Magazine Cuisine

Crumpets pour la chandeleur

Par Boljo
Crumpets pour la chandeleur

Crumpets de la chandeleur

Parce que cela fait des lustres que je voulais tester les crumpets maison, la Chandeleur présentait une formidable occasion de réaliser ces crêpes anglo-saxonnes dont la texture se situe entre l’éponge aux milles trous et la galette tordue d’où elle tirerait l’origine de son nom.

Le mot crumpet peut se rapporter à un gâteau fripé ou recourbé vers le haut, ou a des origines celtiques, le terme rappelant les krampouz bretons, crêpes ou galettes de sarrasin, et le crempog ou crempot Gallois, une sorte de crêpe. Beaucoup de mots anglais ayant des racines germaniques, une autre racine possible est le mot allemand krumm, qui signifie tordu, recourbé (source : wiki).

Je le trouve plus troué que tordu le crumpet, mais bon, ils n’ont pas fait un pli, à peine le temps de sortir un peu de miel pour les tartiner et ils ont disparu, englouti dans les recoins de mes estomacs à pattes.

Rencontrés chez Mark & Spencers, du temps où ils avaient un magasin en face des Galeries Lafayettes, je n’ai jamais acheté une fringue dans ce magasin, par contre leur rayon de produits anglo-saxons fut une véritable découverte, le pain de mie était d’une qualité incomparable, les chutneys variés et cette enseigne m’a aussi initiée au coleshaw. Ils avaient même fini par ouvrir un magasin à Toulouse où nous avions déménagé mais depuis 2001 il a disparu des rues françaises. 10 ans sans crumpet et sans coleshaw, insoutenable, il a bien fallu apprendre à les faire. Fausse joie, pour ceux demeurant  à Paris, le magasin Esprit, situé au n°100 de l’Avenue des Champs Elysées, deviendra bientôt un magasin Marks & Spencer mais pour l’instant pas de rayon épicerie prévu.

C’était une chandeleur un peu anticipée, demain on aura les crêpes tout ce qu’il y a de plus conventionnelles mais comme le temps s’est remis au blizzard, qu’il fait un froid de gueux, -5° avec un vent de 25 noeuds, si je consulte mon tableau  à double entrée des températures ressenties, il fait pas plus de -25°, de temps en temps il faut des petits remontants.

La plupart des voitures sont équipées de pneus clous mais après notre premier hiver, l’année dernière où il était tombé trois flocons, nous n’y croyions plus et n’avons pas jugé utile d’en commander pour cette année. Pas très malin, il est vrai, d’autant que dans les iles, on le sait, le maître mot, le seul devant demeurer à l’esprit c’est « anticipation« .

- Tu veux des pneus ?

- Trois semaines de délai, point !

Tarif mer, délais et taxes non comprises. L’année dernière on a eu droit à deux pauvres jours de neige, cette année on aura peut-être trois semaines, juste le temps de les monter avant qu’il ne gèle plus. Au moins aurons-nous anticiper pour l’année prochaine.

En attendant, les rues deviennent de plus en plus glissantes pour mes simples pneus et même en 4×4, ça dérape, l’ABS se bloque, jusqu’à ce que les roues adhérent de nouveau et la glissade peut être longue et t’emmener jusqu’au prochain croisement. Une légende urbaine veut que ce système anti-blocage des roues soient déconnecté en cas de conduite sur neige, apparemment non, le site de ‘France Info » pense que c’est un mauvais conseil et explique : « même sur la neige, cette régulation électronique qui détecte toute amorce de blocage sur chaque roue évite précisément de partir « en luge » sur chaussée glissante, et de perdre toute possibilité de contrôler la direction de la voiture« .

Etrangement, lorsque je suis partie en luge en perdant tout contrôle de la voiture, j’ai eu l’impression que le système électronique avait, lui, pété un boulon. En ligne droite, j’ai fait 30 mètres avant de pouvoir stopper la voiture et au revoir la priorité à droite, heureusement personne en vue.

Par contre, chez Bonne Route, il croît utile de nous informer qu’en cas de « freinage avec et sans ABS : freiner doucement sans bloquer les roues, si les roues se bloquent ou que l’ABS se déclenche (craquement ou vibrations dans la pédale), relâcher la pédale de freins et reprendre plus doucement. Ne tournez pas les roues en freinant : risque de tout-droit.

Je confirme, tout va très vite, tu prends le virage, pas un plat bien sûr, trop facile, un qui descend et qui tourne à 45°, tu sens que tu chasses, l’arrière semble vouloir passer devant l’avant, tu freines. Oui, d’accord, c’est un réflexe idiot mais c’est marrant, t’as juste envie que ça s’arrête… et pour arrêter une voiture on t’a appris que le meilleur moyen était encore d’appuyer sur la pédale de frein. Le problème étant que les roues sont déjà tournées et que même en donnant des petits à-coup, comme on t’a aussi appris à le faire, tu entends tout un tas de craquements, ah je reconnais, ça c’est l’ABS qui se bloque.

Pendant ce temps, on glisse toujours, Namour demande si vraiment on ne peut rien faire pour arrêter la Chevrolet avant qu’elle ne percute le mur de neige qui risque bien de contenir aussi de la glace. On glisse toujours, quand je lui réponds que j’essaie de faire mon maximum, sans perdre les pédales, mais que là vraiment je crois qu’on va pas le prendre ce virage.

Et bang !!!! Ben, au moins on a fini par s’arrêter, c’est toujours ça. Finalement, il n’était pas si dur ce mur de neige. J’en ai refait une, la même en ville, heureusement qu’il y a des congères devant les murs des maisons et pas trop de piétons dans les rues. Alors, vous serez d’accord que tout ça méritait bien un petit remontant.

Crumpets pour la chandeleur
POUR 10 à 15 CRUMPETS

Matériel : une poêle anti-adhésive, des cercles à patisserie.

Dans un bol, faire lever 15 mn :

  • 1/2 c à c de levure de boulanger
  • 2 cl de lait

Dans le robot ou le KA, mélanger :

  • 250 g de farine
  • 25 g de sucre en poudre
  • 1/2 c à café de sel
  • 1/2 c à c de bicarbonate
  • Ajouter, la levure et en filet tout en faisant tourner le robot, jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse.

  • 20 cl d’eau tiède et
  • 20 cl de lait tiède
  • Faire reposer 1 h à 1 h 30 dans un endroit chaud, dans l’idéal. Je n’avais pas ce temps devant moi, j’ai donc mis un coup de mixer plongeant pour aérer la pâte et l’ai laissée 1/2 h tranquille, pas plus.

    Faire chauffer une poêle anti-adhésive (celle pour les crêpes par ex). Bien beurrer autant de cercles qu’il en rentrera dans la poêle (laisser de la place entre chaque). Disposer les cercles dans la poêle chaude, mettre une noisette de beurre dans chacun, dés qu’il grésille, verser environ 1 cm de pâte dans les cercles. Vérifier la température, baisser la source de chaleur si nécessaire, le crumpet met 5 bonnes minutes à cuire avant que les trous caractéristiques n’apparaissent sur le dessus. Laisser cuire le crumpet jusqu’à ce que la surface soit sèche, retirer le cercle avec une pince, retourner le crumpet et poursuivre la cuisson 1 mn si vous voulez qu’il colore ou pas si vous le préférez blanc.

    Servir avec miel, sucre, confitures mais aussi avec saumon fumé, oeufs de saumon…

    Crumpets pour la chandeleur

    BONNE CHANDELEUR !

    La recette en anglais, clic


    Retour à La Une de Logo Paperblog

    A propos de l’auteur


    Boljo 2459 partages Voir son profil
    Voir son blog

    l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

    Magazines