Magazine Afrique

Rdpc – Congrès :Ce sera un congrès ordinaire

Publié le 18 juillet 2011 par 237online @237online

Écrit par Le Jour   

Lundi, 18 Juillet 2011 11:40

–èèéééééèéééèéééèéé

Rdpc – Congrès :Ce sera un congrès ordinaire
René Sadi, le Secrétaire général du parti au pouvoir, apporte des éclaircissements sur la nature du congrès qui devra adouber Paul Biya.
Comme annoncé en exclusivité dans notre édition du 15 juin dernier, le Rdpc tiendra un congrès ordinaire.
Si la date exacte n'est pas encore connue, un communiqué de René Sadi publié le 15 juillet indique que ce congrès aura lieu avant l'élection présidentielle.
Une source au secrétariat général du comité central du Rdpc indique que les dossiers relatifs à la tenue de ce troisième congrès du parti ont été transmis à Paul Biya depuis plus de deux mois et que la préparation de l'évènement a duré près de huit mois. « De nouveaux textes de base du parti ont été préparés, des noms de personnes qui devraient entrer au bureau politique ont été proposés, y compris le budget des assises. Des élections au comité central auront lieu », confirme l'une de nos sources. Jusqu'à présent, aucun nom ne filtre sur les potentiels entrants au bureau politique. « C'est pour éviter les trafics d'influence », indique une autre source. 

Le congrès sera aussi l'occasion de renouveler le mandat du président national, qui est également le candidat du parti à l'élection présidentielle. Les statuts du Rdpc disent que le président national est élu par le congrès sans donner la durée de son mandat. Dans le même ordre d'idée, l'article 18 des mêmes statuts précise que le congrès se tient tous les cinq ans mais cette période peut être abrégée ou prorogée par le bureau politique, ce qui laisse supposer que le mandat du président est de cinq ans. Le précédent mandat de Paul Biya lui avait été donné le 21 juillet 2006. Le 21 juillet 2011, il sera en Chine, au moment où son mandat à la tête du parti prendra fin.

Cependant, Jacques Fame Ndongo, le Secrétaire national à la communication, tient à préciser que la période du congrès a été prorogée par le bureau politique et par ricochet le mandat du président national. « Dans les textes de base du parti, aucune clause ne limite formellement et juridiquement le mandat du président national à cinq ans. Néanmoins, dans la mesure où il est précisé que c'est le congrès qui élit le président national, on peut donc, par translation, estimer que ce mandat est de cinq ans, mais ce n'est qu'une translation », dit-il.
Le dernier congrès ordinaire du Rdpc s'est tenu il y'a 15 ans : en 1996.


Follow
Follow


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte