Magazine Cinéma

Massacres dans le Train Fantôme

Publié le 18 juillet 2011 par Olivier Walmacq

MASSACRES_20DANS_20LE_20TRAIN_20FANTOME

genre: horreur (interdit aux - 16 ans)
année: 1981
durée: 1h35

l'histoire: Un parc d'attraction vient de s'installer en ville. Quatre adolescents décident de passer la nuit à l'intérieur du manège le plus imposant de la fête: un train fantôme.

la critique d'Alice In Oliver:

Personnellement, j'ai toujours trouvé Tobe Hooper très surestimé. En dehors de Massacre à la Tronçonneuse qui reste son chef d'oeuvre absolu, et de quelques bons film d'horreur (au hasard, Le Crocodile de la Mort et Les Vampires de Salem), le cinéaste a surtout signé des navets.
Pourtant, parmi les bons crus du réalisateur, Massacres dans le Train Fantôme, produit en 1981, est curieusement oublié.
Ce qui est d'autant plus surprenant parce qu'il s'agit probablement du meilleur film de Tobe Hooper après Massacre à la Tronçonneuse.
Franchement, je ne m'attendais pas à grand chose devant cette série B en apparence sans prétention. Pourtant, force est de constater que j'ai passé un excellent moment.
D'ailleurs, ce n'est pas un hasard, on trouve certains points communs entre Massacres dans le Train Fantôme et Massacre à la Tronçonneuse.
Premièrement, Tobe Hooper s'intéresse à nouveau à une famille de dégénérés, plus précisément des forains qui cachent un monstre ignoble, sadique et psychopathe.
Pourtant, malgré une personnalité peu sympathique, Tobe Hooper parvient à rendre sa créature attachante.
Quelque part, ce "freak" pourrait se comparer à Leatherface, d'autant plus qu'il se cache lui aussi derrière un masque (celui de la créature de Frankentein).
Ensuite, Massacres dans le Train Fantôme met à l'épreuve des étudiants qui ont décidé de passer la nuit dans un parc d'attraction.
Tobe Hooper a alors la bonne idée de transposer l'action dans un train fantôme, le manège devenant le tombeau de nos quatre héros.
Au même titre que Massacre à la Tronçonneuse, Massacres dans le Train Fantôme suggère les séquences gores au lieu de les montrer dans leur intégralité. Ce qui rend ce film encore plus violent et dérangeant.
Bref, une excellente surprise qu'il conviendra toutefois de réserver à un public averti.
Note: 15.5/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines