Magazine Cuisine

Cent-vingt-septième participation aux TWD - Blondies extra arachides

Par Vibi
Cent-vingt-septième participation aux TWD - Blondies extra arachides
Cent-vingt-septième participation aux TWD - Blondies extra arachides Cent-vingt-septième participation aux TWD - Blondies extra arachides
Cent-vingt-septième participation aux TWD - Blondies extra arachides Cent-vingt-septième participation aux TWD - Blondies extra arachides
Cent-vingt-septième participation aux TWD - Blondies extra arachides Cent-vingt-septième participation aux TWD - Blondies extra arachides
Recette suggérée par Nicole de Bakeologiedans le cadre de ma cent-vingt-septième participation aux TWD
Elle est une magnifique blonde, lui, un séducteur cabotin. Lorsqu’ils tombèrent amoureux et se marièrent, son père milliardaire les déshérita aussitôt. Indomptés, ils s’installèrent dans la classe moyenne, elle devint rapidement mère et lui, l’employé souffre-douleur de son colérique patron, Mr J. C. Dithers. Le reste de l’histoire est gravée dans les annales de la bande dessinée américaine. Depuis la création de Blondie et Dagwood Bumstead en 1930, par le bédéiste Chic Young, leur comédie domestique a conquis le cœur des lecteurs en misant sur quatre thèmes universels: manger, dormir, élever les enfants et travailler. Aujourd’hui, 80 ans plus tard, ils règnent comme le couple le plus célèbre de l’histoire de la bande dessinée américaine. Le 8 septembre 1930, la première bande dessinée de Blondie voit le jour. Alors que Dagwood perd son héritage pour marier Blondie en 1933, son choix offrait au public une perspective rassurante, celle d’un rêve américain atteignable, personnifié par les Bumstead, sans sous, mais heureux d’un bonheur vécu à travers l’amour, l’humour et la persévérance. À travers les décennies, Young a toujours su actualiser les Bumstead; ils utilisent à présent des téléphones cellulaires. Blondie est devenue traiteur et travaille sur son portable. Dagwood possède un ordinateur au bureau et au lieu de courir après l’autobus comme il le faisait tous les matins, il participe maintenant au co-voiturage. Mais certaines choses ne changent pas, et la devise de Dagwood reste la même: «Dans le doute, faites la sieste!» Il adore faire la sieste; dormir et manger sont ses sports favoris. Il possède une ceinture noire dans l’art de dévaliser les buffets et se spécialise encore dans la construction de sandwichs aussi hauts que des gratte-ciels: aptitude qui lui a d’ailleurs value une entrée dans le dictionnaire. Il n’arrive jamais à obtenir la promotion qu’il espère depuis des lustres. Ces aspects du couple Bumstead restent la constante qui retient les fans et les critiques. En ne vieillissant pas, les Bumstead reflètent une intemporalité confortable, une douillette vision figée dans la fin des années ’30.
Cent-vingt-septième participation aux TWD - Blondies extra arachides 
  • 1 tasse farine
  • 1 cuillerée à thé poudre à pâte
  • ½ cuillerée à thé bicarbonate de sodium
  • Pincée de sel
  • ½ tasse beurre d’arachide (crémeux ou croquant au goût)
  • 5 cuillerées à table beurre mou
  • ¾ tasse sucre
  • ¾ tasse cassonade
  • 2 gros œufs
  • 1 cuillerée à thé vanille
  • 1 tasse arachides salées hachées
  • 1 tasse brisures de chocolat

Dans un bol, bien mélanger la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate et le sel, réserver.
Dans une grande jatte, à l’aide d’un batteur électrique, batteur le beurre d’arachide et le beurre jusqu’à bien crémeux, environ 2 minutes.
Ajouter le sucre et la cassonade, battre à nouveau jusqu’à aéré et mousseux, environ 2 minutes supplémentaires.
Ajouter la vanille et les œufs un à la fois en battant bien, au moins 1 minute après chaque addition.
À l’aide d’une maryse, plier les arachides hachées et les brisures de chocolat dans l’appareil obtenu.
Transférer le tout dans un moule de 8x8’’, préalablement tapissé de papier parchemin et toujours à l’aide de la maryse, bien uniformiser le dessus de la pâte.
Faire cuire au four sur la grille du centre, à 350° pendant 40 minutes ou jusqu’à qu’un cure-dent inséré au centre des blondies, en ressorte propre (si le dessus des blondies semble dorer trop rapidement, poser une feuille de papier d’aluminium sur le dessus du moule pour le reste de la cuisson.
Laisser tiédir quelques minutes, mettre au frigo au moins 1H avant de démouler et couper en gros cubes.
Source: Baking, from My Home to Yours - Dorie Greenspan - déclinaisonIMPRIMER CETTE RECETTE (sans photo)
Image Hosted by ImageShack.us

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vibi 521 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines