Magazine Cuisine

La page blanche, Boulet & Pénélope Bagieu

Par Vicim

Ca y est je commence vraiment à lire beaucoup de BD. En voici une que j'ai littéralement dévorée. Je l'avais repérée depuis quelques temps déjà. Quand je l'ai vue sur le bureau de ma collègue documentaliste, je lui ai piquée !

BAGIEU-La-page-blanche.jpg

Quid ?

Comment résumer cette BD ? C'est tout simplement l'histoire d'une jeune femme qui devient subitement amnésique !

Mon bavardage...

Je ne peux en effet pas vous en dire plus sur le scenario de cette BD, mais quel régal !

Avant tout, j'ai été sensible à la première de couverture. J'ai apprécié la couleur rouge/rose et le focus sur cette jeune femme seule, assise sur un banc.

Le dessin est, je trouve, très féminin. On retrouve la patte de Pénélope Bagieu qui a déjà officié dans Cadavres exquis et Joséphine par exemple. Comme toujours, les dessins sont très expressifs. Pénélope Bagieu sait rendre très réaliste les expressions des personnages !

L'histoire quant à elle est très intéréssante. Je me suis très vite mise dans la peau d'Eloïse. Que ferais-je si je perdais subitement la mémoire ? J'ai aimé la suivre dans cette reconquête de sa vie personnelle (Qui est-elle ?), professionnelle (Quelle profession exerce-t-elle ?), amoureuse (A-t-elle quelqu'un qui partage sa vie ? )...  Eloïse part donc tel Sherlock Holmes à la recherche d'indices pour retrouver sa vie. Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus sur la fin puisque je la trouve vraiment très intéréssante. C'est au final un vrai questionnement sur notre vie que nous propose cette BD.

Eloïse a en plus beaucoup d'humour comme souvent dans les BD de Pénélope Bagieu. Il y a notamment un passage extraordinairement drôle lorsqu'elle se crée une multitude de scenarii sur ce qu'elle va trouver en ouvrant la porte de son appartement. Deux autres planches m'ont beaucoup amusée. Il s'agit des demandes des clients à la librairie. Oui Eloïse est libraire ! Cela m'a rappelé des souvenirs, lorsque je travaillais à la librairie de mon village pour la rentrée scolaire ou Noël.

Je suis enfin vraiment très touchée par ce thème. J'aime lire des ouvrages qui évoquent la quête d'identité. Je vous ai parlé il y a peu du Voyageur sans bagage de Jean Anouilh. J'ai aimé que dans cette BD le sujet soit traité avec humour.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vicim 703 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines