Magazine Cuisine

Un nouveau : l'imagination est de retour !

Par Eric Bernardin

050

J'ai accueilli hier des amis à la maison. Madame est une cuisinière pointue, ce qui vous met la pression comme pas permis. Et comme elle lit mon blog depuis longtemps, pas question que je lui place une vieille recette. Autant dire que ça a turbiné ces derniers jours pour composer ce menu...

064

Tartare de thon au citron confit, basilic & poivre fumé

055

& petits pan bagna à la truite fumée, roquette et tomate confite

051

Tous les deux servis avec un Muscadet Terroir "Les gras moutons" 2007 du domaine de la Haute-Févrie.Un vin qui vise boooocoup plus haut que le standard de l'appellation. C'est ample, avec une matière bien mûre, tout en gardant une acidité acérée et un léger gaz qui vous titille les papilles. Il était étonnant de remarquer qu'il se comportait très différemment avec le thon (plus astringent) qu'avec le pan bagna.

067

Calamars snackés & crème au basilic et parmesan

Servis en partie avec le vin précédent. En partie avec l'Arbois "les graviers" 2004 de Stéphane Tissot amené par mes invités. Il est peu de dire qu'il a un caractère beaucoup plus affirmé, stimulé s'il en était encore besoin par le parmesan de la crème.

069

Chartreuse à la pintade, chou braisé et sauce aux morilles

servie avec un Pauillac "Réserve de la Comtesse" 2000 (2nd vin du château Pichon-Longueville, Comtesse de Lalande). Je l'ai choisi parce que je le savais souple et prêt à se fondre avec la chair de la pintade. Plus étonnant, il présentait des notes de fumée qui faisait admirablement écho aux morilles. Sinon, il avait encore un très beau fruit (cassis à donf). S'il est déjà prêt à boire, il peut encore tenir quelques années.

En fromage, nous avons mangé des comtés de 2008 et de 2006 (non, ce n'est pas une erreur de frappe), amenés par mes invités. Le Tissot a fait son retour dans les verres pour notre plus grand bonheur :o)

044

Il est dur de trouver un nom au dessert : dans une coque de chocolat noir au sésame, tu as du jus d'orange au yuzu qui est entre l'état gélifié et liquide, avec un côté soyeux. C'est une expérience surprenante avec une alliance gustative intéressante. 

Les recettes suivront dans les prochains jours...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Eric Bernardin 4274 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine