Magazine Cinéma

Le Retour de L'Incroyable Hulk

Publié le 06 octobre 2011 par Olivier Walmacq

retour_de_l_incroyable_hulk-aff

Style: Fantastique
Année: 1988
Durée: 1h35
Réalisateur: Bill Bixby

Résumé: David Banner ne s'est pas transformé en Hulk depuis 2 ans. Il vit paisiblement dans une maison au bord de la mer avec sa femme. Mais un jour,i l retrouve un ancien ami, Donald Blake, qui a trouvé un marteau permettant d'invoquer le guerrier Viking Thor. Ce dernier fera renaître Hulk par erreur.
Entre temps, une organisation criminelle va s'attaquer à David pour s'emparer d'une machine qui lui permettrait de cesser de se transformer. Avec l'aide de son allié Thor, il va déjouer leur plan.

La critique de Duncan:

Rappelons les faits. En 2003, sortait Hulk, de Ang Lee, adapté du comics du même nom. Certes, une adaptation ratée, mais pleine de bonnes intentions, le réalisateur ayant préféré s'attarder sur l'humanité de l'homme derrière Hulk, plutôt que de miser sur le colosse. Une adaptation sérieuse, mais qui souffrait d'effets spéciaux un peu moyens, avec un Hulk lourd et trop gros et des acteurs peu convaincants.

Plusieurs années plus tard, en 2008, une autre adaptation voyait le jour, cette fois réalisée par ce Zeddard de Louis Letterier.
Résultat: un résidu de merde super moche, aux acteurs cabotinants, aux personnages creux et au scénario formaté et véritablement honteux pour les fans du comics.

Donc,c omme vous pouvez le voir, le cèlèbre personnage de l'écurie Marvel n'est pas gâté par le cinéma.

Mais il ne faut pas l'oublier, le colosse vert a déjà connu dans le passé une série, certes adaptée librement du comics, mais qui respectait bien plus le personnage que ces adaptations récentes.
Cette séries avait une particularité: Hulk était joué par un acteur ,Lou Ferrigno ,qui n'arrivera pas à percer au cinéma ensuite à cause de sa surdité quasi totale.

Quand à David Banner, il était joué par le défunt Bill Bixby, qui sera réalisateur des trois téléfilms qui suivront après l'arrêt de la série.
La série était imparfaite, elle souffrait par exemple de certains épisodes sans intêrêt,d 'acteurs secondaires nuls et désormais d'un coté nanar, non présent dans les Tvfilms.

Mais la série réussissait parfaitement à cerner la personnalité du personnage, à savoir un homme perdu mais aussi un monstre bestial.
Les Tvfilms, tout du moins les 2 premiers (3 en tout) restent supérieurs à la série et aux autres films ,grâce à leur côté bien plus proche du comics.
Ici, Hulk fait équipe avec un autre personnage Marvel (Thor pour le premier, Daredevil pour le second).

Certes, ils ne sont pas très réussis visuellement mais sont parfaitement mis en valeur.
Il faut savoir ensuite que le premier film est radicalement différent du second. Ce premier film est donc plus axé action, Hulk apparaissant très souvent.
Ses apparitions sont d'ailleurs absolument incroyables. Au passage, rappelons que Hulk est joué par le bodybuilder Lou Ferrigno.

D'ailleurs, petite anecdote, Arnold Shwarzenegger, un de ses plus grands concurrent à l'époque, avait posé sa candidature pour joué Hulk, mais il était trop petit.
Le monstre est enfin mis en valeur, et surtout, il est bien plus proche du comics que ses homologues numériques des années 2000.
Il n'est pas étonnant que ces passages ont été recompensés à l'époque.

Mention spéciale à la musique qui accompagne la transformation. Concernant les acteurs,il y a du bon et du moins bon.
Bill Bixby est excellent, Eric Kramer (Thor) se débrouille pas mal. Toutefois, pour ce qui est des Bad Guys, ça craint un peu, mais ce n'est pas bien grave: ils font parfaitement leur boulot de chair à canon.

L'autre qualité du film, c'est évidemment le respect total du personnage. Même si la personnalité de David Banner n'est pas aussi poussée que dans le second film, on nous montre un Bruce Banner condamné à vivre avec sa malédiction, dans un monde bouffé par la criminalité alors que ce dernier aspire seulement à vivre comme un homme normal. D'ailleurs, à la fin, il quittera son foyer pour éviter que sa femme n'en souffre.

Quant au personnage de Thor, il demeure plûtot fidèle au comics et il faut avouer que c'est vraiment jouissif de le voir se battre au côté du colosse.
Non vraiment, un excellent téléfilm, bien supérieur aux films réalisés récemment. Pas sans défaut (acteurs inégaux ,humour lourdingue), mais c'est incontournable, même si je préfère encore le second, qui met en scène aussi Daredevil et Le Fisk/Le Caïd.

Note: 15/20


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines