Magazine Autres sports

Le tailgate party de la semaine 14

Publié le 11 décembre 2011 par Sixverges
Le tailgate party de la semaine 14Sujets hétéroclites cette semaine alors qu’on parle de jeunes quarts, des Bowls de la NCAA et du Pro Bowl.

A qui confieriez-vous votre franchise ?
Les jeunes quarts de qualité sont nombreux dans la NFL, et plusieurs d’entres eux s’imposent rapidement comme meneurs de leurs clubs. Pour les équipes qui les emploient, tous les espoirs sont permis, mais la triste réalité est que seulement une poignée de ceux-ci mèneront leurs équipes vers les sommets rêvées présentement. Voici les 5 jeunes, actuellement dans la NFL, à qui je confirais les rênes de ma franchise pour les 10 années à venir. Pour cet article, la jeunesse est définie par l’année de naissance, soit 1984. Ceci permet d’éviter celui qui dominerait cette liste sinon, Aaron Rodgers, né en décembre 1983.
5 ) Josh Freeman : Vrai qu’il connaît une saison de misère, mais le quart des Bucs a prouvé sa valeur particulièrement l’an passé en menant plusieurs remontées au 4e quart. De plus, son gabarit est idéal pour un QB et il peut courir avec le ballon, une qualité qui deviendra de plus en plus importantes pour les quarts.
4 ) Cam Newton : Plusieurs prédisaient un flop monumental et on s’inquiétait aussi d’une tête folle impossible à contrôler. L’ancien d’Auburn a mis ces craintes au rancart avec une tenue impeccable depuis le début de l’année. Il est un meilleur passeur que prévu, et prouve que ses habiletés athlétiques dans la NCAA l’ont suivi dans la NFL lui qui mène la ligue pour les touchés au sol. Le prototype du QB du futur?
3 ) Andy Dalton : J’avais Matt Ryan ici, mais une saison en dents de scie me fait craindre que l’ancien de Boston College commence à plafonner. Comme Ryan, Dalton s’est rapidement imposé comme leader dans des conditions difficiles. Au mois d’août, les médias l’identifiaient comme le quart de la cuvée 2011 qui, jeté trop rapidement dans la fosse aux lions, ne survivrait pas. La perspective a complètement changé et la chimie développée avec l’autre recrue tigrée, AJ Green laisse présager un futur très agréable dans la jungle.
2 ) Matthew Stafford : N’eut été des craintes suscitées par sa fragilité, il serait premier. Il n’a disputé que 13 rencontres à ses 2 premières saisons et même s’il a joué tous les matchs cette saison, une blessure à la main a grandement nuit à sa précision. Mais en santé, il n’y a pas de limites aux dommages qu’il peut causer, surtout avec un WR comme Calvin Johnson.
1 )Sam Bradford : Quand on parle d’une saison misérable… N’empêche que le gars est Andrew Luck avant Andrew Luck! Il a le gabarit parfait, le style parfait, bras puissant, précis, le package complet quoi. De plus, il a été blessé plus souvent qu’à son tour et est mal entouré, donc il est trop tôt pour lancer la serviette dans son cas.
Plusieurs candidats de valeur sont exclus de cette liste, dont Matt Ryan, Christian Ponder, Mark Sanchez, Kevin Kolb, Tim Tebow et même Joe Flacco qui est encore jeune. Comme quoi, le succès à la position de quart-arrière est dorénavant obtenu à un très jeune âge.
NCAA : fins prêts pour les Bowls
La saison régulière est terminée dans le football collégial et les matchs de championnat, les Bowls, sont à nos portes. Dix équipes ont la chance de disputer, les BCS Bowls, les plus prestigieux dont je parlerai plus bas, mais d’abord, j’attire votre attention sur quelques autres bons matchs pour meubler votre temps des fêtes.
Le 28 décembre, le Holiday Bowl mettra aux prises 2 programmes légendaires qui ont connu des campagnes en demi-teinte cet automne, soit Texas vs California. Vous pourriez peut être découvrir des jeunes joueurs qui domineront dans la NCAA prochainement, surtout chez les Longhorns. Le lendemain, 29 décembre, vous aurez l’occasion de voir évoluer un des QB qui devrait être repêché rapidement au prochain encan de la NFL, soit Robert Griffin III. Son équipe, les Bears de Baylor disputera alors l’Alamo Bowl contre l’université de Washington. Comme vous le verrez plus loin, votre journée du 2 janvier sera occupée avec 2 bowls BCS en fin d’après-midi et en début de soirée. Cependant, dès le lunch terminé, vous pouvez lancer votre journée patate de sofa en regardant le Outback Bowl. Celui-ci mettra aux prises 2 formations qui se sont inclinées dans les matchs de championnat de leurs conférences respectives, soit Georgia (SEC) et Michigan State (Big Ten). J’aime bien le QB Oniel Cousins des Spartans. Au même moment se déroulera le Ticket City Bowl impliquant une équipe qui s’est retrouvée dans les journaux pour la mauvaise raison dernièrement, les Nittany Lions de Penn State. Ils affronteront l’équipe de Houston, une formation d’une conférence mineure demeurée invaincue et en lice pour un Bowl majeur jusqu’à son dernier match de la saison. Le genre de Boise State de l’automne finalement! Si aucun de ces 2 rendez-vous ne vous convient, toujours à la même heure, le Gator Bowl sera rebaptisé cette année le Urban Meyer Bowl, alors que son ancienne équipe, les Gators de la Floride, affrontera celle qu’il dirigera à compter de l’an prochain, les Buckeyes d’Ohio State. Finalement, le Cotton Bowl, qui n’est pas un BCS, mais qui s’en approche, sera disputé le 6 janvier et mettra aux prises deux protagonistes qui ont terminé l’année dans le top-10 du classement NCAA, soit Arkansas et Kansas State.
La série BCS compte 4 rendez-vous en plus du match de championnat national qui viendra clôturer les activités de la NCAA. Voici les affrontements que nous y verrons :
Rose Bowl (2 janvier, 17h) Wisconsin vs Oregon : Une belle explosion offensive à prévoir entre le Blur Offence des finalistes de l’an dernier et les explosifs Badgers. Surveillez le RB Montee Ball du Wisconsin, un finaliste au Heisman qui devrait être repêché en première ronde s’il décide de faire le saut cette année.
Fiesta Bowl (2 janvier 20h30) Oklahoma State vs Stanford : Dernière chance de voir Andrew Luck, le futur premier choix, dans l’uniforme rouge du Cardinal de Stanford. La tâche ne sera pas facile contre une équipe qui aurait dû se retrouver dans le match pour le titre national.
Sugar Bowl (3 janvier 20h30) Michigan vs Virginia Tech : Ça fait du bien de revoir les Wolverines dans un match significatif. Le joueur à surveiller sera l’explosif QB du Michigan Denard Robinson, un genre de Michael Vick qui a presque autant de TD par la course que dans les airs. Leurs adversaires seront les finalistes de l’ACC, une bonne équipe invaincue contre quiconque ne s’appelant pas Clemson en 2011.
Orange Bowl (4 janvier 20h30) Clemson vs West Virginia : Clemson y est automatiquement en raison de son titre de la conférence ACC, mais la présence de West Virginia (23e au classement) surprend un peu. Sur papier, le moins intéressant des gros matchs.
Championnat national (9 janvier 20h30) LSU vs Alabama : Une reprise du duel de la saison entre ces 2 formations de la puissante SEC. LSU est invaincue et pourrait, en remportant le match, passer à l’histoire comme une des bonnes cuvées de l’histoire de la NCAA. Ce sont 2 défensives dominantes, donc attendez-vous à une rencontre serrée. D’ailleurs, l’affrontement de saison régulière s’était conclu par un pointage de 9-6.
Pour ceux désirant consulter la liste complète de ces affrontements, voici le lien.
Les étoiles de la conférence nationale :
On se moque tous du Pro Bowl. Par contre, j’avoue apprécier aller voter pour les joueurs qui devraient faire partie de l’événement, puisque ça revient à choisir l’équipe d’étoiles, un exercice toujours intéressant, mais pas nécessairement facile. Vous le verrez avec les choix offensifs de la NFC (ceux de l’AFC seront effectués la semaine prochaine).
Quarts-arrières - 3 sélections parmi :
Drew Brees : 4031 vgs, 30 TD, 11 int
Eli Manning : 3705 vgs, 23 TD, 11 int
Cam Newton : 3297 vgs, 13 TD, 14 int, 518 vgs au sol et 13 TD
Aaron Rodgers : 3844 vgs, 37 TD, 5 int
Tony Romo : 3325 vgs, 22 TD, 9 int
Matthew Stafford : 3527 vgs, 27 TD, 14 int
Mes choix : Brees et Rodgers sont des automatiques. Pour le dernier poste, j’hésite entre Stafford et Manning, deux gars qui portent littéralement leurs équipes sur leurs épaules sans l’aide d’un jeu au sol. L’impressionnante saison recrue de Newton mérite aussi une mention, mais j’y vais avec Manning.
Porteurs de ballon – 3 sélections parmi :
Matt Forte : 997 vgs, 3 TD au sol, 490 vgs, 1TD dans les airs
Frank Gore : 982 vgs, 5 TD au sol, 101 vgs, 0TD dans les airs
Marshawn Lynch : 854 vgs, 8 TD au sol, 170 vgs, 1 TD dans les airs
LeSean McCoy : 1134 vgs, 12 TD au sol, 277 vgs, 3 TD dans les airs
Adrian Peterson : 872 vgs, 11 TD au sol, 125 vgs, 1 TD dans les airs
Michael Turner : 992 vgs, 8 TD au sol, 128 vgs, 0 TD dans les airs
Beanie Wells : 916 vgs, 9 TD au sol, 31 vgs, 0 TD dans les airs
Mes choix : Le retour en force de Gore est essentiel aux succès des Niners donc il a sa place, tout comme Matt Forte, MVP des Bears. Pour mon 3e choix, j’oublie l’impact du joueur dans les succès de l’équipe et je prends LeSean McCoy, seul Aigle qui n’a pas à rougir de sa campagne. Ça veut donc dire que je ne sélectionne pas le meilleur RB du football (Peterson). Sacrilège?
Receveurs de passes – 4 sélections parmi :
Victor Cruz : 1076 vgs, 7 TD
Larry Fitzgerald : 943 vgs, 6 TD
Percy Harvin : 710 vgs, 4 TD, 254 vgs au sol et 1 TD
Greg Jennings : 929 vgs, 9 TD
Calvin Johnson : 1092 vgs, 12 TD
Jordy Nelson : 876 vgs, 9 TD
Hakeem Nicks : 860 vgs, 6 TD
Steve Smith : 1092 vgs, 5 TD
Mes choix : Le nom de Cruz n’apparaît même pas sur les bulletins de vote, c’est dire comment il est sorti de nulle part cette année. Pourtant, c’est lui qui est devenu le meilleur WR des Giants et il obtient mon vote. La résurrection de Steve Smith (le vrai, celui des Panthers), lui vaut aussi une invitation. Je me sens obligé de prendre un Packer, et je choisi Nelson dont les stats sont un peu en deçà de Jennings, mais les attrapées plus importantes, comme la semaine passée par exemple. Mégatron mériterait d’emblée le dernier poste, mais il a ralenti dernièrement, donc tant pis pour lui et je profite de ce 4e choix pour récompenser la polyvalence de Percy Harvin, homme à tout faire des Vikings qui a porté la balle 38 fois en plus de ses 59 attrapées et ses retours de bottés.
Tight ends – 2 sélections parmi :
Fred Davis : 796 vgs, 3 TD
Vernon Davis : 516 vgs, 5 TD
Jermichael Finley : 600 vgs, 6 TD
Tony Gonzalez : 730 vgs, 7 TD
Jimmy Graham : 1046 vgs, 8 TD
Jason Witten : 760 vgs, 5 TD
Mes choix : La sélection de Jimmy Graham devrait faire l’unanimité. Pour mon 2e choix, j’hésite entre 2 vétérans fiables qui connaissent encore des bonnes saisons pour des clubs dans la course aux séries. Jason Witten aurait sa place, mais j’opte finalement pour Tony Gonzalez.
Ce sont mes choix, n’hésitez pas à exprimer les vôtres, directement sur le bulletin de vote électronique jusqu’au 19 décembre. Faites-le aussi dans les commentaires, l’identification des candidats les plus méritants de la NFC étant la question de la semaine.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines