Magazine Concerts & Festivals

Filip de Fleurquin au Music Village, Bruxelles, le 10 février 2011

Publié le 10 février 2011 par Concerts-Review

Où déjeunes-tu, demanda-t-elle?
Au  Music Village, rue des Pierres, ma bien- aimée, Isabelle et  Broodje Brussel ont concocté un plat digne de chez Bruneau:  Filip de Fleurquin & band!
P1060700.JPG
de Fleurquin, c'est pas du Beaujolais?
Flupke n'est ni beau, ni laid et ce n'est pas Villefranche-sur-Saône qui a vu naître ce vaillant mousquetaire de sa majesté Americana, il fut pondu in de Vlaamse Ardennen, il y a quelques 55 ans.
Son bristol identitaire indique e.a.: Stekelbees, De Crèche Band, The Moonlighters ou Risky Blues.
Sous son patronyme sort en 2002 l'album 'A decent job', en 2007 une demo et enfin en 2010, produit par HT Roberts,

'A monkey on a wooden horse' qui servira d'assise au set de ce déjeuner en musique.

P1060725.JPG

P1060720.JPG
Filip est orné d'une barbe moins minée que celle du frère de Laurent et une boucle artistique ( merci Derroll) décore le lobulus auriculae gauche, il joue de l'acoustique ( plutôt bien, merci) et chante (encore mieux).
Ses acolytes sont ce qui se fait de mieux dans l'axe Gent/Oudenaerde/Dranouter: HT Roberts, que tu vis briller ici- même il y a un an: mandoline, guitare, harmonica, vocals - Bruno Deneckere, rasé lavé et cravaté: guitare et vocals et Niels Delvaux: drums, cajon.
Betere compagnons zijn er niet, ajoute grijze kop, pour les musulmans nous signalons qu'il ne s'agit pas de la spécialité à base de cochon, fabriquée à Haaltert!
Prêts pour un bon moment de no-nonsense roots music?
Ja, Isabelle!
'Brave' (from a distance) un bluesy shuffle, que HT orne de lignes d'harmonica pas caca.
Il ne t'a fallu que 3' pour comprendre la raison pour laquelle ' A monkey on a wooden horse' se retrouvait, fin 2010, dans le top 30 de l'Euro Americana chart ( le cowboy gantois y côtoyait Los Lobos, Ryan Bingham, Richard Thompson, Ray Lamontagne, Justin Townes Earle et quelques autres sukkeleirs du style Robert Plant).
J'ai ôté mon couvre-chef, vu la chaleur infernale sous ces spots multicolores, mais buiten, je me promène vêtu d'un magnifique pork pie hat. L'ai acheté à Rik Danko en Espagne, Rikske avait piqué ce galurin à Gene Hackman, un jour
P1060705.JPG
que la French Connection était bourrée.
Montre un peu l'objet à ces braves gens, Bruno..
Suis pas ta bonne, hein, petit de!
Il est beau, ce feutre, ai écrit ' A brand new pork pie hat' en son honneur.
Du Tom Waits uit Vlaanderen, une mandoline wah wah remuante.
Vais m'acheter le même couvercle.
'Rain on the highway' superbe ballade pluvieuse.
Séquence storytelling, ' The Bellevue Hotel' est prévu comme zomerhit.
Cet établissement renommé se situe à Coucy-le-Château, près de Laon en Ezelles.
Filip, menneke, Laon c'est dans l'Aisne.
C'est à cause du chevalet de mon paternel, ezel in't Vlaams, et d'un ami m'ayant recommandé ce 5 étoiles avec vue sur le château. Cet imbroglio m'a inspiré une polka rythmée aux saveurs de Chablis gouleyant.
Un singalong imparable.
'Law west of the Pecos' , une ballade country que ne renierait pas Lee Clayton ou même Elliott Murphy et, si tu veux rester en Europe, Madrugada.
Les vautours survolent les abrupts canyons dessinés par la Pecos River ..roll me like a river stone ... chante le poète.
Qui se souvient d'Ernest Borgnine?
C'est un cousin, mec!
Le roi incontesté de la série B, l'éternel méchant, Ernest c'est pas Gary Cooper, pour lui: ' The old Ernest Borgnine Blues' , une country waltz pour siroteurs de Bourbon.
Nouvelle anecdote truculente, imagine New-York, les 60's, les vestibules du Chelsea Hotel, Janis Joplin à la recherche de Kris Kristofferson croisant Leonard Cohen, prétendant être le Kris(t).
Filip de Fleurquin, c'est mieux que Ciné Télé Revue, Panorama ou Ici Paris...
P1060726.JPG
Un cliché d'époque ' A black and white rock'n roll photograph', de superbes harmonies vocales pour ce titre nostalgique.
Title song: 'A monkey on a wooden horse', un tableau exécuté par son géniteur, j'avais 3 ans, ajoute le ket.
Un banjo manège de bois pour cette pathétique et lente complainte country.
Beau est le qualificatif se justifiant le mieux.
Sur l'album précédent: 'Doctor Josy', une amie, psy amateur, venue nous voir jouer au Caveau de la Huchette ( qui existe toujours) à Paris, un footstomper dixieland entraînant.
Un second titre ensoleillé, après le Belle Vue: ' Half past five in the morning', non c'est pas pompé sur 'Il est 5 h Paris s'éveille' de Jacques Cigare, mais on y entend, vaguement, des notes de 'Ring of Fire' de Johnny Cash.
It's half past five the night is still young... pas pour tout le monde, mec, à la Villette on tranche le lard...La rengaine vire mexicanerie colorée grâce à l'apport de la mandoline Chiquita.
Des cracks, pro jusqu'au bout des ongles, et ils s'amusent.
Dans la série I've been a bad boy, again: 'I've been to Mars'.
En auto-stop?
Une ballade confessionnal enluminée par un fier solo de master Bruno ...baby, I could cook you a decent meal ... même... tell you we 'll never part... mais...there's a thin line between a lie and the truth...
Wat zeg je, Filip?
Je t'aime, bébé!
Salopard!
On enchaîne sur un voodoo blues sentant le Zim: ' Hearts and bones on the run', la mandoline fait comme les coeurs et les os, elle galope.

Que dit ta tocante?
13h40' , vite une dernière, une calme: ' The night's on its way'.
On vient de te dire qu'il est 1h40' de l'après-midi, fieu!
Une berceuse Willie Nelson.

P1060734.JPG

Filip de Fleurquin & Co: klasbakken!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte