Magazine Culture

Karen et moi – Nathalie Skowronek

Par Theoma

 

karen-et-moi.gif

 

« À la lumière d'une lampe de poche je lisais La ferme africaine et elle c'était moi et moi j'étais elle. »

 

Nathalie Skowronek nous livre un récit intime sur son parcours et celui de l'écrivaine Karen Blixen. Un premier roman dont l'approche originale ne manque pas d'audace. Établir un parallèle entre sa vie et celle d'une femme décédée onze ans avant sa naissance et qu'elle considère pourtant comme sa propre sœur.

 

Karen, le modèle, la muse. Vivre dans et par la littérature, accepter la transmission pour la dépasser, s'affirmer, se mettre à nu en devenant auteure à son tour. L'écriture comme bouée de sauvetage. Et ces liens, que nous connaissons tous en tant que lecteur, que nous tissons, telle une galaxie d'étoiles, entre les livres et nous.

 

Si j'ai parfois été gênée par la complainte de l'auteure, c'est un peu parce que j'avais envie d'en lire davantage sur ce rapport à l'écriture plutôt que sur le parcours de Nathalie Skowronek et beaucoup parce que je n'avais, tout simplement, pas envie de quitter Karen.

 

Maintenant, j'ai très envie de relire La ferme africaine.

 

4--toiles-copie-1.gif
Arléa, 145 pages, 2011

 

Extrait


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Theoma 1522 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines