Magazine Côté Femmes

Années trente : Se faire belle pour la soirée

Publié le 20 février 2012 par Cameline

 

bette-davis-copie-1.jpg

Dans la série Années Trente, Sylvie et Monelle vous expliquent aujourd'hui comment vous pouvez vous transformer en belle du soir, par une série d'attentions auxquelles vous devrez accorder tous vos soins.


Vos préparatifs immédiats sont importants. Faites-les se succéder avec calme, méthode, sans fièvre et sans nervosité. Votre beauté du soir doit être sereine : un maquillage savant sur un visage crispé, une jolie robe sur un corps las ne vous serviraient à rien.

Prenons donc le cas d'une femme que ses occupations professionnelles retiennent en ville, au bureau, au magasin, jusqu'à six heures au moins, et qui à partir de huit heures doit faire figure de femme du monde, fraîche, parée, reposée et brillante. Quel est le meilleur moyen d'y arriver dans le plus court délai possible ?

Carole-Lombard.jpg

D'abord, économisez vos forces, réparez la fatigue nerveuse d'une journée fatigante. Prenez un taxi pour rentrer chez vous, allongez vos pieds sur le strapontin, fermez les yeux et relaxez-vous pendant le trajet. En montant l'escalier, ou dans l'ascenseur, vous déboutonnez votre manteau, retirez vos gants, pour gagner du temps ; dès la porte franchie, vous enlevez chapeau et manteau, et à peine dans votre chambre, la robe passe déjà par-dessus votre tête.

Pendant que le bain coule, un nettoyage du visage enlève la poussière et la poudre accumulée. Vous vous lavez les dents, et s'il y a lieu, vous procédez à une mise en plis, plus ou moins partielle. Les cheveux, humectés sont remis en plis et maintenus au moyen de peignes, épingles et pinces spéciales. La vapeur d'eau du bain aide à les faire tenir quand ils sont bien sculptés ; mais si au contraire, vous sortez de chez le coiffeur, vous les préserverez de la buée par un bonnet en caoutchouc, ou une serviette nouée.

Pour celles qui ont la peau sèche, l'humidité du bain, pendant que vous y serez, vous aidera également à faire une sorte de massage facial avec une crème adoucissante, assez grasse pour le soir : vous n'aurez pas ainsi la peau sèche et craquelée à la fin de la soirée, et le fard ne tiendra que plus parfaitement. Laissez cette crème sur l'épiderme le temps de procéder aux différentes ablutions, et essuyez-la après le bain.

Ne vous attardez pas dans le bain : vous en sortiriez rompues. Plongez-vous simplement pendant quelques minutes dans une eau très chaude et parfumée.

Epongez-vous et achevez de sécher la peau en la claquant avec les mains. Lotionnez le corps à l'eau de Cologne ou avec une eau de toilette choisie, non seulement pour l'agrément du parfum, mais pour la vitalisation certaine qu'on en retire.

Toby-Wing--.png

Maintenant, le temps gagné vous permet quelque loisir. Vous pouvez alors reprendre le conseil des vieux manuels : éteindre quelques lumières ou tirer les rideaux, et vous étendre sur votre lit pour un repos complet de dix minutes ou un quart d'heure. Il est préférable de tenir les yeux fermés, et pour vous y oblige, posez sur les paupières une compresse imbibée d'eau de roses, dont l'effet sera extrêmement bénéfique.

A défaut, prenez le temps de vous étendre sur un divan ou une chaise longue pendant que vous vous soignez les mains et les ongles, en ayant la patience d'attendre que le vernis sèche bien..

Massez l'épiderme des mains avec un velouté en imitant les gestes que vous faîtes pour enfiler des gants neufs.

Choisissez pour les ongles un vernis nacré ou une laque vive, assorti au ton de votre robe ou au rouge de vos lèvres.

Richard-Hudnut-s-DuBarry-creams---Summer-Glamour--1939-.jpg

Soignez et embellissez le cou, les épaules, le dos, au même titre que le visage. Plaquez de larges compresses tonifiantes sur tout le décolleté, étendez-y une crème non grasse ainsi que sur les bras ;

Que vos jambes soient nettes et douces sous le fin tissage des bas. Epilez, poncez, massez avec une poudre hygiénique et du talc.

Votre maquillage doit être parfait et capable de le demeurer pendant de longues heures. Assurez-lui une base sèche et limpide ; édifiez-le avec légèreté et patience. Ne précipitez pas les différents rites du maquillage. Attendez quelques minutes entre eux, pendant lesquelles vous vaquez à un autre détail de votre toilette.

Choisissez une crème colorée : rachel, blonde, brune, mauresque. Etendez-en une très petite quantité, mais avec le plus de soin possible, sur le visage, le cou, tout votre décolleté, sans oublier les bras. Pour votre nez, vous devriez pousser le raffinement jusqu'à lui réserver une crème mate spéciale.

Après quelques minutes, enlevez scrupuleusement le surplus de crème. Ce conseil s'applique surtout à celles dont la peau grasse menace de briller au bout de quelques heures.

C'est là le grave écueil d'un maquillage du soir. La chaleur, l'animation, la danse, le champagne, les liqueurs … en créant des sudations plus intenses, transforment trop souvent, après minuit, les plus frais visages en des masques luisants aux fards coulés.

Comment éviter cet ennui ? Donner à son maquillage beaucoup de finesse et de délicatesse.

jean-harlow.png

Poudrez-vous d'abord assez abondamment. Pas seulement le visage, mais le cou, les épaules, le dos et les bras. Enlevez ensuite l'excédent de poudre avec une brosse à poils longs et souples ou avec une grosse houppette en cygne réservée à cet usage. Un nuage d'une extrême légèreté doit simplement recouvrir la crème.

La couleur de cette poudre dépend de votre type et aussi du degré de votre pigmentation. Certaines femmes emploient une poudre d'un ton un peu plus clair pour le nez, ainsi que pour le décolleté et les bras. Personnellement, je trouve cette habitude assez heureuse.

Ensuite vous vous habillez, et bien entendu tout aura été préparé à l'avance, pendant que le bain coulait : rien de plus inutilement fatigant que de piétiner en allant et venant à travers la pièce. Le sac du soir lui-même contient tout ce qu'il faut, et la robe attend que vous l'enfiliez. Vous pouvez vous maquiller d'abord, ou bien mettre la robe si son ouverture n'est point si large que vous ne risquiez de la tacher et d'altérer par son frottement l'harmonie de votre maquillage …

Celui-ci sera plus poussé que pour le jour.

Hedy-Lamarr-4.jpg

Pour le maquillage du soir, sans vous éloigner des directives générales, toujours basées sur votre type, la couleur de vos yeux et de vos cheveux, il est impossible que vous ne teniez compte aussi de la teinte de votre robe. Les tons éclatants exigent des touches de fards renforcées, les autres, plus légères.

Avez-vous une robe rouge ou violette ? Fardez-vous de brun pour les paupières et les cils.

Une robe bleue ou blanche ? Prenez des fards bleus.

Une robe verte ? Des fards verts.

Quant aux ongles de vos mains, c'est le moment de les parer de ces somptueux vernis nacrés, dont vous assortissez la teinte à celle de votre robe du soir.

Garderez-vous les pieds nus dans de jolies sandales à la grecque ? Que les ongles de vos pieds soient aussi soignés, aussi lumineux que ceux de vos mains.

Richard-Hudnut-s-DuBarry-creams---Design-for-Glamour--1.jpg

Fardez-vous vos joues ! Je vous le conseille fortement, même si vous avez la peau très cuivrée. La crudité de la lumière électrique amplement composée de violet, les éclairages indirects que l'on trouve aujourd'hui dans beaucoup de salles, durcissent les reliefs et soulignent les ombres. A cause de cela même, j'insiste pour que vous choisissiez toutes une teinte dérivée du jaune et de l'orange. Rien ne change quant à l'application du rouge aux joues, dont il fut longuement question dans un autre article. Toutefois, les femmes qui ont les joues creuses devront mettre le fard au-dessous des pommettes.

Si le rouge ne s'étale pas bien, enlevez tout avec la lotion de nettoyage, et recommencez.

Les fards gras demeurent les favoris, à condition de ne pas souffrir de séborrhée accentuée. En ce cas, les fards en poudre sont préférables. Dois-je vous rappeler que les premiers s'appliquent avant le poudrage, et les seconds après cette opération ?

Bien entendu, vous employez un rouge gras, soigneusement assorti à la teinte de vos lèvres et de vos ongles.

lancer-spy-dolores-del-rio-1937.jpg

Vous ombrez les paupières, si cela vous va, et dans ce cas seulement ; cependant aux lumières le maquillage des yeux est généralement seyant.

Utilisez les fards pailletés : châtains, gris, vert, bleu, améthyste.

En appliquant le fard pailleté d'argent ou d'or aux paupières, insistez sur le bord des cils, et estompez ensuite pour laisser la membrane transparente. N'allongez jamais les yeux avec un trait de crayon.

Ensuite vous essuyez la figure avec un linge fin pour enlever l'excédent de crème non absorbée et puis vous vous poudrez abondamment, et vous enlevez le surplus de poudre avec une brosse à poils longs et doux.

Le mascara des cils et le rouge des lèvres constituent la touche finale pour le visage.

Pour vos cils, les mastics : acajou, brun, bleu, vert, améthyste.

Méfiez-vous d'alourdir les cils de la frange inférieure : ne fardez que celle du dessus.

Et pour vos lèvres : les rouges clairs et surtout ceux tirant vers l'orange, la capucine, la mandarine.

Rougissez les lèvres sans les diminuer, ni les agrandir : cette tendance venue d'Hollywood est plus audacieuse que seyante.

A ce moment, les cheveux sont parfaitement secs ; vous retirez les épingles qui les maintenaient jusqu'à cette dernière minute, vous leur redonnez de la souplesse en les coiffant avec un peigne fin.

Et voilà, cette fois c'est bien fini : vous êtes aussi métamorphosée que Cendrillon au moment de monter dans le carrosse enchanté : il ne vous reste plus qu'à aller vers le prince charmant.

detail-Palmolive-Company-s-Palmolive-Soap---AS-YOU-DES.jpg

Images :

Image 1 : Bette Davis

Image 2 : Carole Lombard

Image3 : Toby Wing

Image 4 : Publicité Richard Hudnut’s DuBarry creams - 1939

Image 5 : Jean Harlow

Image 6 : Hedy Lamarr

Image 7 : Richard Hudnut’s DuBarry creams - 1939

Image 8 : Dolores del Rio

Image 9 : Détail d'une publicité Palmolive - 1932

Sources :

La Femme de France, articles de Monelle et Sylvie, 1933 à 1937.


Retour à La Une de Logo Paperblog