Magazine Cinéma

Les Envahisseurs

Publié le 31 mai 2011 par Olivier Walmacq

envahisseurs

Genre: série de science fiction
durée: 43 épisodes de 50 minutes
année: 1967/1968

L'histoire: Un soir, alors qu'il s'assoupit au volant de sa voiture, David Vincent est témoin de l'atterrissage d'une soucoupe volante. David essaie alors de convaincre ses semblables que les extraterrestres sont parmi nous.

La critique d'Alice In Oliver:

"Les envahisseurs : ces êtres étranges venus d'une autre planète. Leur destination : la Terre. Leur but : en faire leur univers.
David Vincent les a vus. Pour lui, tout a commencé par une nuit sombre, le long d'une route solitaire de campagne, alors qu'il cherchait un raccourci que jamais il ne trouva. Cela a commencé par une auberge abandonnée et par un homme devenu trop las pour continuer sa route.
Cela a commencé par l'atterrissage d'un vaisseau venu d'une autre galaxie. Maintenant, David Vincent sait que les envahisseurs sont là, qu'ils ont pris forme humaine et qu'il lui faut convaincre un monde incrédule que le cauchemar a déjà commencé…"

envahisseur 2

Voilà une petite introduction qui a le mérite de présenter les hostilités ! Bienvenue dans Les Envahisseurs, une série culte de science fiction en 43 épisodes, réalisée par Larry Cohen entre 1967 et 1968.
Avant d'aborder les thématiques de la série, il est nécessaire de rappeler l'histoire. Attention, SPOILERS ! Après avoir assisté à l'atterrissage d'une soucoupe volante, l'architecte David Vincent (Roy Thinnes) sait que les envahisseurs sont parmi nous. Les extraterrestres ont pris une forme humaine.

envahisseurs-img

Toutefois, il est possible de les reconnaître. Premièrement, il ne peuvent pas plier l'auriculaire. Ensuite, en mourant, ils s'enflamment dans un halo rougeâtre et laissent quelques traces de cendres à base de cellulose.
En vérité, la série repose surtout sur le personnage de David Vincent et se divise clairement en deux parties distinctes.

envahisseur 2

Dans la première, David Vincent essaie par tous les moyens de prouver l'existence des Envahisseurs. Malheureusement, pour lui, il ne possède aucune preuve. Il engagera un long combat mais en vain.
Indéniablement, cette première partie de la série est la plus pessimiste, plongeant son personnage principal dans un long combat, souvent inutile.
David Vincent passe très souvent pour un illuminé, voire un paranoïaque, à tel point que la série pose le doute sur la santé mentale de cet architecte.

envahisseur

C'est probablement l'aspect le plus intéressant de la série. Voilà une thématique que l'on pourrait intituler: David Vincent et le Complexe de Cassandre.
En effet, dans la première partie de la série, David Vincent voit des extraterrestres partout et cherche à tout prix à convaincre le monde de la présence d'envahisseurs. Mais encore une fois, le jeune architecte ne possède aucune preuve et aucun témoin. A partir de ces différents éléments, David Vincent pourrait être décrit comme un paranoïaque, un être persécuté qui a besoin de s'affirmer et d'exister en prédisant une grande menace pour la Terre.
C'est ce que l'on appelle le Complexe de Cassandre.

envahisseur

Ensuite, il faut aussi préciser que la série se situe au milieu des années 60, et dans une ambiance de Guerre Froide.
Cet affrontement idéologique et politique entre la Russie et les Etats-Unis renforcera ce sentiment de paranoïa chez les américains, les témoignages concernant l'apparition soudaine de soucoupes volantes dans le ciel étant particulièrement nombreux à l'époque. De cette peur, découleront tout un tas de fantasmes, notamment la phobie des extraterrestres, qui traduit surtout une peur de l'autre.
David Vincent pourrait se voir comme le symbole de tous ces fantasmes et de toutes ces peurs, engendrées par un climat de tension nucléaire, et donc, de fin du monde.

envahisseur

Cette première partie, ultra noire et pessimiste, désarçonnera le public américain lors de sa première diffusion à la télévision.
La série ne rencontrera pas le succès escompté aux Etats-Unis mais trouvera son public en Europe, plus particulièrement, en France.
Les aventures de David Vincent semblent passionner l'hexagone. Toutefois, les producteurs décident de changer un peu la tonalité de la série.

Dans la deuxième partie, le combat de David Vincent commence à être entendu par quelques personnes. Désormais, l'architecte possède un groupe (voir l'épisode Les Défenseurs), convaincu par les théories de Vincent.
Désormais, David Vincent n'est plus le seul à combattre les Envahisseurs. Certaines personnes s'engagent avec lui dans cette lutte.
Conscients du danger que représente ce groupe, les extraterrestres chercheront à l'éliminer. La série prend alors une autre tournure.
Toutefois, la série se termine en queue de poisson après 43 épisodes. Visiblement, Larry Cohen et Quinn Martin n'étaient pas d'accord sur la suite à donner à la série.

envahisseurs0

Conclusion: la fin de la série est franchement frustrante. Quel est l'aboutissement du combat de David Vincent ? A-t-il raison ? Ou alors, est-il un illuminé ?
Aucune réponse à ce sujet... Toujours est-il que la série décrit également notre monde moderne en décomposition.
En effet, beaucoup d'épisodes présentent des espaces isolés et confinés, ainsi que des personnages en séparation et incapables de communiquer.
C'est aussi cette indifférence qui rendra le combat de Vincent si difficile. Quant au héros, c'est un personnage complexe, à la fois courageux, persuadé de ses certitudes et terriblement humain.

envahisseurs-logo-1

Par exemple, dans l'épisode La Rançon, David Vincent sera prêt à se sacrifier pour sauver la vie de son frère, prisonnier des Envahisseurs.
Tout au long de la série, David Vincent rencontrera beaucoup de personnages différents. Mais finalement, peu de ses semblables le suivront dans son combat.
L'une des plus grandes thématiques de la série est sans aucun doute l'indifférence collective, notre société devenant de plus en plus uniforme.
Pour les Envahisseurs, notre société décadente facilite leur projet de conquête.
C'est vraiment une série passionnante !

Note: 17/20 (pour l'ensemble de la série)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines