Magazine Cinéma

Austin Powers

Publié le 24 avril 2012 par Olivier Walmacq

austin-powers-1997-hd_mp4

genre: comédie
année: 1997
durée: 1h35

l'histoire: En 1967, Austin Powers, le meilleur des agents secrets britanniques, est congelé après que son ennemi juré, le Docteur Denfer se soit enfui dans l'espace. Trente ans plus tard, les deux ennemis sont décongelés et un nouvel affrontement se prépare.

La critique d'Alice In Oliver:

Cela faisait un petit moment que l'on n'avait plus entendu parler de Mike Myers. Depuis Wayne's World 2 en vérité.
L'acteur retrouvera à nouveau le chemin de la gloire et de la célébrité avec Austin Powers, réalisé par Jay Roach en 1997, et premier volet d'une trilogie.
En sachant qu'il serait question d'un quatrième opus...

En dehors de Mike Myers, Austin Powers réunit également Elizabeth Hurley, Michael York, Mimi Rogers, Robert Wagner, Seth Green, Charles Napier, Will Ferrell et Christian Slater. Inutile de le préciser mais Austin Powers est évidemment une parodie de la saga des James Bond. Le film de Jay Roach effectue de nombreux clins d'oeil et références. Au hasard, nous citerons Opération Tonnerre, On Ne Vit Que Deux Fois, James Bond contre Dr. No, Bons Baisers de Russie ou encore Au Service Secret de sa Majesté.

austin P

Dans cette comédie déjantée, Mike Myers joue un double rôle, à savoir Austin Powers et son ennemi juré, le Docteur Denfer.
Ce bad guy est évidemment inspiré par le numéro 1 du Spectre, un ennemi réccurrent dans la série des James Bond.
En enfilant un double costume, Mike Myers effectue aussi un petit clin d'oeil à la trilogie des Fantômas, dans laquelle Jean Marais interprétait à la fois un journaliste (Fandor) et le célèbre criminel mégalomane.

Oui, ce premier Austin Powers est un nanar, mais un nanar volontaire dans lequel Mike Myers livre un véritable numéro comique.
C'est très simple: c'est un vrai festival de gags ! Après avoir rendu hommage à la génération rock avec les deux premiers Wayne's World, Mike Myers s'attaque aux films d'espionnage des années 60, avec une ambiance particulièrement kitsch, une ambiance colorée et une bonne humeur communicative.

Austin Powers 4 Movie

Inutile de rechercher ici un scénario. C'est d'ailleurs le petit point faible de cette parodie à l'intrigue archi-prévisible et se résumant à un affrontement entre Austin Powers et le Docteur Denfer. Toutefois, le duel tiendra toutes ses promesses.
Ensuite, Mike Myers parvient à rendre rapidement son personnage attachant via un portrait à se pisser dessus. En résumé, Austin Powers est un obsédé sexuel, visiblement très porté sur l'allongement de son pénis.

Quant aux dialogues, ils frisent sans cesse le non-sens, à tel point que l'on se croirait parfois chez les Monty Python.
Enfin, les acteurs semblent beaucoup s'amuser. Sans compter quelques séquences d'antholgie et quelques intermèdes musicaux des plus savoureux.
Bref, en ce qui me concerne, je veux bien voir des nanars de ce niveau tous les jours !

Note: 16/20
Note nanardeuse: la même !


Austin Powers International Man of Mystery (1997) Part 1 of


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines