Magazine Concerts & Festivals

Claire Denamur à la Rotonde du Botanique, Bruxelles, le 19 janvier 2012

Publié le 19 janvier 2012 par Concerts-Review

Jules Maigret enquête, ses investigations le conduisent au service Etat Civil -Population de la la ville, devenue capitale de la Wallonie, Namur!

DSC00462.JPG

1984, février, aucune trace d'un acte de naissance établi au nom de Claire Denamur... fausse piste, je m'allume une pipe!
Connaissez-vous Claire Denamur?
Le limier prend contact avec Wikipedia, éléments de réponse... une maman d'origine ukraino-argentine, un paternel franco-néerlandais, une enfance aux States, Parisienne à 15 ans, la musique, 2 albums, le dernier 'Vagabonde' , enregistré à Montréal.
Elle se produit le 19 janvier, à Bruxelles, à la Rotonde du Botanique ( bien garnie en l'occurrence), on apprendra plus tard que la famille hollandaise traîne dans l'amphithéâtre, elle leur adressera, d'ailleurs, un "hello Nederland, alles goed" que Mark Rutte, qui comprit parfaitement l'italo-franco-flammouch-rigolo baragouiné par Di Rupo, jugea excellemment prononcé!

DSC00465.JPG

DSC00445.JPG
20:15' après qu'un technicien ait jugé utile de compliquer la tâche du brave Jules en diffusant un asphyxiant nuage de fumée, trois musiciens, suivis de près par la blonde enfant, se pointent, acclamations!
Ces mousquetaires s'avèreront, en tous points, bluffant: drums, Gaëtan Le Carvez - basse, claviers, Ludwig Brosch ( actif au sein de Radiosofa) et à la guitare, le flamboyant Fabien Senay, également membre du normand Radiosofa!
Claire, à l'acoustique, nous sourit, j'ai promis de ne pas tomber amoureux, ça va être dur!
DSC00468.JPG

' Daemon' que Lucifer vient d'emblée déchirer d'une interférence grossière émanant de l'ampli guitare, ouf ça reprend... intro ballade bluesy, une voix éraillée, un arrière-plan rock David Lynch ...j'aimerais tellement que tu me vois vraiment...
DSC00423.JPG
je fonds, elle est blessée, quel con, faut la consoler!
' Bang, bang, bang' , le premier single issu de 'Vagabonde' , une guitare métallique, direction l'Ouest américain, Clint Eastwood ou Geena Davis et Susan Sarandon dans 'Thelma & Louise' , la Rotonde vibre!
'Tu m'as tuée' J L Murat à Nashville, en jupons, super, et que dire du désabusé ' Rien à me foutre en l'air' à l'intro surf ' Johnny Guitar', cette nana c'est l'équivalent féminin de Chris Isaak.
Ce sera la seule chanson d'amour de la soirée, ajoute Calamity Claire, d'un timbre Dani Klein, ayant rajeuni de 20 ans!
Elle amorce le downtempo mélancolique 'Le temps passé' en solitaire, Ludwig von Brosch parsème la mélodie de quelques notes de clavier, Fabien répond en lignes lyriques: c'est simplement beau!
Première salve en anglais 'Together' , un gospel/incantation cheyenne clap your hands, la Rotonde embraye et avec une larme au coin de l'oeil tu penses à Janis.
Cette fille est formidable!
La suivante n'a jamais été enregistrée, 'Unknown' mentionne sa playlist, cet inconnu donne dans le rock tribal et est
DSC00393.JPG
chanté en français... compte les jours, compte les semaines... un quidam, ébloui, évoque la possibilité de graver cet excellent titre sur une prochaine plaque.
Resplendissante et super sympa elle enchaîne solo sur un Bashung qui a refilé la chair de poule à toute la volaille du Botanique ' La nuit je mens'.
Cette nuit, elle m' a secoué, tu tremblais me dit-elle!
Oser s'attaquer à un monument et nous faire pleurer, bel exploit!
Une tranche philosophique, un chant d'espoir désespéré: ' A child' , un country voix/acoustique + l'électrique, une nouvelle perle.
Impossible de classer Claire Denamur sur l'étagère chanteuses françaises, même si d'aucuns la voient côtoyer La Grande Sophie, Zasie ou cette autre américanisée Marianne Dissart, à la rigueur on pourrait voir à l'associer aux anciennes: Valérie Lagrange ou Marie-France qui rockait garage/punk avec Bijou, ajoutons que Miss Denamur est moins glamour mais sûrement pas moins douée que M F!
DSC00425.JPG
Tu insistes: elle est pas la seule à sonner americana/ rock chez Sarkozy... pour te faire plaisir, on veut bien mentionner Jean-Louis Aubert, Paul Personne et Cabrel quand il tombe pas dans le franchouillard!
Une valse alt.country Calexico/ Giant Sand, 'Rien de moi', suivie d'un rock prophétique ' Le Ciel', cieux déchirés par un déluge de guitares.
Surprise, Claire au piano, à deux doigts pour quatre notes, une cover coup de poing de ' Hang  me  up to dry' des Cold War Kids.
Vingtième remerciements, nous fûmes formidables, voilà la dernière, le dramatique ' 34 septembre'!
Septante minutes brillantes, la Rotonde hurle!
Séance bis entamée solo, une nouvelle claque magistrale ' Video Games' Lana del Rey, d'une intensité magistrale.

DSC00477.JPG

DSC00472.JPG

Les boys rappliquent, une ballade lucide ' D'un autre monde', maman, quelle voix!
Le bis trois va nous achever, une version rhythm'n blues imparable du 'Hound Dog'!
Chaud, chaud... la salle transformée en piste de danse!
Le calendrier indique que l'année est vieille de 19 jours et déjà tu as l'impression d'avoir assister au concert qu'il ne fallait pas manquer, t'es loin d'être le seul à partager cette idée, ça gueule à tout rompre et ... ils reviennent!
On n'a plus rien, mais celle-ci vous la connaissez, on l'interprète tous ensemble: 'Satisfaction', l'hymne imparable des Stones!

DSC00481.JPG

La Rotonde déchaînée!
We just can't get enough... no, oh no, no, no Hey hey hey, that's what I say!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte