Magazine Culture

Birdy Nam Nam

Publié le 14 novembre 2011 par Lordsofrock @LORDS_OF_ROCK

ELECTRO – Le quatuor aux mains d’or s’aventure encore plus profondément dans la jungle de la musique électronique avec son nouvel album DEFIANT ORDER. Prise de risques, les héros de la French Touch 2.0 jouent à qui m’aime me suive.

birdynamna Birdy Nam Nam
A tous ceux qui aimaient les Français pour leur premier album éponyme, préparez-vous psychologiquement à redécouvrir l'électro façon Birdy Nam Nam. L'album DEFIANT ORDER n'a plus grand-chose en commun avec leur opus de 2005 et repart sur une électro plus puriste, moins jazzy. Et moins samplée surtout, ce qui traduit visiblement un désir et un besoin de faire leur propre musique, sans s'appuyer sur des scratchs extraits de leurs aînés. Une électro acide et mécanique, qui rappelle les débuts du genre et qui réjouira les nostalgiques de la techno US.

Ce disque risque de surprendre, voire même de créer la polémique. L’auditeur navigue à contre courant, loin de l’ordre électro-R&B établi par les artistes mainstream présents en tête des charts. Pourtant, certains parlent « d’absurdité auditive » ou « de prostitution sonore » ! Mais je vous rassure, même si le changement est bien présent, les quatre garçons ne tentent pas de nous refourguer du David Guetta ! Dj Pone est ses camarades DJ Need, Little Mike et Crazy-B balaye toute l’histoire de la musique électronique sans oublier le moindre recoin (ils ne sont pas du genre à faire le travail à moitié). Ce troisième opus a muri dans leur nouveau studio parisien ; pourtant on jurerait qu’il sort tout droit des usines techno de Detroit ou des clubs house de Chicago. J’en veux pour clin d’oeil le sample de Transition d’Underground Resistance sur le morceau "The Golden Era of El Cobra Discoteca".

birdynioi Birdy Nam Nam

Après Yuksek, c’est avec le producteur Para One que les Birdy Nam Nam ont accouché de cette galette. Moins dancefloor que MANUAL FOR SUCCESSFULL RIOTING, DEFIANT ORDER plonge dans les abysses de l’océan électronique. Le résultat se révèle complexe, ambitieux, radical et osé. Un univers unique où fusionnent techno, électro vibrante, synthé-pop et rythmiques hip-hop efficaces. Il n’y a qu’à presser sur play et lancer "Jaded Future" pour comprendre qu’on s’apprête à faire un sacré voyage. Le groupe, qui fêtera ses dix ans d’existence en 2012, étonne toujours.

Extraterrestre

Et même s'ils n'ont pas échappé au tournant numérique qu'a pris l'électro, ils restent néanmoins fidèles à leurs galettes. Les fans risquent d'être un peu décontenancés par le changement de style mais la qualité du disque devrait les convaincre de se mettre à la techno prônée par les champions des platines. En lieu et place d’un suicide musical annoncé, je vois plutôt un « back to basics » moderne, cohérent et très réussi. Préparez vos boîtes crâniennes, car on ne peut s'empêcher de dodeliner sévèrement du chef en écoutant les onze pistes de cet album extraterrestre !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lordsofrock 14222 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte