Magazine Culture

Top&Flop; 2010

Publié le 13 décembre 2010 par Roul

En cette saison de bilan, top et autres classements pas franchement significatifs, je me lance dans ma petite revue des sorties 2010. Pas fan de ce genre de choses j'ai quand même fait top 3, pas vraiment exact mais se rapprochant tout de même d'une réalité. Les albums sont pour la quasi totalité non chroniqués ici, je prends donc la peine d'y aller de mon petit commentaire. N'hésitez pas à me faire part de vos top&flop respectifs par commentaire !
[Note: certains albums du Flop sont là à cause de la déception créée plus que de la qualité intrinsèque du disque. Les deux premiers notamment.]
Top
#1 Chapelier Fou - 613
Top&Flop; 2010Ah cet album... Déjà fan de ses précédents EP, ce long format a confirmé tout le bien que je pensais de cet artiste au talent incroyable, truffant ses magnifiques mélodies classiques d'electronica classieuse, à la fois sublime et déstructurée. complexe et terriblement accrocheur. Un petit chef d'œuvre en mon sens. (chroniqué sur Ventilo)
#2 Wu Tang Clan vs The Beatles (Tom Caruana) - The Magical Mystery Chambers
Top&Flop; 2010Oui, un album de mash-up dans le top 3 cela peut paraître fou, mais quand on saisit l'immensité du travail de Tom Caruana on réalise que c'est bien plus qu'un simple exercice de collage. Du hip-hop de grande classe satiné de pop intemporelle, ça donne un résultat juste exceptionnel. Pour les fans des 2 groupes comme les autres, un pur bijou.
#3 And So I Watch You From Afar - And So I Watch You From Afar
Top&Flop; 2010Peu emballant de prime abord, le premier album de cette énorme sensation post-rock irlandaise a fini par me retourner les entrailles. Subtilement expérimental, aux constructions proches du math rock et au son très lourd, il dégage une énergie et un sentiment de puissance absolument remarquables. Dur d'en sortir indemne...(oui il est de 2009, mais je m'en fous)

  • Au pied du podium

Quelques autres albums qui ont illuminé mon année 2010, et qui pouvaient prétendre au haut de la liste.
Beach House
- Teen Dream : dream pop douce et voluptueuse, imparable.
Syd Matters - Brotherocean : assurément un postulant au top 3, la pop onirique et travaillée de Romain et sa clique. (chroniqué sur Ventilo)
Holy Fuck - Latin America : délicieusement barré et psychédélique avec une putain de classe. Épileptique s'abstenir.
Broken Bells - Broken Bells : l'album est au niveau du line-up, est atteint sans problème le firmament de la pop.
CocoRosie - Grey Oceans : les 2 sorcières ne finissent plus de me surprendre, avec toujours autant de réussite. Sublime.
Bot'Ox - Babylon by Car : grosse découverte 2010, pour la claque électronique de l'année.
Holly Miranda - Magician's Private Library : une merveille de douceur et de mélodie, produite par le maître Sitek.
John Grant - Queen of Danemark : pop/americana délicate et mélancolique, avec un des plus beaux timbres de voix et les Midlake en renfort.
Maps & Atlases - Perch Patchwork : une voix imparable, une merveille d'instrumentation indie/rock. Un concurrent de taille à mon top 3.

  • Le peloton

D'autres très bons albums de ce cru, un niveau en dessous des précédents mais méritant tout de même d'être cités.

Gonjasufi - A Sufi and a Killer : éclectique et mystique plus que de raison, le Sufi sort un album de killer. Du grand art.
Yann Tiersen - Dust Lane : le travail réalisé avec Third Eye Foundation a visiblement laissé des séquelles à notre Yann. Nouveau virage dangereux mais maîtrisé, le pied au plancher.
Smooth - The Parade : le nom du groupe exprime complètement leur musique : douce et harmonieuse. Du trip-hop de grande classe.
The Morning Benders - Big Echoes : difficile de passer à côté de cet album, et difficile de ne pas tomber sous le charme. Excuses fout carrément des frissons.
Lonelady - Nerve Up : Joy Division pour le côté noir et plein d'aspérité, Prince pour le côté funky ondulant. Cocktail osé mais franchement goûteux.
Lightspeed Champion - Life is Sweet ! Nice to Meet You : délicieusement pop, guilleret et enchanteur. Très très content de te rencontrer aussi mon cher.
Surfer Blood - Astro Coast : du rock terriblement mélodique, servi par une bande de jeunes californiens élevés aux Pixies.
Tom Caruana ft. Grand Agent - The Ghetto Ain't A Place : le Tom fait sa 2ème apparition dans un même top, ce qui fait une sacrée performance. Encore du hip-hop génial, décomplexé et franchement inspiré.
Peder - Dirt & Gold : tout est dit dans le titre. Gros paradoxe entre du trip-hop abstrait et du jazz doré. Grand.
Wax Tailor - In the Mood For Life : sans pour autant casser 3 pattes à un canard, le Wax nous sert une fois encore un album qui fait plaisir.
Liars - Sisterworld : découverte du groupe pour moi, grosse claque dans ma pauvre gueule. Un coeur noisy explosif recouvert de pop.
The Black Keys - Brothers : le duo blues/rock a quasi-automatiquement sa place dans n'importe quel top, et d'autant plus quand il réussit un coup de maître de la sorte. Inégal mais bandant.
Kings Of Leon - Come Around Sundown : autre gros de la liste à m'avoir plus ou moins satisfait, en dessus du dernier en date, mais en dessous des pré-précédents. Toujours très bon néanmoins.
||||||||||||||||||||||||||||
Flop

#1 Figurines - Figurines
Top&Flop; 2010
Sorte d'auto-parodie, cet album lisse et uniforme n'est qu'un ersatz de leur glorieux passé. Pas dégueulasse non plus, j'espérais quand même beaucoup plus de nos gaillards danois. (#CHRO)
#2 Warpaint - The Fool
Top&Flop; 2010
Après un excellent EPannonçant le meilleur pour la suite, nos 3 belles plantes sortent un recueil ennuyeux et terne, bien loin de mes espérances et de la qualité d'antan. Décevant.#3 Yodelice -Cardioid
Top&Flop; 2010
Contrairement aux 2 albums précédents, je n'avais pas plus d'espoir pour cette seconde mouture de l'ex-mari de Jennifer (oui c'est moche). A juste titre, hormis 3 morceaux, tout est chiant, pompé, pompeux, stressant voire gerbant. Remballe ta guitare électrique et ta voix Max, ça vaudra mieux.

Midnight Juggernauts
- The Crystal Axes : après un premier album quasi parfait, comment faire quelque chose d'aussi neutre ? Déception magistrale. Postulant de choix au flop 3, sûrement sauvé par mon manque d'objectivité.
Sufjan Stevens - The Age of Adz : Le virtuose pop suit la mouvance electronica, triture sa voix délicate sur des beats au cul. Horrible et crispant. Si cet album devait avoir un nom d'État, ce serait Texas ou Ohio. Pouah.
Interpol - Interpol : Plus grand chose à dire pour leur défense, peut-être qu'Interpol c'est tout simplement nul en fait ?
RJD2 - The Colossus : a suivi le peloton de tête, mais manque de pot le colosse s'est cassé la gueule dans la montée, séché par un tailleur-cire. Manque sérieux d'ambition.

  • Mouais...

Ni franchement bon ni vraiment mauvais, bien au contraire
!!! - Strange Weather Isn't It : Légère déception après la classe des épisodes précédents.
Ratatat - LP4 : LP3 bis, la qualité toujours là mais sans panache.
Arcade Fire
- The Suburbs : plus rock, plus long, plus conceptuel, mais tout simplement moins bon.
Sage Francis - Li(f)e : casting haut de gamme, changement de voie, mais léger plantage. A part The End of Times, qui frôle la perfection. Merci Yann !
The Black Angels - Phosphene Dream : dur de s'accrocher, mais une fois entré dans la navette on est à peu près séduit. Avec du LSD pour un meilleur effet.
The Black Rebel Motorcycle Club - Beat The Devil's Tattoo : autre 'The Black' de la liste à m'avoir relativement convaincu, même si en deçà de ce à quoi on était habitué.
Vampire Weekend - Contra : contra toute attente (oho), VW se relève de l'exercice périlleux du second album. Oui mais voilà, c'est pas tout de se relever, faut tenir debout. Album inégal, avec du très bon comme du très (très) mauvais. Bancal.
Foals - Total Life Forever : dur de succéder à l'über-réussi/remarqué/remarquable(mettez l'adjectif de votre choix) Antidotes. Ça n'a pas loupé, malgré une recherche plus profonde le résultat est moins percutant/efficace/délectable(mettez l'adjectif de votre choix).
Puggy - Something You Might Like : pourtant bien apprécié, je ne me voyais pas le mettre en haut du top. Trop propre, trop simplet, trop gentillet.
Gorillaz -Plastic Beach : et l'écologie dans tout ça ?! Malgré quelques réalisations très bonnes et un concert d'anthologie à Benicassim (et ouais j'y étais !), les morceaux n'ont pas la saveur du passé. Et c'est un grand fan qui parle.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par cortexhdna
posté le 30 décembre à 23:39
Signaler un abus

merci pour cette formidable revue. Parfaitement d'accord sur beaucoup de points, et j'ai decouvert quelques perles. Que du bonheur! Merci!

A propos de l’auteur


Roul 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines