Magazine Culture

Perrine en morceaux // Contre le futur

Publié le 07 décembre 2010 par Betcmusic @betcmusic

Perrine en morLe deuxième album de Perrine en morceaux, elle le vend sur une clé USB. En forme de capsule “contre le futur”. Avec une notice d’utilisation, comme un vrai médicament. On ouvre le petit sachet, on sort la capsule, et on se demande un peu ce qui va se passer.

Dès les premières notes de “not a big deal”, l’atmosphère qui s’installe est difficile à palper, et encore plus à décrire.
La musique de Perrine, disons que c’est un tissu de sons et de mots issus d’un sampler et d’une voix filtrée à travers quelques effets. De la musique minimale, audacieuse, où la voix, déformée, s’empile sur elle-même, avec une ossature rythmique faite de bruitages. De la musique liquide, flottante, dense malgré le dépouillement. Les textes, en Français et en Anglais, sont tour à tour impénétrables, poétiques et crus. La voix est omniprésente, déformée, démultipliée, parfois chuchotée, parfois stridente, toujours à la limite du dérapage.

<img title=”Perrine en mor” src=”http://www.betcmusic.fr/wp-content/uploads/2010/12/Perrine-en-mor.jpg” alt=”Perrine en mor” width=”560″ height=”200″ /><!–StartFragment–><span style=”font-family: Calibri, Verdana, Helvetica, Arial;”><span style=”font-size: 11pt;”>Le deuxième album de Perrine en morceaux, elle le vend sur une clé USB. En forme de capsule “contre le futur”. Avec une notice d’utilisation, comme un vrai médicament. On ouvre le petit sachet, on sort la capsule, et on se demande un peu ce qui va se passer.</span></span> <!–more–><!–StartFragment–><span style=”font-family: Calibri, Verdana, Helvetica, Arial;”><span style=”font-size: 11pt;”>Dès les premières notes de “not a big deal”, l’atmosphère qui s’installe est difficile à palper, et encore plus à décrire. La musique de Perrine, disons que c’est un tissu de sons et de mots issus d’un sampler et d’une voix filtrée à travers quelques effets. De la musique minimale, audacieuse, où la voix, déformée, s’empile sur elle-même, avec une ossature rythmique faite de bruitages. De la musique liquide, flottante, dense malgré le dépouillement. Les textes, en Français et en Anglais, sont tour à tour impénétrables, poétiques et crus. La voix est omniprésente, déformée, démultipliée, parfois chuchotée, parfois stridente, toujours à la limite du dérapage. Tout ceci pourrait être stérile ou prétentieux mais c’est tout le contraire. Derrière ses boucles d’elle-même, derrière sa couche d’effets électroniques, c’est une personne qui se confesse, sans que l’on sache bien à qui, imposant à l’auditeur une intimité troublante. Perrine se livre à ses machines, et nous, on écoute. Cette étrange musique, cette voix tendue, ce sentiment d’impudeur d’un bout à l’autre, font de “Contre le futur” un album oblique et inconfortable, radicalement personnel, une découverte précieuse.</span></span> <span style=”font-family: Calibri, Verdana, Helvetica, Arial;”><span style=”font-size: 11pt;”> <object width=”640″ height=”385″><param name=”movie” value=”http://www.youtube.com/v/2xLiZ5dcmkw?fs=1&amp;hl=fr_FR”></param><param name=”allowFullScreen” value=”true”></param><param name=”allowscriptaccess” value=”always”></param><embed src=”http://www.youtube.com/v/2xLiZ5dcmkw?fs=1&amp;hl=fr_FR” type=”application/x-shockwave-flash” allowscriptaccess=”always” allowfullscreen=”true” width=”640″ height=”385″></embed></object> Pour écouter et acheter : <span style=”color: #0000ff;”><span style=”text-decoration: underline;”><a href=”http://www.perrinenmorceaux.com/”>http://www.perrinenmorceaux.com/</a> </span></span> Philippe</span></span>

Tout ceci pourrait être stérile ou prétentieux mais c’est tout le contraire. Derrière ses boucles d’elle-même, derrière sa couche d’effets électroniques, c’est une personne qui se confesse, sans que l’on sache bien à qui, imposant à l’auditeur une intimité troublante. Perrine se livre à ses machines, et nous, on écoute. Cette étrange musique, cette voix tendue, ce sentiment d’impudeur d’un bout à l’autre, font de “Contre le futur” un album oblique et inconfortable, radicalement personnel, une découverte précieuse.


Pour écouter et acheter : http://www.perrinenmorceaux.com/

Philippe


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Betcmusic 103053 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines