Magazine Culture

PJ Harvey – Olympia 25 février 2011

Publié le 01 mars 2011 par Betcmusic @betcmusic

ojfon

Par Emmanuelle : Conquise par Shannon Wright depuis 3 mois, je me devais d’aller voir la plus connue et reconnue … Polly Jean Harvey sur scène avec son dernier Let shake England formidablement goupillé, engagé, mélodique. Dans la mise en scène il y a comme une distance : à droite, dans une ambiance vieux pub anglais tranquille, trois musiciens. A gauche, des Hauts des Galgals, du domaine de l’arbre brûlé et de la lune pleine : le grand oiseau noir. Polly Jean Harvey statufiée dans un manteau de plumes noires dont s’échappent ses pattes filiformes et ses petits bras milky et toujours l’autoharpe pour soutenir l’édifice. Le récital est sur des rails avec les musiciens d’un côté (John Parish of course), l’oiseau noir dont les pattes actionnent les pédales au sol et le gentil hobbit qui vient lui mettre les instruments à l’épaule. Tout Let Shake England est joué … comme sur le CD (oui même la charge de la cavalerie). On espère qu’il y aura soit un moment tout à fait théâtral et fou soit un morceau plus Who the fuck, unplugged. Mais le récital est sur des rails, la prophétie est ainsi faite ce soir.

Tout est parfait, talentueux, technique mais il y a comme une distance entre eux et avec nous. Tellement que les fans hurlent pour qu’elle revienne et sorte un peu des rails de l’autoharpe. Tellement qu’ils finissent par huer le gentil hobbit qui range le matériel. Quand Shannon Wright est sur scène, elle nous laisse entrer dans sa chambre. PJ Harvey nous a reçu dans un très beau salon anglais aux airs gothiques.

pjshakeengland


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Betcmusic 103053 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines