Magazine Afrique

Femi Kuti et les forces positives

Publié le 09 décembre 2011 par Africahit

Le musicien nigérian sera sur la scène de la Cartonnerie le 15 décembre avec son groupe The Positive Force pour un concert qui s’annonce inoubliable.

Femi Kuti et les forces positives

Il y a des pays et des époques qui construisent de grandes musiques. L’Europe a été le berceau des grands compositeurs de la musique classique. Les Etats-Unis ont presque inventé à eux seuls toute la musique du XXe siècle, du blues au hip hop en passant par le jazz. L’Afrique de l’ouest est également un creuset de musiques toutes aussi riches les unes que les autres. Certains artistes ont réussi à conjuguer une tradition musicale incroyable et d’autres esthétiques : l’ivoirien Alpha Blondy chante un afro/reggae, le saxophoniste camerounais Manu Dibango a inventé un métissage de jazz et musique africaine, le sénégalais Youssou N’Dour est une star mondiale… Et il y a le Nigeria.

La synthèse musicale la plus détonnante jamais pensée

Le Nigeria possède également une grande scène musicale et son histoire est intimement liée à ce que l’on pourrait appeler une dynastie. En effet chez les Kuti, le talent se transmet de génération en génération. A l’origine, il y a Fela Kuti : il est l’inventeur de l’afrobeat, un cocktail explosif de funk, de jazz, de musique traditionnelle nigériane et des rythmes yorubas. Sa carrière de musicien et ses prises de position politique l’ont élevé au rang d’icône dans toute l’Afrique.

Ses fils Femi et Seun Kuti reprennent le flambeau depuis, portant toujours plus loin le flambeau de l’afrobeat, une musique qui est peut-être la synthèse musicale la plus détonnante jamais pensée. Dans la famille Kuti, il y a une chose sur laquelle on ne transige pas : l’énergie. Femi est un véritable phénomène sur scène, le musicien se transformant en un véritable maître de cérémonie qui électrise les salles qu’il soit au saxophone, au clavier ou au chant. Il profite également de cette tribune pour scander des textes aux messages politiques forts prônant la libération d’une Afrique gangrenée par la corruption.

Mais Femi Kuti est un musicien en perpétuelle recherche : «Enfant, je me suis gavé de la musique de mon père. L’adolescence m’a amené au jazz, Charlie Parker et Dizzy Gillespie. Ce fut un virage essentiel dans ma compréhension de la composition et d’improvisation. Miles Davis et Coltrane m’ont montré que l’intensité pouvait aussi prendre des formes plus douces. Voilà d’où je viens. Depuis dix ans, je m’appuie sur eux pour trouver ma propre direction, et il me semble que j’ai assez d’outils pour creuser pendant des années.»

Ce qui augure de futurs beaux albums et concerts !

Femi Kuti and the positive force, le jeudi 15 décembre 20h à La Cartonnerie (Reims).Informations et réservations :http://www.cartonnerie.f

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Africahit 4465 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte