Magazine Cinéma

The Incredible Hulk

Publié le 28 décembre 2010 par Flow

The Incredible Hulk.

(réalisé par Louis Leterrier)

Hulk pas content!

 

 

En 2003, Hulk fait son retour sur les écrans. Ang Lee qui n'est certainement pas un réalisateur malléable à merci livre un film méta, trop, certainement et déstabilise tout le monde. Il faut bien avouer qu'il s'est quelque peu fourvoyé avec ce film quelque peu long et pas tout à fait abouti. On croyait donc le géant vert endormi à jamais. Pourtant, en 2008, un second opus voit le jour...

 

the_incredible_hulk_poster.jpg

 

Du film de Lee, rien n'est retenu. Le scénario est modifié (origine du héros), le casting bousculé (Bana est remplacé par Norton), même le géant vert est modifié. Tout est fait pour effacer, pour nier (saletés de négationnistes) l'existence du premier épisode. De même, on peut dire qu'ils ont retenu la leçon. Le réalisateur choisi est un yes man français (Louis Letterier) comme ce fut le cas avec Favreau pour Iron Man. Le scénario quant à lui fait la part belle à l'action simple et efficace. Toute philosophie est écartée.

Hulk tout casser!

Action, action et encore action. Voilà à quoi se résume le film. Les origines sont expliquées en deux minutes (pour évacuer tout raisonnement) et l'histoire va à l'essentiel. Banner veut se débarrasser de son alter-ego qu'il juge dangereux pour lui-même, sa belle et la société. Du coup, il est obligé de se déplacer. Ce qu'attend l'armée qui veut mettre la main sur ce monstre destructeur. Inexorablement, l'affrontement se rapproche. Au final, les limites du matériau d'origine sont vite identifiables. Entre les mains d'un faiseur médiocre comme Leterrier, le sujet de base ne peut être transcendé. Pourtant, il s'acquitte de sa tâche honorablement. En effet, le film est un bon divertissement d'action, à consommation immédiate et à voir en famille. Il ne se moque jamais de son public. Ce dernier veut voir Hulk tout casser et bien il casse tout... Pas besoin d'allumer votre cerveau. Au final, il applique une formule à la lettre et l'applique parfaitement.

Hulk réfléchir???

On va à présent réfléchir sur ce film de manière plus globale, en établissant un parallèle avec le film d'Ang Lee et les films de super-héros en général. Ces deux derniers cristallisent deux périodes distinctes. A l'époque, les réalisateurs avaient la possibilité de s'approprier les héros afin de livrer des films d'auteurs (Hulk donc mais aussi X-men 2, Superman et surtout la trilogie Spiderman). A présent, ils n'ont plus aucune liberté tant Marvel s'investit de plus en plus dans le processus créatif. Ils choisissent des réalisateurs à la personnalité peu individualiste (Cameron ne réalisera jamais un Marvel par exemple) et impose un cahier des charges précis (peu de prise de risques, pragmatisme...). Cela donne des films (souvent) efficaces mais dénués de personnalité (Iron Man, The Incredible Hulk, Les 4 Fantastiques et le surfer d'argent...). Kafka disait: il faut parfois mieux vivre enchaîner que libre. Je ne saurais dire lequel est le mieux. Des films sans âme mais efficaces comme ce Hulk ou des films profonds mais trop dispersés, comme le Hulk d'Ang Lee... Tout en acceptant de se priver de réussite totale comme les trois Spiderman. L'éviction de Sam Raimi du prochain opus, car il voulait plus de liberté, en est la preuve. Large débat...

the-incredible-hulk.jpg
Au final, ce Hulk casse tout, est souvent ridicule mais reste un bon divertissement. A vous de voir ce que vous attendez d'un film de super-héros.

Regardez moi cette belle bêite!!!

De quoi faire frémir les dames.

Les+ :

- Divertissement honnête.

- Hulk a la classe.

Les- :

- Vu et oublié aussitôt.







Note:

1

 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Flow 261 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines