Magazine Cuisine

Julie Andrieu cuisine le monde: recette du Fish Molé

Par Cccil
Julie Andrieu cuisine le monde: recette du Fish MoléJe suis un peu monomaniaque en terme de cuisine : je fonctionne souvent par petites obsessions qui durent jusqu’à que je me lasse d’un thème ou d’un plat. J’ai eu ma période muffin, puis cookie, puis cheesecake. J’en ai testé tellement de variantes -jusqu’à obtenir le goût et la texture souhaitée- que je pense même en avoir dégouté le bulot, qui est pourtant du genre à donner volontiers de sa personne pour la bonne cause, surtout quand celle-ci est gastronomique. Avant cela, il y a eu la période sushi (précédent la déferlante de la cuisine japonaise en France) la période purée maison, la période tartare. Après avoir visité Bali puis la Thaïlande, où j’ai pu prendre des cours de cuisine, les recettes asiatisantes à base d’ail-gingembre-piment-nuoc nam ont commencé à prendre une grande place à notre table. Et de fil en aiguille, je me suis retrouvée à cuisiner le monde, c'est-à-dire à tester mille et une recettes exotiques et lointaines à base de moult épices, délaissant les bons petits plats bien de chez nous. Je sais qu’un jour j’y reviendrais mais en attendant ma cuisine est plutôt … ensoleillée !

Autant vous dire que quand j’ai découvert le livre de Julie Andrieu, Julie cuisine le monde chez vous, je me suis jeté dessus. Pour deux raisons essentielles qui sont dans le titre: parce que c’est un livre de Julie Andrieu et parce que ça parle de cuisine du monde. Lumineux!Julie Andrieu, je la suis depuis quelques années déjà, depuis que j’ai découvert son livre où elle explique son parcours d’ancienne grosse (sic !), revenue à une ligne normale (voir longiligne) en se libérant des diktats des régimes et en s’assumant gourmande et attentive. J’avoue m’être complètement identifiée ayant moi-même perdu une dizaine de kilos en changeant ma manière d’appréhender la nourriture (kilos que j’ai repris depuis en parti suite à un régime idiot – Dukan pour ne pas le nommer- que j’ai bêtement suivi juste avant mon mariage. Résultats temporaires aux rendez-vous mais grande souffrance au passage et reprise plus gain supplémentaire à la clef. Depuis le corps est vachard et moi très gourmande, il m’est donc difficile de revenir à mon poids d’avant régime… ce n’est pas comme si je n’avais pas été prévenu, mais ceci est un autre sujet). Pour en revenir à Julie Andrieu, outre son parcours et son histoire, j’adore son émission Fourchette et sac à dos. Ah !!! comme j’aimerai être payée moi aussi à voyager et à découvrir la gastronomie des pays du monde, deux activités que j’adore et qui occupent l’essentiel de mon temps libre – et de mon budget.Cela n’a donc pas fait un pli, le dit livre entre-aperçu à la Fnac a mis 5 secondes chrono à finir dans mon cadi et une heure pour terminer dans ma cuisine.Depuis, je teste, je teste et je dois dire que pour l’instant c’est un sans faute. Du boboti sud africain au vindaloo indien en passant par les falafels, le ceviche ou la pastilla, toutes les recettes trouvées dans le livre ont été validées par le bulot et nos amis qui se régalent à chaque nouvelle tentative.Le dernier essai en date date de ce week end. En rentrant d’une randonnée de 20 km dans le Vexin nous avions envie de nous faire plaisir avec un plat parfumé mais simple à faire et léger (en prévision de la raclette que nous devions manger le lendemain et qui fût, comme prévu, bien roborative).Nous avons donc opté pour un Fish Molé, recette indienne qui est aussi bonne que facile à mettre en œuvre. Nous avons juste adapté la quantité d’épice à notre goût (étant donné que nous aimons beaucoup manger pimenté ET épicé).

Pour 2 personnes il vous faut :

Julie Andrieu cuisine le monde: recette du Fish Molé
300 g de filet de poissonLe jus d’un citron vert1 oignon1 tomate3 cm de racine de gingembre3 gousses d’ail2 piments verts2 cac de curcuma3 grains de poivre1 clou de girofle4 gousse de cardamone20 cl de lait de coco

Couper le poisson en gros cubes que vous ferez mariner entre 15minutes et 1 heure dans le jus de citron + 1 cac de curcuma et une pincée de sel.Hacher l’oignon, la tomate, l’ail, le gingembre, les 2 piments.Dans une cocotte faire chauffer de l’huile d’olive et dorer l’oignon. Quand il est translucide ajouter tomate + ail + gingembre + piments hachés + toutes les épices (y compris le reste de curcuma). Laisser cuire 10 minutes. Ajouter le lait de coco. Laisser réduire pendant 10 bonnes minutes. Ajouter le poisson, réduire un peu le feu et laisser mijoter jusqu'à ce qu'il soit cuit (environ 10 minutes).Servez avec du riz blanc (parfumé c'est encore meilleur).Verdict: N'ayant pas pu anticiper grandement au niveau des courses, nous décidant à la dernière minute, nous avons utilisé du poisson congelé, décongelé au micro-onde avant d'être mariné et la texture obtenue n'était pas exceptionnelle. Je suis presque certaine qu'avec des filets de poisson frais, le résultat est incomparable. Les saveurs sont assez prononcées et mis à part la marinade qui demande un peu de temps, c'est très rapide à faire. Notre petite note en plus fut d'ajouter la marinade du poisson à la marmite, et de faire réduire un peu plus le bouillon avant d'introduire le poisson. L'acidité du citron vert compense bien la douceur du lait de coco. Au final c'est un très bon rapport temps-plaisir même si ça n'a pas révolutionné mes papilles. Il s'agit après tout d'un simple curry de poisson.Je deviens blasée?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cccil 103 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte