Magazine Cinéma

Gone Baby Gone

Par Luc24

Ben Affleck, après des jours difficiles à Hollywood en tant qu'acteur, tente sa chance en passant derrière la caméra. Sujet : l'enlèvement d'une petite fille dans une banlieue ouvrière de Boston. Un premier essai concluant ?

La critique  

Un scénario surprenant mais une réalisation trop plan plan

Dans la petite banlieue de Boston, les gens s'agitent. La petite Amanda a été enlevée à sa mère alors que celle-ci s'était absentée seulement quelques minutes. La police est sur le coup, les journalistes se servent de cette triste histoire pour meubler les JT à sensation. Beaucoup de bruit mais pas assez de résultats pour la tante d'Amanda qui décide d'aller demander les services de deux détectives privés. Les heureux élus sont Patrick (Casey Affleck) et Angie (Michelle Monaghan). Partenaires dans le boulot mais aussi dans la vie, ils hésitent à se lancer dans cette affaire .Ils ont peur d'être dépassés par leurs sentiments. Car jusqu'ici ils ne s'étaient occupés que d'affaires de voisinages pas très dangereuses. Touchés par la détresse de la tante , bien plus heurtée que la mère d'Amanda au passage, ils acceptent l'affaire et vont tenter de faire équipe avec deux flics de la ville. Amanda a-t-elle été enlevée par un pédophile ? Par un voyou qui espère une rançon ? Petit à petit les indices arrivent et réservent leur lot de surprises tout en dressant un portrait bien trsite de la mère de la petite fille. Cette dernière est en effet une véritable junkie irresponsable. Qu'est-il arrivé à ce petit bout innocent ? Est-elle en vie ?

Détectives privés de chapeaux

Pour sa première réalisation, Ben Affleck a choisi de la jouer plutôt sobre. Il reste discret derrière la caméra et se permet juste de temps en temps quelques effets de post prod un peu trop clipesques ou lourdingues. Passons plutôt à l'histoire. Le scénario de Gone Baby Gone est assez malin et joue continuellement avec le spectateur. Bien heureux celui qui parviendra à trouver la clé de l'énigme rapidement tant les retournements de situation sont légion. Affleck a également eu la bonne idée de confier le premier rôle masculin à son très charismatique frère Casey. Déjà excellent dans l'Assassinat de Jesse James, il prouve une nouvelle fois qu'il est un des acteurs les plus prometteurs de sa génération avec son regard triste et sa voix tremblante. Et ô bonheur le voici partageant la majorité des scènes avec l'actrice en vogue , et douée, Michelle Monaghan. Le couple fonctionne bien et on s'attache rapidement à ces détectives qui ressemblent à nos voisins. Car le parti pris de ce thriller qui ne se veut pas comme les autres est de raconter une histoire avec le plus de réalisme possible, de s'éloigner au maximum du côté glamour que peuvent avoir certains films du genre. Ainsi, ce long métrage dépeint plutôt en profondeur le malheur de gens plongés en pleine banlieue pour qui le quotidien semble dénué d'espoirs.

Il y a donc du bon dans ce projet et c'est pour la peine d'autant plus dommage que l'affaire peine à décoller. Ben Affleck ne parvient pas à utiliser à bon escient son scénario musclé , à rendre sa réalisation très dynamique, à instaurer une ambiance, une tension. On ne pourra pas dire que c'est plat car l'histoire est intéressante et offre une intrigante réflexion sur la justice. Mais force est de constater que le réalisateur a encore des progrès à faire pour tenir la salle en haleine. Au final, Gone Baby Gone est un thriller honnête mais sans éclats. Dommage.


Tu dois activer le JavaScript pour afficher cette vidéo. &
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Luc24 78 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines