Magazine Cuisine

Un parfum de péché...originel

Par Olivier Et Nathalie
Un parfum de péché...originel
« Tartes, compotes, gelées, tartes Tatin...impossible pour moi d'évoquer la pomme sans penser à la dégustation ! », s'amuse Olivier Cresp, l'un des premiers parfumeurs à l'avoir utilisée dans ses compositions : Light Blue, de Dolce et Gabbana, et Nina, de Nina Ricci, lancés respectivement en 2001 et 2006, exhalent ses arômes, sous des facettes très différentes. Une originalité qui s'explique sans doute par le parcours de leur créateur. « Tout jeune, je suis parti aux États-Unis pour travailler notamment dans le domaine des arômes et parachever ma formation de parfumeur. Et c'est précisément avec les restitutions d'odeurs de pomme de synthèse, des notes souvent très vertes, qui sentaient parfois le cidre, que j'ai pu me faire la main », poursuit Olivier. De petits fragments de citron de Sicile, associés à une reconstitution de Granny Smith, « verte, pas sucrée, astringente et très figurative », selon ses propres mots, ont donné naissance à un des best-sellers de la parfumerie, accord sec et puissant, notes fraîches et propres sur un fond musqué et boisé à l'extrême. Cinq ans plus tard, Olivier Cresp récidive avec Nina, où la pomme acidulée est cette fois détrônée par une note caramélisée et gourmande, comme une suite bio-logique à son indétrônable Angel de Mugler, lancé en 1992. Cette « pomme d'amour », aussi évoquée par le flacon, sent le toffee, et le dessus craquant et joliment bruni d'une crème catalane. Bases de pommes reconstituées, « nature prints » (c'est à dire captages d'odeurs), damascones aux notes rosées et fruitées, ou encore verdox, une molécule de synthèse aux accents verts et fusants, contribuent à recréer le fruit interdit. Un parfum de péché...originelUn parfum de péché...originel
Seul hic pour les parfumeurs en général, et pour Olivier Cresp en particulier, les notes « cidre », qui résistent pour l'instant à toute tentative de captage ou de reproduction : recréer les effluves d'une fermentation naturelle du fruit est encore un vrai challenge !
Pour Jean-Louis Sieuzac, créateur entre autres des mythiques Opium d'Yves Saint Laurent, et Fahrenheit de Dior, aujourd'hui retiré du monde de la parfumerie, ce sont les notes de tête qui sont le plus intéressantes à exploiter dans la pomme. « Si j'utilise des fruits, j'ai tendance à employer le côté cru que cuit, exception faite de la fraise qui dégage plus de facettes une fois cuite. J'aime booster l'odeur de pomme par celle du cassis, et l'essence de davana, aux accents de pomme fermentée, m'attire particulièrement », explique-t-il.
Un parfum de péché...originelTrès fréquemment employée dès le début des années 80 dans les shampooings, conditionneurs et gels douche, l'odeur de pomme (verte) est très aimée des Allemands, selon Elisabeth de Feydeau, historienne et consultante en parfums. Un succès dû sans doute à la connotation fonctionnelle de l'odeur, symbole de propreté, d'enfance et de fraîcheur régressive. La marque JOOP (qui appartient au groupe Coty), ne s'y était pas trompée, pas plus qu'Yves Rocher, notre « géant vert » de la beauté à petits prix : ses gammes « Pomme d'Api » et « Pomme de reinettes », à destination des enfants, comptent parmi les classiques de la marque depuis des lustres. Plus récemment, la gamme « Pomme Amande » de L'Occitane, qui promet de s'attaquer aux premiers signes de l'âge des filles d' Ève tout en répandant une bonne odeur de verger, surfe sur l'image écolo-bio d'un fruit synonyme de simplicité et de bonne santé.A des années-lumières de la pomme de fête foraine de Nina concoctée par Cresp, et du flacon mythique du premier parfum de Lolita Lempicka, au contenu sans rapport avec le fruit mais parfait messager de la tentation du péché, par sa forme ronde et pleine comme une pomme juteuse et croquante, à laquelle il serait impossible de ne pas succomber.
Illustration : La chute de l'homme par Albert Dürer - c. 1509-11 (Cabinet Brentano-Birckenstock)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Et Nathalie 133 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine