Magazine Culture

Playlist 11' Nu Acid?

Publié le 06 décembre 2011 par Pauldomenger

On m'a demandé des preuves du retour à l'acid en 2011. Voici donc quelques éléments de réponse, les meilleurs à mes yeux. Seul le Tin Man est sorti en 2006 et donc fait un peu bande à part.

Peter Heller - Nu acid (raw version)
Il est sans doute le track le moins intéressant de la liste, rien est vraiment révolutionnaire là dedans. Cependant il a le mérite de donner le nom à la playlist.

Tevo Howard est lui en revanche l'un des grands artisans de ce retour à l'acid autant capable des pires tendresses que des pires crasses. Il propose (depuis 2007 déjà), des acid mix sur ces maxis qui sont assez intéressants, comme sur le move ici sorti en 2009 qui s'effrite d'ailleurs au fur et à mesure de la progression du track.

D'un producteur de Chicago à Chicago Skyway (de Chicago aussi d'ailleurs), finalement la transition est assez facile. Les choses que font ce mec me convainquent bien plus souvent, un rapport au dancefloor plus prononcé, plus engagé, plus rapide. Son dernier maxi, aux influences Lil' Louis en est la preuve.
Read full review of Creep Acid - JTC on Boomkat.com ©
De mon point de vue le projet acid sur un album le plus intéressant et le plus abouti sorti cette année. Derrière JTC se cache James T. Cotton, plus connu pour certains sous les aliases de Tadd Mullinix ou de Dabrye (excellent abstract hip hop que j'écoutais au temps du lycée). Fort rapport à l'acid house des années 80, l'album navigue entre les tracks psychédéliques et experiment. Et derrière certains tracks s'ajoute aussi D'Marc Cantu, tiens donc.

Avec un album sorti sur Mathematics, les choses se passent plutôt bien pour Kuba Sojka. De la même façon que pour John Heckle le plus intéressant de leur travail se trouve sur les maxis qu'ils ont sortis avant. Ces deux adeptes de la déstructure ont finalement remis en valeur la saleté que pouvaient avoir Poindexter ou Jamal Moss. Peu importe si ici le track jouxte le cheesy en permanence.

L'album de Tin Man, teinté de pointes d'acid sorti en début d'année m'a fait me pencher sur ses anciennes sorties, et notamment son maxi acid. La recette tin man toujours présente, des vocaux chuchotés angoissants et l'acid en omniprésence (dans son interview pour Boing Poum Tchak, il détaillait d'ailleurs sa passion pour l'acid). Il est l'un des seuls à proposer un résultat relativement propre et pour autant plaisant.

Même si je ne suis pas toujours un adepte de Pittman, The Mad Underdog reste mon track acid préféré de 2011. Rapidité et angoisse.

Le seul track réellement techno de cette playlist. Les sorties sur Deeply Rooted House cette année sont absolument folles mais nous en reparlerons un peu plus tard. En attendant, il est bien plus fort que le Dettmann remix sur le même maxi.
KiNK & Neville Watson - Sleepless by Poker Flat Recordings
Steve Bug a bien venu voir le truc et c'est pour qu'il sort en cette fin d'année ce flash back acid, une sorte de compilation dans laquelle chacun nous donne sa version de la "nu acid". Malgré un casting plutôt correct (Kink, Neville Watson, Motorcitysoul, Snuff Crew) et une pochette smiley, le projet semble manquer un peu de spontanéité.

L'album d'Omar S est passé un peu inaperçu et c'est un peu dommage pour ce genre de tracks. Tout cela à cause à cause d'une pute qui gémit pendant trois minutes.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pauldomenger 617 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines