Magazine Culture

Monsieur de Chirac et le "théâtre réaliste" du passage de l'opéra en 1890

Par Bernard Vassor

89772c15c09535d206782325a161392d.jpg Les historiens s'accordent pour dire que l'ancêtre des spectacles de strip-tease était Maxime Lisbonne. Moins connu est Monsieur de Chirac qui avait donné des représentations ultra-réalistes sur une microscopique scène du passage de l'Opéra. Des acteurs et des actrices nus comme des vers mimaient les gestes de l'amour devant des spectateurs ébahis. Le passage de l'Opéra était la nuit un lieu de rencontres furtives, comme beaucoup de passages des boulevards. Situé sur le boulevard des Italiens après l'Hôtel de Russie en venant de la rue Drouot, et conduisant à l'Opéra Le Peletier dont on apercevait le pignon, dépassant les toits des maisons du boulevard. On y rencontrait des chanteuses, des ballerines attirés par la présence du docteur Véron, de Roqueplan de Scribe et Auber.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bernard Vassor 2258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines