Magazine Culture

Paul Ricoeur : philosophe de l'expérience humaine

Publié le 04 mars 2008 par Vierasouto

On peut définir Paul Ricoeur (1913-2005) comme le philosophe de l’expérience humaine, son premier livre s’appelle d’ailleurs «La Philosophie de la volonté » (1950). Se positionnant comme un philosophe «au cœur de la cité», ouvert à "tous les dialogues", Paul Ricoeur va s’opposer à la guerre d’Algérie et sera ensuite de médiateur en 1968 entre les étudiants et le gouvernement. Mais le grand projet philosophique sous-jacent de Paul Ricoeur fut de tenter de réconcilier foi et connaissance.

photo éditions Montparnasse

Paul Ricoeur, une éthique engagée dans l'histoire

  De culture chrétienne protestante, se voulant philosophe et chrétien, et non philosophe chrétien, Ricoeur s’est, au soir de sa vie, soumis aux questions d’un de ses anciens élèves, Olivier Abel, officiant pour l’occasion dans le cadre de sa participation à l’émission télévisée «Présence Protestante». C’est de cette série d’entretiens que sont extraits les documents présentant Ricoeur et son travail. Ces documents sont enrichis d’une série d’interviews de diverses personnalités présentant ou commentant l’œuvre du philosophe. Pour l’essentiel, ces personnalités sont des figures du monde philosophique ; d’autres sont des proches de Ricoeur comme son fils ou son historiographe, François Dosse.
-----
Né à Valence en 1913, d’un père qui mourra peu après sur un champ de bataille de la première guerre mondiale, entré en philosophie sous l’impulsion de son professeur de terminale, puis lui-même plus tard professeur dans un lycée cévenole, en des terres de forte tradition protestante, Ricoeur entamera sa carrière universitaire par une thèse sur le volontaire et l’involontaire et un poste à l’université de Strasbourg. Professeur à Nanterre, il sera porté par les évènements à en prendre la charge de Doyen lorsqu’éclatent les évènements de Mai 1968 dont la tourmente le conduira à un repli sur Louvain et sur une forme d’exil à Chicago. Là, il se confrontera au courant américain de la philosophie analytique qu’il participera ensuite à son tour à faire découvrir en Europe, en particulier dans son séminaire devenu célèbre de la rue Parmentier.
Il est sans doute prétentieux pour un béotien de tenter de résumer la pensée de Ricoeur, même pour simplement introduire le DVD qui lui est consacré. Peut-être peut-on au moins relever l’effort continu  pour tenter de penser les mouvements de l’esprit entre des polarités parfois opposées, de penser la situation de tension entre des attachements, des allégeances, des interprétations variées. Et pour ce faire, Ricoeur nourrit tant sa pensée que sa méthode de travail de tout le bois qui passe à sa portée.

photo éditions Montparnasse
Sur une philosophie réflexive de tradition française, il greffera ainsi tout un pan en lien avec la tradition herméneutique allemande de travail sur l’explication, sur l’interprétation guidant vers une meilleure compréhension du réel. Parmi ces recherches d’interprétation, il se confrontera aussi bien aux thèmes du symbolisme qu’à ceux de la psychanalyse. La rencontre avec la philosophie analytique anglo-saxonne, au travers de ses exigences argumentatives, ses exigences de précision, son souci d’une description quasi chirurgicale des modalités du penser et de l’agir humain, vient ainsi compléter un parcours de méthode.
Tout au long de cette démarche, Ricoeur cherchera à inclure sa réflexion dans la réalité d’un monde dont le sujet humain demeure la pièce centrale. Ainsi de son implication dans le débat sur le politique, sur la place de l’homme et celle des institutions qu’il se donne. Ainsi de son débat avec les tenants de l’époque d’un structuralisme qu’il voit comme trop peu soucieux de la place de l’homme dans le jeu immense des équilibres et des mouvements des « structures » dans lesquelles il baigne. Ainsi de sa réflexion sur le temps, tant à son échelle d’enjeu de la mémoire ou de l’oubli qu’à celle de support de l’Histoire et de son expression en termes d’élaboration de récits.

C’est sans doute le grand mérite de l’édition qui nous est ici proposée de savoir rendre attractive la découverte de Ricoeur à un public de non initiés, par larges touches abondamment expliquées et reliées, rendant cohérence et unité à toute une œuvre philosophique. Peut-être les professionnels de la philosophie y verront-ils davantage un hommage qu’un débat. Le commun des mortels y trouvera quant à lui une introduction claire sans être simpliste à la connaissance d’un homme pensant et de son œuvre. En tout cas, il en sortira avec l’envie d’aller plus loin dans son étude et de se confronter à la source même et aux textes de Ricoeur.


Coffret 2 DVD editions Montparnasse collection Regards***.
Une édition accompagnée d’un livret « Paul Ricœur, Le tragique et la promesse ».

Sortie le 5 février 2008.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vierasouto 1042 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine