Magazine Cinéma

Mon Zapping ciné

Par Popmovies

Découvrez les films que j'ai vu en Août!

salle-cinema-metz.jpg

  • Absent, de Marco Berger 4/5

Avec beaucoup de pudeur le réalisateur nous plonge dans un thriller sensuel très prenant.
Si au départ j'ai eu peur en entendant la musique dès les premières secondes du film, peur dans le sens où je craignais que ce soit totalement différent de ce que j'attendais, j'ai compris au fur et à mesure combien elle était importante pour l'intrigue. C'est l'équivalent, selon moi, de la célèbre musique des Dents de la mer ou de Psychose dans la scène de la douche.

Le scénario est original puisque cette fois-ci, on suit la découverte de son homosexualité chez un adolescent et non un adulte. Un point de vue très peu abordé et qui tend à banaliser un sujet encore bien tabou pour certains.
Un évènement vraiment inattendu ce produit vers la fin du film et j'ai été déçue au départ avant au final d'être encore plus conquise par les conséquences que cela va entraîner pour le personnage de Sebastián. Je ne vous en dis pas plus sur ce fameux évènement mais ceux qui ont vu le film savent de quoi je parle...

Sans excès, avec simplicité et maîtrise, Marco Berger nous offre un très beau film avec des acteurs justes et touchants.

C'était LE film que j'attendais le plus de l'été et sûrement de l'année et je n'ai pas été déçue!

N'ayant pas aimé et surtout compris La Planète des singes de Tim Burton, je voulais absolument voir ce film pour enfin comprendre et Rupert Wyatt a très bien répondu à mes questions. Niveau scénario il n'y a donc rien à dire, je suis accro dès les premières secondes.
Niveau interprétation tout va bien aussi, James Franco est très bien rentré dans son personnage et que dire de Andy Serkis? Il est tout simplement parfait! C'est incroyable de se dire que derrière César se cache en fait un être humain qui a vraiment joué chaque scène, chaque émotion, chaque expression sur son visage. Il a vraiment réussi à lui donner vie et il est désormais le maître en la matière.

Sur un ton un peu plus sérieux, j'ai beaucoup apprécié et j'ai été touchée par les scènes se passant ou avec un lien avec la recherche scientifique. On en vient vraiment à se poser la question de savoir si l'homme fait bien en agissant ainsi. Certes les scientifiques peuvent sauver des vies grâce à ces tests mais à quel prix? Je ne vais pas rentrer dans un débat mais ça fait réfléchir...

Un très bon film et un très bon divertissement, à voir et à revoir. Et depuis je n'ai qu'une envie, voir les deux versions de La Planète des singes pour que tout s'emboîte parfaitement.

On est très loin des films polémiques et dérangeants auxquels le réalisateur nous avait habitué. Non, cette fois Lars von Trier nous offre plus qu'un film, il nous offre de l'art et un grand art.

Les images sont très belles et bien que je sois entièrement contre la 3D, je dois avouer que par moment elle aurait été la bienvenue.
Certains plans ressemblent à des peintures, les couleurs sont très bien utilisées et les ralentis dans la scène d'ouverture subliment l'action.

Si niveau image j'ai été subjuguée, niveau scénario et interprétation il n'y avait rien.
L'idée de la fin du monde est toujours un sujet intéressant mais le réalisateur n'a pas su l'exploiter.
Je n'ai pas compris l'intérêt du mariage entre Justine et Michael, ni ce qu'avait le personnage de Justine. Ça pose un gros problème dans ce cas... Et puis quand on voit la vie des personnages on ne souhaite effectivement qu'une chose: la fin!

Côté interprétation c'est pareil... Étant donné que je n'ai pas accroché au scénario je n'ai pas pu me raccrocher au jeu des acteurs et c'est vraiment regrettable.
J'aime beaucoup Kristen Dunst et j'étais contente de son Prix d'interprétation à Cannes mais en voyant le résultat je me suis dis qu'elle ne le méritait pas du tout.

Au final, je retiens surtout les images et les couleurs, c'est pour cela que je mets une aussi bonne note au film malgré un scénario et des acteurs très moyens.
Lars von Trier est allé un peu dans tous les sens et c'est dommage parce que s'il avait vraiment pris le temps de se poser il aurait vraiment pu nous offrir un grand film.

Une bonne comédie servie par une très beau casting, avec une Jennifer Aniston dans un nouveau rôle qui lui fort bien! Elle devrait jouer plus souvent des personnages comme cela.

Les différentes situations sont bien présentées et on peut s'imaginer, par moment, à la place de Nick, Kurt ou Dale.
De bonnes répliques, des acteurs qui sont bien dans leurs rôles mais voilà au final j'ai été un peu déçue... Je m'attendais un peu à LA comédie de l'été. Rien ne l'indiquait et pourtant j'avais de grands espoirs en elle.
Malgré cela j'ai passé un bon moment et j'ai hâte de revoir le film une 2ème fois!

Je n'étais pas une fan de la BD et donc le film ne me tentait pas trop au départ. Mais il a fallu que je vois une bande annonce pour être totalement conquise.

N'aimant pas la BD, il y a certains aspects que je ne connaissais pas, notamment sur l'histoire de la Schtroumpfette. Mais ça ne m'a pas empêché d'apprécier le film. Les images sont très belles, les voix (en VO) sont excellentes et niveau interprétation j'ai adoré Hank Azaria alias Gargamel.
En revanche, bien que j'aime Neil Patrick Harris, je n'ai pas trop vu l'intérêt de sa participation au film...

J'ai passé un très bon moment, malgré des voisins assez bruyants, et si j'avais su je serais allée le voir plus tôt pour pouvoir le revoir!

J'ai enfin vu la 2ème et dernière partie des aventures du petit sorcier. Je me suis décidée à voir les 2 derniers films alors que je mettais arrêter à La chambre des secrets. Je ne voulais pas mourir idiote donc voilà

:)

Alors que j'avais beaucoup apprécié la 1ère partie, avec de beaux effets, de l'action et du suspense, j'ai été assez déçue par la 2ème partie. Elle était annoncée comme grandiose, spectaculaire et pourtant...
Une scène de bataille qui dure quelques minutes, sans grosse explosion, j'ai vraiment été déçue de ce côté!

Quelques bonnes répliques, des retrouvailles émouvantes, juste un peu déçue que certains personnages des premiers films n'aient pas été un peu mieux montrés comme Oliver Wood...

Sinon le reste était aussi plat, de gros blancs sans musique alors qu'à certains elle aura été utile. Et puis que dire de la fin... "19 ans après"... J'étais morte de rire! Ils auraient pu faire un effort de ce côté parce ce n'était pas très crédible selon moi.

Enfin bon voilà, une page se termine. Je reste sur ma déception de ce second volet mais j'ai quand même passé un bon moment.

Une belle histoire d'amour comme on en rêve, avec de bons acteurs. Que demander de plus?

Au départ, la façon de raconter leur amitié à un jour bien précis, ce fameux 15 Juillet, est assez perturbante. Les événements s'enchaînent très vite et il faut faire bien attention à chercher le changement de date pour bien suivre. C'est assez gênant...
Cela se calme sur la fin et on peut alors en profiter.

Je n'ai pas lu le livre mais l'intensité était tout aussi forte. Que ce soit avec le livre ou le film, on veut savoir s'ils vont finir par se mettre ensemble!

On notera la performance des acteurs qui ont fait évolué leurs personnages. Bémol en revanche pour Anne Hathaway et son accent British... Elle essaye tant bien que mal mais on le sent que c'est forcé. Il aurait été un peu plus logique de prendre une actrice Anglaise pour renforcer cette romance à l'Anglaise.

Un film présent au Festival alors forcément je ne pouvais pas passer à côté!

Une réalisation tellement bien, avec de très beaux plans qu'à la fin ça en devient lourd!
C'est trop beau et on devine que Paolo Sorrentino avait fortement en tête le Festival.

Il nous en met plein la vue, c'est bien, c'et gentil mais je pense que s'il avait fait quelque chose de plus simple, de plus intimiste cela aurait été plus convaincant et touchant.
Le côté perdu de Cheynne, très bien interprété par Sean Penn, aurait été renforcé.

A cause de ce côté tout beau, tout lisse, le film perd un peu de sa valeur selon moi. C'est dommage car rien qu’avec la prestation de Sean Penn, le réalisateur tenait quelque chose de très fort.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Popmovies 1994 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines