Magazine Culture

Un peintre verrier montmartrois, impressionniste de la première heure : Léon-Auguste Ottin

Par Bernard Vassor

Par Bernard Vassor

Leon Auguste ottin

Ce vitrail encadré, est la seule oeuvre que j'ai trouvé.

Source internet : http://www.kunst-fuer-alle.de/english/art/artist/poster/l...

Louis Auguste Ottin  a vu le jour à Paris en 1836 ou 1839 nous ignorons encore la date de son décès. Il est le fils du sculpteur Auguste Ottin (1811-1890)

Elève de son père et de Paul Delaroche et de Horace Lecoq de Boisbaudran, il exposa au Salon des Artistes Français de1861 à 1882. Il rencontra très tôt Henri Fantin-Latour, Alphonse Legros et Félix Régamey avec qui il eut des relations d'amitié.

Pendant la Commune de Paris, il a été membre de la fédération Artistique, mais ne semble pas avoir été inquiété par la suite. 

Il exposa une toile au Salon des refusés de 1863. A l'Exposition Universelle de 1878, deux vitraux représentant des sujets religieux y furent exhibés.

En 1863, au salon des refusés, il fit l'envoi de 3 toiles :

portrait de M.L.

portrait de madame O.

une église de campagne (étude).

Il était domicilié 289 rue Saint Jacques

Il habitait et avait son atelier lors de la première et deuxième exposition impressionniste, en 1874 et 1876 (chez Durand-Ruel) à Montmartre au 9 rue Vincent Compoint.

Si il présenta 3 tableaux à la première exposition, c'est plus de seize toiles et 10 pièces diverses qu'il adressa à la galerie Durand Ruel 11 rue le Pelletier.

Je souligne l'importance de cet envoi entièrement consacré au vieux Montmartre depuis 1855.

La liste des oeuvres présentent souligne l'évocation de ce hameau de quelques centaines d'habitants. !

Numéro 183 du catalogue, La maison Bleue (Butte Montmartre)

Numéro 184, Mont Cassin (versant sud Butte Montmartre)

Numéro 185 En plein soleil (versant sud Butte Montmartre)

Numéro 186 Sur le versant nord (Butte Montmartre)

Numéro 187 Le plateau de la Butte.

Numéro 188, La maison Lorcinier Butte Montmartre (appartient à M.L.....)

Numéro 189 La rue du Mont-Cenis.

Numéro 190 Retraite de Russie (versant ouest)

Numéro 191 La Maison Rouge (l'abreuvoir)

Numéro 192 Petite rue Saint-Denis  (Butte Montmartre)

Numéro 193 La Tour Solférino (Butte Monmartre, appartient à madame O...)

Numéro 194 Au Cimetière (Montmartre)

Numéro 195

  7 pièces

Le sommet

Le sommet, brouillard sur Paris.

La rue du Mont-Cenis.

L'observatoir à 10 cent.

Village Kabyle*

D'un balcon, soleil couché.

Entre les rues des Carrières et Marcadet.

Numéro 196

3 pièces

Le Parc.

Auvergne appartient à monsieur André Gill.

De la rue Ordener.

...........................

*Louise Michel dans son roman de mille pages "La Misère" évoque un quartier des Kroumirs sur la Butte occupé par des Kabyles.

Les Kroumirs étaient une tribu tunisienne qui fut pourchassée par les troups du colonel Logerot qui se livrèrent à d'atroce exactions.C'est seulement en 1882 par le traité du Bardo que prirent fin les hostilités.

.......................

.Le musée d'Orsay ne possède aucune oeuvre de ce peintre, et pour le moment je n'ai pas trouvé sa trace dans aucune autre musée.

A suivre..............


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bernard Vassor 2258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines