Magazine Cuisine

Mes whoopies au chocolat, fourrés d’une ganache crémeuse caramel-peanuts butter

Par Gourmande4ever

whoopies choc-caramel-peanuts

Whoopies ???

Je n’en avais jamais entendu parler jusqu’à ce qu’une amie récemment revenue de Londres ne me parle d’un gâteau-sandwich délicieux acheté dans une boulangerie de Camden Town… Et qui, selon certains magazines anglais, serait en passe de détrôner dans le genre "mania" les cupcakes, car déclinables, comme eux, à l’infini !!

Et je peux vous assurer qu'étant donné le résultat obtenu, je VAIS LES DECLINER!!

 

Pour vous donner une idée du moelleux de cette formule :

whoopies choc-caramel-peanuts-dt

Après enquête, il apparut que cette gourmandise aurait ses origines dans la cuisine Amish en Pennsylvanie : avec des restes de pâte à gâteau, les femmes cuisaient de larges et souples biscuits au chocolat, puis les garnissaient d’un glaçage crémeux à la vanille, et enveloppaient individuellement les sandwiches ainsi constitués avant de les déposer dans la boîte à lunch de leur mari avant que celui-ci ne parte aux champs pour une longue journée de travail. Ces gâteaux semblaient remporter l’adhésion en raison de leur goût et texture, mais aussi car de par leur conditionnement et leur composition, ils étaient résistants et supportaient bien le transport…Et, à l’heure du déjeuner, lorsque le mari affamé ouvrait la boîte et découvrait ces gâteaux, il s’écriait « whoopie !», enchanté par la gourmandise qui s’offrait à lui !

Ma première réflexion a été que cette histoire de sandwich chocolaté fourré vanille avait un côté black & white me rappelant fortement un autre petit sandwich, biscuité, connu sous le nom d’Oreo cookie ! Et effectivement, j’ai ensuite trouvé ce dessert sous le nom de "BFO" pour » Big Fat Oreo » !

En continuant mon enquête, j’ai constaté que les saveurs les plus populaires semblaient être, pour la pâte, le chocolat et le potiron… Et que la taille initiale était plus proche de celle du hamburger que du cookie…

Dès 1930, plusieurs garnitures se disputent les faveurs des gourmands : crème aromatisée, mais aussi «Marshmallow Fluff », commercialisé par Durkee and Mower …

Une des premières traces avérées de la commercialisation de ces whoopies semble se trouver du côté de la boulangerie Labadie, à Lewiston, dans le Massachusetts, qui aurait commencé à en vendre dès son ouverture, en 1925, boulangerie toujours existante à cet endroit de nos jours !

Peu à peu, ces whoopies semblent avoir migré à travers tout le pays, trouvant une place de poids au côté des désormais so famous "cupcakes"…

Piuffff, il est rare que je m’étale autant sur un met, mais il est vrai que le plus souvent, mes recettes sortent directement de mon imagination !!

Mais comme pour celle-ci il n’en est pas de même, surtout pour la recette de la pâte à gâteau, je me devais d’expliquer un peu le kesako de cette recette !

Donc je me suis lancée dans la confection de "It's a cake/cookie. It's like a cookie sandwich, but it's soft cookie.", et ai suivi une recette inspirée de celle-ci (http://www.womanandhome.com/articles/food/tips-and-advice/451091/whoopie-pies-are-the-new-cup-cake.html) mais en modifiant certaines choses (ben oui, quand même !!

Mes whoopies au chocolat, fourrés d’une ganache crémeuse caramel-peanuts butter
)

Je vous livre ici ma version de mes premiers whoopies, que j’ai voulus en format moyen et mini (2 cm de diamètre, dur à fourrer !) !

J’ai choisi la version classique de la pâte au chocolat, mais ai opté pour un fourrage de mon crû, très gourmand, car réaliser une recette sans y mettre un peu de mes envies m’est impossible !

Ingrédients (pour 15 moyens et 25 tout petits)
:

100 g de beurre doux ramolli

70 g de sucre semoule

50 g de sucre de canne (bio)

1 gros œuf

30 g de cacao en poudre de bonne facture

250 g de farine

1.5 ml de bicarbonate de soude

3 ml de levure chimique

Une pincée de sel

4 ml d’extrait de vanille naturelle de bourbon

120 ml de lait

Pour le fourrage :

Tant pour tant de :

beurre de cacahuètes non sucré

sucre glace

cream cheese (fromage frais type St moret)

crème de caramel au beurre salé (recette maison, post à venir)

Réalisation :

Pour les gâteaux :

Préchauffer le four à chaleur tournante à 180°c (Th 6).*

Tapisser une plaque de cuisson de papier sulfurisé.

Dans un grand saladier, fouetter ensemble au batteur électrique à vitesse maximum le beurre et les sucres jusqu’à ce que le mélange blanchisse, puis incorporer l'œuf en fouettant à petite vitesse.

Dans un autre saladier, tamiser ensemble le cacao, la farine, le bicarbonate de soude, la levure chimique et le sel.

Dans un petit bol, mélanger l'extrait de vanille avec le lait.

Ensuite, à l’appareil au beurre, ajouter les ingrédients secs, en alternant avec le mélange de lait : battre jusqu'à consistance lisse.

A l’aide d’une poche à douille (ou d’une petite cuillère à glace, ou encore de deux cuillères à café), déposer des petits tas de pâte en nombre pair (il faut 2 gâteaux pour faire 1 whoopie !) d’environ 5 cm (taille macaron), en laissant 4 cm entre chaque.

Enfourner et faire cuire de 10 à 15 mn, jusqu'à ce qu'ils soient fermes au toucher.

Retirer du four et laisser refroidir complètement sur la papier.

Pour le fourrage :

Fouetter les ingrédients ensemble jusqu’à obtenir un mélange homogène.

Quand les gâteaux soient complètement refroidis, déposer sur le côté plat d'un gâteau une noix de fourrage, puis recouvrir d’un autre gâteau en appuyant doucement pour répartir uniformément la garniture.

Répéter l’opération jusqu’à épuisement des gâteaux.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gourmande4ever 80 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines