Magazine Cuisine

Bonne nouvelle en perspective !

Par Landron
Qu'il est fatiguant et dommage de n'entendre parler du muscadet qu'en négatif : trop de stock, pas assez de valeur ajoutée, trop cher, trop sec,  trop nantais...bref, ça suffit !Notre Muscadet, nous, on l'aime ! Pour sa bouche tendre et fruité, ou pour sa finale minérale et son corps sec. Et quand, on nous annonce qu'il y a des chances que le millésimes 2011 soit de très bonne qualité... aïe aïe aïe, j'en ai déjà l'eau à la bouche !Le climat de ces dernier mois a été mauvais voir catastrophique pour l'agriculture. Mais de tous, ce sont peut être les vignerons les mieux lotis. La vigne, pour produire un bon raisin de qualité, n'a pas besoin de trop d'eau ! Parfois, le stress hydrique est même profitable à la future vendange.Quoiqu'il en soit, les beaux jours du printemps et le retour de la pluie cet été font au moins des heureux dans le pays nantais...et ce ne sont pas les touristes de la côte, croyez-moi !
Voici un extrait de l'article "des vendanges précoces mais pas historiques" paru sur maville.com Ouest France Redon, 15 juillet 2011.

"Mais alors, cette avancée des vendanges laisse-t-elle présager un millésime exceptionnel ? Pour Nadège Brochard, « quelques repères nous permettent d'envisager un cru d'excellente qualité. Tous les exemples de vendanges précoces ont débouché sur d'excellents produits en sortie. Et si, comme cela se confirme, les bans sont prononcés après le 15 août, la pleine lune du 13 peut être bénéfique pour accélérer la maturité du vin ».La qualité devrait donc être au rendez-vous du muscadet 2011, mais dans quelle quantité ? « Sans être trop réduite, elle devrait probablement être inférieure à l'an dernier. Quelques coups de froid, au moment de la floraison, ont entraîné des coulures (fleurs tombées) et en conséquence, moins de grappes mais également moins de grains », poursuit la conseillère viticole.En cette période autour du 14 juillet, la véraison va commencer et avec elle, la dernière ligne droite avant les vendanges. « S'il pouvait tomber 10 mm d'eau, juste maintenant, la vigne pourrait s'en passer jusqu'au bout avec la certitude que les raisins seraient splendides (vœux exaucés car il est tombé 14 mm d'eau la nuit du 11 au 12 juillet). » L'optimisme est donc de mise sur le Vignoble nantais et c'est un événement en soi tant, depuis 2008, l'accent est davantage mis sur ses problèmes que ses réussites."


" la vie ne peut se passer de la vérité du terroir et de vin de vigneron..."

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Landron 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines