Magazine Cuisine

La cave du Four Seasons Hotel George V

Par Dc Dc

Four Seasons Hotel George V

La cave du Four Season Hotel Georges V représente l’un des plus beaux atouts de l’hôtel et suscite à juste titre la fierté de toute l’équipe du restaurant Le Cinq.

Son histoire même témoigne de toute une époque et nous ramène jusqu’à la deuxième guerre mondiale… Elle fut conçue en 1928, en même temps que s’érigeait l’hôtel, dans une ancienne carrière située 14 mètres sous terre dans la roche dont les pierres servirent à la construction de l’Arc de Triomphe. Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, elle fut murée pour prévenir toute intrusion de l’ennemi.

Lorsque l’hôtel ferme pour deux ans de travaux de rénovation en 1997, il ne reste presque plus rien de ses grands crus…

Pour la reconstituer, l’hôtel fait appel à un grand sommelier, Éric Beaumard, Vice Champion du Monde en Sommellerie 1998. Passionné de son métier, Éric entreprend alors plusieurs voyages à travers les vignobles et part à la rencontre des producteurs. Sa connaissance du métier et ses amis vignerons rencontrés au cours de toutes ses années de découverte et de préparation au concours de sommellerie en 1998 l’aident dans cette recherche. Certains choisissent même de se démunir de bouteilles de leur propre cave afin d’être représenté dans cet hôtel mythique par leur vieil ami. Pendant près d’un an, de dégustation en dégustation, Éric reconstitue progressivement la cave pour offrir aux clients du Cinq des crus diversifiés et rares.

Aujourd’hui composée de près de 40 000 bouteilles, la cave comporte de véritables trésors millésimés. Environ 2200 références de vins français et internationaux y reposent dans des conditions de conservation idéales de température et d’humidité.

Rangée par région, on a l’impression en visitant la cave de faire un véritable voyage à travers les plus belles parties du monde : Italie, Californie, Argentine, Afrique du Sud, Hongrie, Chili, et bien sûr la France avec les grands crus de Bordeaux et de Bourgogne mais aussi des trésors cachés de la Vallée du Rhône et du Languedoc Roussillon ou encore des découvertes du nouveau monde. 

Si vous vous demandez quelle est la bouteille la plus ancienne, il suffit de tourner la tête vers le Madère 1750 qui trône majestueusement à l’entrée de la cave.

Quant au flacon le plus onéreux présent sur la Carte des Vins , il s’agit d’un magnum de Pétrus 1959 à 60 000€, jalousement gardé en lieu sûr!

Et si "vos yeux brillent quand vous parlerez de vin de Éric Beaumard, alors son cœur et sa cave s'ouvriront La cave peut être visitée sur demande et privatisée pour des dégustations!
Dégustez la vidéo sans modération

:-)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dc Dc 1011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines