Magazine Culture

Top 10 d'Emmi et Leo

Par Theoma

top-ten.jpg

Cuné m'avait prévenue. J'allais succomber. Je demandais à voir. Le résultat est sans appel. Je suis in love. Dans un état de grâce avancée. Mmmmmmm que c'est bon ! Je ne peux que soupirer; *encore*...

1.

« Il ne faut pas penser à la « perte » Y penser, c'est déjà perdre. Bonne nuit, mon Emmi. »


2. 

« OUI, JE VEUX !!!!!!! DES MAILS DE LEO ! DES MAILS DE LEO ! DES MAILS DE LEO. S'IL VOUS PLAÎT ! JE SUIS ACCRO AUX MAILS DE LEO ! »

3.

« Vous êtes tellement sévère, Emmi. Ne soyez pas si sévère. Je ne veux pas de café. Je veux Emmi. Venez chez moi. Buvons encore un verre de vin. Nous pourrions nous bander les yeux, comme dans le film. […]J’aimerais vous embrasser. Je me moque de votre apparence. Je suis tombé amoureux de vos mots. vous pouvez écrire ce que vous voulez. Vous pouvez être aussi sévère que vous le désirez. J’aime tout. D’ailleurs, vous n’êtes pas sévère du tout. Vous vous forcez, vous voulez avoir l’air plus forte que vous l’êtes. […]Dommage que vous soyez mariée. Non, c’est bien que vous soyez mariée. Trompez-vous votre mari Emmi ? Ne le faites pas. Cela fait si mal d’être trompé. […] Je veux embrasser Emmi. Je suis un peu ivre, pardonnez-moi. Baiser de bonne nuit. Dommage que vous soyez mariée. Je crois que nous irions bien ensemble. Emmi. Emmi. Emmi. J’aime écrire Emmi. Une fois le majeur gauche, deux fois l’index, le majeur droit. EMMI. Je pourrais écrire Emmi des milliers de fois. Écrire Emmi, c’est embrasser Emmi. Allons dormir, Emmi. »

4.

« Écrire c'est comme embrasser, mais sans les lèvres, écrire c'est embrasser avec l'esprit. »

5.

« La vie de famille en soi ne repose pas sur la perfection mais sur l'endurance, la patience, l'indulgence et les bras démis des enfants. »

6.

« Mia est capable, tel un médecin du sport, de décomposer un orgasme de cinq secondes en sept étapes qui demandent chacune une heure d'exposé, avec tableau de consommation de calories, etc! »

7.

« "Idylle familiale" est un oxymore, une association de mots qui se contredisent : on a soit la famille, soit l'idylle. »

8. et mmm... 9.

« Mais Leo, c'est risqué. Je ne peux pas savoir si j'aime votre façon d'embrasser. Comment embrasse-vous ? Vos baisers sont-ils plutôt fermes ou plutôt doux, plutôt secs ou plutôt humides ? Comment sont vos dents, acérées ou émoussées ? Votre langue est-elle offensive et souple ? A-telle la consistance d'un morceau de plastique dur, ou d'un bout de caoutchouc ? Gardez-vous les yeux ouvertes ou fermés quand vous embrassez ? (OK, cela n'a pas d'importance dans le cas d'une dégustation à l'aveugle). Que faites-vous de vos mains ? M'attraperez-vous ? Où ? fermement? Etes-vous silencieux, respirez-vous fort, faites vous des bruits avec votre bouche ? Donc, Leo, répondez : comment embrassez-vous ?

Trois minutes plus tard

REP :

J'embrasse comme j'écris. »

10.

« Je ne vais être aucun de ces types. Je vais être celui que je suis. Et vous me verrez tel que je suis. Ou du moins, vous me verrez tel que vous croyez que je suis. Ou tel que vous voulez croire que je suis. »

Quelques lignes sur le livre, bientôt...



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Theoma 1522 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines