Magazine Culture

Bicentenaire du poète anglais Robert Browning (7 mai 1812-12 décembre 1889) : un homme de lettres à découvrir aujourd’hui avec le poème « L’Amant de Porphyria »

Publié le 07 mai 2012 par Regent's Park

Aujourd’hui, lundi 7 mai 2012, le poète et dramaturge anglais Robert Browning fêterait ses 200 printemps. Alors que le bicentenaire de la naissance de Dickens, en février 2012, a été largement célébré, celui de Browning l’est plus timidement. Robert Browning est l’un des poètes les plus influents de l’ère victorienne, tout comme son épouse, Elizabeth Barrett Browning (1806-1861).

Browning est considéré comme l’inventeur d’une forme poétique appelée « monologue dramatique » ou encore « monologue victorien ». Afin de découvrir son œuvre, trop vaste pour faire l’objet d’un petit article de blog, nous vous proposons d’évoquer un de ses plus célèbres poèmes, son premier monologue dramatique publié en 1836 et intitulé Porphyria puis plus tard Porphyria’s Lover (L’amant de Porphyria), apparemment inspiré d’un fait divers de l’époque, en espérant vous donner envie de le lire…

-L’amant de Porphyria est une mini-tragédie construite comme en 5 actes mais en une soixantaine de vers seulement. C’est dire si cette œuvre se lit rapidement ! Elle met en scène les retrouvailles nocturnes d’un homme et de la femme qui l’aime. L’homme décide d’étrangler la femme à la superbe chevelure blonde et passe la nuit assis à côté de son corps…

-Le nom de la victime, Porphyria, serait inspiré du nom de la maladie appelée porphyrie dont certains symptômes comme la pâleur, le besoin de boire du sang et la répulsion de l’ail auraient inspiré les mythes du vampire et du loup-garou…

-Porphyria’s Lover pourra vous donner envie de mener votre propre enquête : pourquoi une rencontre nocturne ? Pourquoi un tel meurtre, etc ?

-Ce poème, par son thème quasi policier a inspiré l’auteur de polars Ruth Rendell pour l’écriture de sa nouvelle Lizzie’s Lover (recueil Blood Lines, 1995, traduit en français sous le titre En toute honnêteté).

-Porphyria’s Lover (1995) est le titre du roman éponyme de la romancière britannique Maggie Power.

-L’amant de Porphyria aurait inspiré au rockeur australien Nick Cave sa murder ballad Where The Wild Roses Grow (1995), duo chanté avec Kylie Minogue.

Avec un poème victorien et de l’imagination, voici tout ce qu’il est possible de faire. Heureux bicentenaire Browning et pourquoi pas, à vos plumes ?!

F.A

Lire le poème « L’amant de Porphyria » sur Wikipédia

Crédit photo : Photogravure de Robert Browning (1865) par Julia Margaret Cameron, The Art Institute of Chicago / Wikimedia

Sources : Wikipédia, fabula.org

F.A

Bicentenaire du poète anglais Robert Browning (7 mai 1812-12 décembre 1889) : un homme de lettres à découvrir aujourd’hui  avec le poème « L’Amant de Porphyria »


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Regent's Park 552 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine