Magazine Cinéma

Spider-Man

Publié le 26 décembre 2011 par Olivier Walmacq

Spider-Man

L'histoire: Peter Parker est un adolescent vivant chez son oncle Ben et sa tante May. Fan de sciences, malmené par ses camarades, il a pour seul ami Harry Osborn,f ils du scientifique Norman Osborn. Peter Parker est amoureux de sa voisine, Mary Jane Watson. Lors d'une excursion, une arraignée radioactive le pique, lui procurant de nouveaux pouvoirs.

la critique d'Alice In Oliver:

Le projet d'adapter Spider-Man au cinéma n'est pas nouveau. En vérité, le célèbre tisseur a déjà eu le droit à deux adaptations cinématographiques de piètre qualité: L'Homme Araignée et la Riposte de l'Homme Araignée.
Toutefois, Hollywood a bien l'intention de signer une grosse production digne de nom. En 1986, James Cameron se lance dans l'aventure et propose un scénario aux producteurs.

Malheureusement, la société fait faillite et James Cameron abandonne le projet. Au début des années 2000, le nom de Spider-Man revient sur les tablettes.
Plusieurs noms de réalisateurs seront évoqués: Ang Lee, Jan de Bont, David Fincher, Chris Colombus ou encore Roland Emmerich.
Finalement, c'est Sam Raimi qui est retenu pour son esprit très comics, le cinéaste ayant fait ses preuves avec la trilogie Evil Dead.

spiderman0

Toutefois, Spider-Man reste un super héros complexe. Sam Raimi sait qu'il est attendu au tournant et qu'il n'a pas intérêt à se louper.
Cette fois-ci, le réalisateur dispose de très gros moyens. Au niveau du scénario, Spider-Man suit une trajectoire très classique.
Dans un premier temps, le film se concentre sur son personnage principal, Peter Parker, un étudiant maladroit, qui n'a pas confiance en lui.

Pourtant, un jour, lors d'une exposition, le jeune homme est piqué par une araignée qui a subi des modifications génétiques.
Très vite, Peter Parker se retrouve investi de nouveaux pouvoirs et les utilise pour faire régner la justice dans la ville.
Sam Raimi s'intéresse également à l'entourage du super héros: de celle qu'il aime, Mary Jane (Kirsten Dunst), à son meilleur ami, Harry Osborn (James Franco) en passant par ses relations avec son oncle et sa tante.

SpiderMan2002-thumb-550x414-50902

A partir de ces différents personnages et éléments, Sam Raimi plante le décor. Pour le ciénaste, c'est une façon comme une autre de présenter la genèse du Tisseur et ses cicatrices personnelles. Le film aborde alors les aspects essentiels du comics: les notions de pouvoir et de responsabilité.
Oui, Spider-Man est donc fidèle au matériau d'origine. Pour un blockbuster made in Hollywood, c'est déjà pas mal.

Ensuite, le film peut s'appuyer sur des acteurs solides: Tobey Maguire, Willem Dafoe, Kirsten Dunst, James Franco, Elizabeth Banks et même Bruce Campbell (dans une apparition éclair). Pourtant, malgré de nombreuses qualités, ce premier épisode ne convaint pas totalement.
Toute la première partie, à savoir la présentation du héros principal et la découverte de ses nouveaux pouvoirs, est réellement très longue.

spiderman

Aussi, faudra-t-il patienter un bon moment avant d'assister à la première séquence spectaculaire. Clairement, on sent que Sam Raimi est un peu tiraillé par son super héros et tous les personnages qui l'entourent.
Enfin, même si Tobey Maguire s'en sort avec les honneurs, ce n'est pas forcément lui que l'on retiendra dans cette aventure, mais plutôt Willem Dafoe, absolument génial en Bouffon Vert. C'est d'ailleurs lui qui permet de tirer le film d'un ennui poli.
En résumé, Sam Raimi ne maîtrise pas encore son personnage, mais cela viendra par la suite, avec l'excellent Spider-Man 2.

Note: 13/20


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines