Magazine Cinéma

X-men : Le commencement (X-Men: First Class)

Publié le 02 juillet 2011 par Cinephileamateur
L'affiche du film
De : Matthew Vaughn.
Avec : James McAvoy, Michael Fassbender, Kevin Bacon, Jennifer Lawrence, Rose Byrne, Oliver Platt, Jason Flemyng, Zoë Kravitz, January Jones, Nicholas Hoult, Lucas Till, Caleb Landry Jones, Edi Gathegi, Alex Gonzalez, Laurence Belcher, Bill Milner, Morgan Lily...
Genre : Fantastique.
Origine : États-Unis.
Durée : 2 heures 10.
Date de sortie : 1er juin 2011.
Synopsis : Avant que les mutants n’aient révélé leur existence au monde, et avant que Charles Xavier et Erik Lehnsherr ne deviennent le Professeur X et Magneto, ils n’étaient encore que deux jeunes hommes découvrant leurs pouvoirs pour la première fois. Avant de devenir les pires ennemis, ils étaient encore amis, et travaillaient avec d’autres mutants pour empêcher la destruction du monde, l’Armageddon. Au cours de cette opération, le conflit naissant entre les deux hommes s’accentua, et la guerre éternelle entre la Confrérie de Magneto et les X-Men du Professeur X éclata…
X-Men : le commencement nous entraîne aux origines de la saga X-Men, révélant une histoire secrète autour des événements majeurs du XXe siècle.
Bande annonce française
5
Moi qui suis très friand de films avec des super héros au cinéma, j'attendais avec une certaine impatience ce "X-men : Le commencement". Malgré tout, j'avais toutefois quelques craintes à cause d'un troisième volet qui m'avait un peu refroidi et un spin off sur le personnage de Wolverine qui aurait mérité un meilleur traitement. De plus, je ne trouvais pas l'affiche spécialement belle mais bon après avoir découvert la première bande annonce, je m'étais dis que ça pouvait le faire et qu'il ne me restait plus qu'à croiser les doigts.
Très rapidement, l'ensemble de mes craintes se sont envolés. J'ai véritablement pris un pied monstrueux à redécouvrir les origines de cette saga avec ses personnages haut en couleur qui apparaissent un peu à part dans l'univers Marvel à mes yeux. Je ne vais pas m'amuser à comparer le film avec le comics d'origine car j'en ai pas lu assez pour savoir si c'est bien fidèle ou non en revanche j'ai trouvé que le spectacle proposé était vraiment de très grande qualité avec une grande cohérence avec les opus cinématographique précédent. Après quatre films (si on compte le spin off), repartir à zéro et prendre le risque de présenter à nouveau les personnages et une intrigues que les amateurs de la première heure connaissent trop bien peut s'avérer être un pari dangereux mais les scénaristes s'en sont sorti haut la main et en se payant même le luxe de redonner un coup de fraîcheur à une franchise qui commençait à décliner. En intégrant des éléments que l'on connait déjà sur cette histoire sans aucune lourdeur et tout en douceur sur fond de guerre froide, le film nous passionne dès les premières secondes et on se laisse alors à ressentir le même plaisir que l'on avait pu ressentir au cinéma lorsque l'on avait découvert cette histoire de mutants au cinéma en 2000. On recommence certes à perdre un peu de temps à faire la connaissance avec nos héros au détriment de l'action mais c'est pas plus mal car cela montre la volonté de s'intéresser de la meilleure manière qu'il soit à la psychologie des différents personnages. Une fois les présentations faite, les stratégies se mettent en place et l'intrigue suis son cours avec beaucoup de facilité et de fluidité. Certains éléments passé sont parfaitement intégré comme le pourquoi du comment de l'handicap de Xavier, le changement de camp de Mystique ou encore la naissance du Fauve pour ne citer que c'est exemple. On à même le droit à quelques caméos de luxe et des clins d’œil fort sympathique qui font que ce divertissement à tout pour plaire. L'humour y est présent juste comme il faut sans jamais devenir excessif tandis qu'on retrouve avec beaucoup de joie les thèmes fort de la franchise comme la découverte de soi, le respect de la différence ou encre par moment le parallèle entre cette histoire et ce qui a pu se passer durant la guerre le contexte de la guerre froide accentuant encore un peu plus cela. J'ai beaucoup aimé en tout cas la façon dont l'ensemble était amenés tout comme j'ai fortement apprécié voir comment Xavier et Erik en sont venus à devenir les personnages que l'on connait, combattant grossièrement la même cause tout en étant paradoxalement opposés dans les idées et la manière de faire exister leurs pensées respectives. Quoiqu'il en soit, le scénario est divertissant mais il est également très touchant et poignant avec certains passages fort qui m'ont bien plu comme la scène finale où encore certains passages avec Erik.
La distribution est elle aussi excellente avec en tête de liste le mythique face à face attendu entre Erik et Xavier. On aurait pu croire qu'il aurait été difficile de passer derrière Ian McKellen et Patrick Stewart mais c'était sans compter un Michael Fassbender et un James McAvoy saisissant qui se sont totalement réapproprié les personnages sans dénaturé leurs natures. On reconnait les traits de caractère qui les définit tout en y ajoutant la fougue de leur jeunesse ce que les acteurs arrivent parfaitement bien à retranscrire. On croit à leur complicité et le résultat en est d'autant plus bon à l'écran. Il en va de même pour Jennifer Lawrence qui en quelques films m'as conquis et qui est remarquable ici en Mystique. Elle rend aussi hommage à la performance marquante de Rebecca Romijn-Stamos tout en y apportant sa propre interprétation et sa propre vitalité. J'ai beaucoup aimé le traitement qui avait été fait à ce personnage dans ce film ainsi que ça façon d'évoluer et l'actrice réussi à rendre son jeu très crédible. J'ai eu un peu de mal au début avec January Jones en Emma Frost mais je m'y suis rapidement habitué également. On la voit ni trop ni pas assez, juste comme il faut et j'ai trouvé ses apparitions assez plaisante. J'ai beaucoup accroché en tout cas avec l'interprétation de Nicholas Hoult. Quand je l'ai vu la première fois à l'écran j'ai pas été convaincu mais il a su vite s'imposer à mon esprit et faire un Fauve vraiment très bon voire très touchant par moment. Kevin Bacon reste lui aussi excellent en Sebastian Shaw. Alternant plusieurs langues, il s'en sors bien et même si certains détracteurs diront que l'accent où le timbre de la voix n'est pas forcément toujours juste, je trouve que rien que pour la performance, ça à le mérite d'être saluer. La difficulté est là alors qu'on aurait très bien pu miser sur la facilité. Il à certaine pose qui ne le mettent pas à son avantage comme lors de sa scène finale mais avec le charisme et l'expérience de l'acteur font qu'il n'est jamais risible. Rose Byrne est elle aussi assez plaisante à voir même si on pourrait penser qu'elle fait plus de la figuration qu'autre chose. Important pour créer le lien avec la CIA (tout comme Oliver Platt, drôle mais qu'on voit peu), son personnage est aussi un peu inutile tant il apparait en retrait mais l'actrice n'a spas à rougir de son jeu. Dans les rôles que j'ai aimé, je pourrais aussi parler de Edi Gathegi en Darwin qu'on vois trop peu et qui m'as ému lors de sa dernière scène lui aussi où encore Jason Flemyng en Azazel inquiétant que j'ai trouvé plus intéréssant que Alex Gonzalez en Riptide un peu transparent de temps en temps. De même, Lucas Til dans le rôle d'Alex et Caleb Landry Jones dans celui du Hurleur sont un peu léger et aurait pu être plus développé tant les acteurs s'en sortent bien mais d'un point de vue scénaristique je peux le comprendre qu'on ait voulu éviter de trop étouffer le récit avec ses personnages multiples (le troisième volet était un peu tombé dans ce piège malheureusement). C'est aussi le cas pour Zoë Kravitz en Angel qui du coup joue toujours sur le même ton ce qui fait qu'on n'as pas réellement le temps de sentir une quelconque évolution. En tout cas, les acteurs sont vraiment tous excellent et chacun permet à ce film de rester captivant.
Derrière la caméra, il y à un énorme travail de fait par Matthew Vaughn qui signe une réalisation soignée qui nous permet de croire que non, la franchise "X-men" n'est pas morte et que oui, on peut toujours lui donner du peps, du dynamisme avec une facilité déconcertante. C'est vraiment très agréable à suivre et à aucun moment on se sens perdu lorsqu'il y à une scène d'action tandis que les passages plus dramatique sont eux aussi filmé avec beaucoup d'intelligence. Incorporé des images d'archives à tout ça rend l'ensemble encore plus efficace et plus jouissif surtout que le montage est réussi. Cela nous permet de sortir un peu du cadre de la fiction et donne à ce récit fantastique une dose de crédibilité qui fait plaisir. Il y à des mouvements de caméra que j'ai beaucoup apprécié, une caméra d'ailleurs toujours bien placé avec une photographie très jolie. Visuellement, c'est vraiment beau maintenant je dois reconnaitre qu'il y à quand même quelques effets visuels qui m'ont un peu fait tilté. C'est pas qu'ils sont mauvais en soit (j'ai quand même vu bien pire) mais avec les effets spéciaux j'ai vraiment un soucis quand je ressens le côté "studio" comme par exemple lors de la scène d'ouverture avec des objets métalliques qui virevolte dans une pièce et que je n'ai pas toujours trouvé très convaincant. De même vers la fin avec des missiles ou des palmiers écrasés qui font pas réels je trouve un peu comme une photo avec qui ont aurait abusé de photoshop. C'est dommage car à côté il y à d'autres effets que j'ai trouvé remarquable comme le sous marin qui sors de l'eau qu'on peut voir dans la bande annonce ou encore la dernière scène de Darwin (que j'aime vraiment beaucoup). Maintenant, ça n'as pas gâché mon plaisir loin de là (la preuve c'est qu'à l'heure où j'écris ses lignes j'ai déjà vu le film deux fois en salles ;-) ) je trouve juste ça un peu dommage surtout que le reste des détails est vraiment soignés comme les costumes qui colle bien au comics d'origine de ce que j'ai pu voir ou encore des décors soignés avec beaucoup de sérieux qui nous replongent bien en plein cœur des années 60. J'ai apprécié aussi la bande originale composé par Henry Jackman qui s'intégre parfaitement à l'ensemble sans que cela ne soit choquant ni trop vieux rendant ce long métrage encore plus accessible.
Pour résumé, "X-men : Le commencement" m'as procuré un pied d'enfer. J'ai vraiment passé un excellent moment devant ce divertissement de très grande qualité qui redonne ses lettres de noblesses à cette franchise qui redevient l'une des franchises estampillés Marvel les plus agréable à suivre. Le scénario est passionnant, on repars magnifiquement bien à zéro sans oublié le passé avec un casting parfait et une mise en scène soigné. L'attaque des blockbusters estival à bel et bien commencé et si cet été est du même acabit que ce volet de "X-men", je signe tout de suite pour me précipiter dans mon cinéma. J'ai entendu en tout cas que ce film est le premier film d'une trilogie annoncé et si c'est le cas, il me tarde vraiment de découvrir la suite :-) .
men_4_2.jpgmen_4_3.jpg



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cinephileamateur 3469 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines