Magazine Culture

Dans la crise généralisée de la pourriture marchande, le terrorisme d’État est l’arme de guerre centrale du gouvernement du spectacle mondial

Par Lukasstella
Au fil du temps, la production spectaculaire en série des assassinats d’Etat qui dévoilent les faux comparses et masquent les vrais commanditaires ; Kennedy, Aldo Moro, Sadate, Olaf Palme, Pierre Bérégovoy, Yann Piat, François de Grossouvre, Rabin, Rafic Hariri... a clairement prouvé que l’État était devenu le centre indistinct des espaces maffieux à mesure que la Mafia devenait, elle, l’espace central des Etats...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lukasstella 1484 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte