Magazine Culture

L'extrême gauche incarnée par Philippe Poutou et Nathalie Arthaud

Publié le 14 avril 2012 par Vindex @BloggActualite

L'extrême gauche incarnée par Philippe Poutou et Nathalie Arthaud
-Nathalie Arthaud représente Lutte Ouvrière-
L'extrême gauche incarnée par Philippe Poutou et Nathalie Arthaud

-Philippe Poutou succède à Olivier Besancenot sous l'étiquette du Nouveau Parti Anticapitaliste-

Lutte ouvrière et le Nouveau Parti Anticapitaliste sont les deux partisreprésentant l’extrême-gauche. Ils sont tous les deux anticapitalistes etdéfendent principalement les « travailleurs ». Le premier est unmouvement communiste trotskyste et sera représenté par Nathalie Arthaud, professeurd'économie et de gestion au lycée Le Corbusier à Aubervilliers enSeine-Saint-Denis. Elle succède à Arlette Laguiller, devenue célèbre pour son« travailleurs, travailleuses » et qui s’est présentée six fois à laprésidentielle (un record). Le NPA lui aussi présente une figure nouvelle en lapersonne de Philippe Poutou, réparateur de machines-outils à l’usineFirst-Ford de Blanquefort dans la Gironde. Il succède à la figure emblématiquede ce parti révolutionnaire : Olivier Besancenot qui a renoncé à seprésenter.

Nathalie Arthaud et Philippe Poutou ne représentent chacun qu’entre 0,5et 1% des intentions de vote, selon les sondages. En 2007, aux dernièresélections présidentielles, les deux partis avaient obtenu respectivement 04,08 %pour le NPA (à l’époque LCR) et 01,33 % pour LO. Les faibles sondagesactuels, par rapport aux derniers scores de 2007, s’expliquent en particulierpar une faible médiatisation et surtout d’une méconnaissance du public vis àvis de ces nouveaux venus.

Le slogan des deux partis est très proche puisqu’il revendique le faitque ce ne sont pas aux « travailleurs » de payer les conséquences dela crise économique. Le NPA et LO ne veulent plus de Nicolas Sarkozy mais ilsont du mal à dire s’ils soutiendront François Hollande au soir du premier tour.Mais intéressons-nous au programme de ces deux partis très proches.

Tout d’abord, sur l’économie, leurs propositions sont très proches. Ilsveulent tous les deux une augmentation des salaires de 300€ et un revenuminimum à 1700€, la suppression immédiate de toutes les exonérations et de tousles allégements de cotisations patronales, une retraite à 60 ans à taux plein(55 ans pour les travaux pénibles) ou après 37,5 annuités. Cette dernière seraitfinancée par les cotisations patronales et ne reposerait plus sur desprélèvements sur les salaires. Ils veulent également une suppression de la TVAsur les produits de première nécessité, un accès aux soins gratuit et uneembauche massive de un million de personnes dans les services publics. Cesmesures seraient financées par un impôt sur la fortune élargi à la totalité dupatrimoine, la taxation des revenus avec une tranche de prélèvement à 100%au-dessus de 20 fois le SMIC, une majoration de l’impôt sur les sociétés à 50%.Ils veulent également interdire les licenciements et créer la journée detravail de 32 heures.

Pour la question de la dette, ils sont radicaux puisqu’ils proposent dela supprimer purement et simplement, de nationaliser les banques et de créerune banque unique sous contrôle des travailleurs. En cas de velléité defermeture ou de délocalisation, l’Etat devrait réquisitionner les entreprisessans indemnité ni rachat. L’amélioration de la compétitivité ne peut se faireuniquement qu’en diminuant les dividendes versés aux actionnaires.

Ensuite, pour le thème du logement, les différences ne sont guèreimportantes. Les deux partis veulent une réquisition des deux millions delogements vacants, bloquer les loyers à 20% du revenu et l’interdiction desexpulsions locatives. En revanche, le NPA propose la création de 200 000logements sociaux par an alors que LO en promet 500 000.

De même sur l’éducation, leurs propositions sont très proches. Ilsveulent embaucher un nombre important d’enseignants (150 000 pour le NPA)pour avoir des classes à faible effectif et en priorité dans les quartierspopulaires, une école gratuite de la maternelle à l’université.

Ils souhaitent une régularisation de tous les sans-papiers et un droit devote des étrangers à toutes les élections. Ils veulent un retrait des troupesfrançaises de toutes les opérations militaires en cours. Le NPA propose même desupprimer l’armée permanente. Ce dernier prône également une coopérationinternationale de tous les pays pour supprimer le système actuel de l’ONU ainsiqu’une disparition pure et simple des frontières. Enfin, il demandel’autodétermination de tous les peuples dont les Palestiniens et bien entenduceux de la France d’outre-mer.

Pour terminer, l’écologie est la question où apparaît des divisionsimportantes. Lutte Ouvrière se rattache plus ici au Parti Communiste d’avant leFront de Gauche. En effet, elle ne demande pas la sortie du nucléaire, ils nesont pas non plus contre les OGM sur le principe, à condition toutefois que lamise en œuvre de ces techniques ne soit pas régentées par le « systèmecapitaliste » et responsable de pollutions de toutes sortes et decatastrophes industrielles. En revanche, le NPA propose une sortie du nucléaireen dix ans compensable par les économies et les énergies renouvelables.

Le NPA et LO ont donc des propositions très proches, mais le NPA est unpeu plus internationaliste et brutal que LO. Enfin, la question de l’écologieles divise nettement. Ils n’en restent pas moins très proches pour lesquestions économiques et sociales, le cœur de leur projet. 

Pour en savoir plus : -Le site de la candidature de Philippe Poutou : http://poutou2012.org/
-Le site du NPA : http://www.npa2009.org/
-Le site de Nathalie Arthaud : http://www.nathalie-arthaud.info/
-Le site de Lutte Ouvrière : http://www.lutte-ouvriere.org/
Florian Thomas

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vindex 2241 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines