas nécessairement pris en compte auparavant par les entreprises sondées. Et de préciser que de «nombreuses entreprises nous ont d’ailleurs fait part de leur désir d’avancer dans leur politique papier suite à cette étude. Afin d’assurer un suivi de la politique papier des entreprises, leur permettant par la même occasion de mesurer leur progression, l’étude PAP 50 sera reconduite dans le futur avec un périmètre plus large. »
La question de réputation peut être un moteur pour avancer, comme en témoigne La Poste, qui a émis un communiqué de presse sur le PAP 50, mais en mettant en évidence la plus médiatiques des 4 associations partenaires, à savoir le WWF. De leurs côtés, il semble qu’Axa et l’Oréal n’ont pas jugé bon de communiquer sur cette étude, qui a donné lieu à de grosses retombées presse et sur le web 2.0.
Le témoignage de Whirpoll, Houra.fr et Etap Hôtel

Cette étude n’évoque par l’objectif «zéro papier », une utopie en voie de devenir réalisable grâce aux progrès technologiques, notamment sous forme de dématérialisation. On a vu dans le même genre le succès des billets électroniques de la SNCF.
Dans le domaine des factures, inhérentes aux relations commerciales, les nouvelles formes de transmission et de stockage pourraient engranger des économies en Europe estimées entre 80 et 250 milliards par an selon un rapport publié par Capgemini. Et, quelque 12 millions d’arbres pourraient échapper à la coupe chaque année. Sans parler du recyclage de la cartouche d’impression…
Le 22 juillet dernier, une charte d’engagement volontaire pour le développement durable a même été signée par la Fédération française des télécoms et le gouvernement. Il vise à favoriser la dématérialisation des supports d’échange avec les fournisseurs. Alors que la filière optique est très avancée dans ce domaine, de nombreuses entreprises restent encore à l’écart. Le retard français inquiète le gouvernement, qui a lancé un plan TIC-PME 2010 qui vise à favoriser les échanges électroniques dans une vingtaine de filières en France.
Le potentiel est considérable. Sur 30 milliards de factures éditées chaque année en Europe, seules 5% sont électroniques. Une étude de la Deutsche Bank parle de montagnes de papiers. Dans le détail, 900 millions de factures électroniques concernent des relations entre entreprises, tandis que 500 millions sont adressés aux ménages.
Au-delà de l’image, la dématérialisation des factures permet des gains significatifs de productivité. Au final, elle produit des effets durables contrastés, moins de papier, une meilleure performance économique, mais aussi moins d’emplois, certaines tâches dans les services comptables étant condamnées à disparaître ou à être sous-traitées.
Pour aller plus loin :
L’étude en ligne sur le site de l’association Riposte verte. Cette dernière analyse l'évolution des pratiques du secteur tertiaire et propose à ses acteurs des solutions qui renforcent leur responsabilité sociétale.
http://www.riposteverte.com/observatoire/pap50.php
La politique papier de La Poste est reconnue par le WWF
http://www.laposte.fr/Le-Groupe-La-Poste/Actualites/La-politique-papier-de-La-Poste-est-reconnue-par-le-WWF
Créée en 2009, 100% Recyclé, 100% Engagé vise à mobiliser un maximum d’acteurs autour du développement de l’usage de papier recyclé.
http://www.recycle-engage.com
L'association Les Amis du Vent, loi 1901, a été créée en 1992 à Calvi dans le but de proposer des événements où les univers se rencontrent, se confrontent pour construire demain.
http://www.lefestivalduvent.com/index.php
Un exemple de dématérialisation dans l’entrepreneuriat social : Le coffre fort numérique de Reconnect en association avec la Caisse des Dépôts
http://ong-entreprise.blogspot.com/2009/11/les-plus-demunis-retrouvent-du-lien.html
L'éco-label européen durable sur le papier, pas dans la réalité
http://www.actu-environnement.com/ae/news/ecolabel-europeen-pindo-deli-rapport-fern-papier-graphique-copier-indonesie-sumatra_10116.php4
Stress au travail : 10 propositions et des listes qui disparaissent
http://www.novethic.fr/novethic/entreprise/ressources_humaines/conditions_de_travail/stress_travail_10_propositions_et_classement/128230.jsp

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tulipe2009 204 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine