Magazine Cuisine

VieVinum : commentaires d'Antoine Petrus (GJE)

Par Mauss

Ou l'art de partager les tâches, et si possible, avec des compétents. Question niveau dégustateur : pas photo entre bibi et Antoine Petrus, sommelier d'origine et maintenant Directeur de Lasserre à Paris, ce qui n'est pas peu pour un jeune gamin à l'aube de sa vie professionnelle. Cette jeunesse : des exaltés ! (©Audiard).

Bref, là où je baratine ou patine, voilà ci-dessous le rapport écrit par Antoine Petrus à la suite de sa visite à la Hofburg dimanche et lundi dernier pour cette édition 2012 de VieVinum.

Les photos sont de lui.

  • Burgenland : Weingut Kracher à Illmitz

Gerhard Kracher a brillamment repris le flambeau de cette mythique propriété du Burgenland qui est à l'origine des grands moelleux produits autour du Lac Neusiedler See (prononciation délicate je le conçois).

En dehors des traditionnels Spatlese, Beernauslese et Eiswein réalisés avec une parfaite exécution et une netteté de surmaturité rare, on se portera sur deux cuvées : « Nouvelle Vague » toujours travaillée en bois neuf et « Zwischen Den Seen » signifiant «entre deux lacs» quant à elle soulignée par des futs de d'acacia.

Sur 2009, la cuvée « Numéro 3 Zwischen Den Seen » offre un recueil élégant sur l'ananas rôti, la frangipane pour rejoindre une bouche délicieuse  entre tension et très fine sucrosité. On l'imagine bien volontiers un sablé agrumes / verveine.

Toujours sur « Zwischen Den Seen », la cuvée » Numéro 10 » en 2009, pur Scheurebe, cépage fascinant, issu d'un croisement riesling et d'une variété sauvage s'illustre sur une sucrosité plus affirmée, toujours en équilibre avec des nuances anisées et finement truffées. « Oh que c'est bon »

Une curiosité maintenant, qui me fascine millésime après millésime, le « Rosen Muskateller » signé par la cuvée N°7. Quelle classe, quelle gamme aromatique rare pour ce muscat rosé qui fleure bon la rose ancienne, le poivre blanc, la rhubarbe pochée et bien d'autres. Une bouteille divine à associer à un foie gras poché puis grillé, bouillon épices betterave et navet ou une douceur dans l esprit d'un crémeux d amandes / framboise et rhubarbe.

kk

  • Burgenland: Weingut Gernot et Heike Heinrich.

L'ensemble des vignes du domaine sont en conversion vers la biodynamie mais ce qui est plus épatant c'est tout le soin et l'attention portés à la vinification. La cave est un véritable bijou de technologie : dès l'arrivée de vendanges, on offre au raisin le meilleur que ce soit au niveau du pressurage mais surtout ensuite au niveau des élevages qui ont lieu dans d'immenses allées aux fûts impeccables issus des meilleurs tonneliers.

Quelques vins maintenant, avec le Red Vintage 2011, tarifé à prix doux, il est une bonne introduction au savoir faire maison : pulpeux, régalant par ses arômes de prune noir et de poivre, la bouche interpelle par sa tendreté de texture et sa gourmandise.

Plus travaillé, le Zweigelt 2010, joue la carte de l'épice : poivre gris, carvi ou encore marmelade de mure reposent sur une trame bien en chair, à la texture caressant et finement ciselée.

sze

Une des dernières appellations Autrichienne : «Leithaberg DAC», en pur Blaufrankisch à la définition impeccable et surtout signé par un élevage conférant de la personnalité mais surtout un raffinement que l'on est loin d'imaginer pour un rouge Autrichien.

Une douceur également avec le beernauslese travaillé autour de cépages rouges locaux. Derrière une robe pétale de rose se cache de séduisantes notes de mara des bois, de rhubarbe doublée en bouche par des sucres résiduels sans excès.

  • Wachau : Weingut Emmerich Knoll à Unterloiben.

Belle surprise en Wachau avec le riesling Ried Paffenberg sélection 2011 de la Weingut Emmerich Knoll : quel éclat minéral qui vient sur une texture cristalline, épurée avec une tension qui l accompagnera dans le temps. Rapprocher le de mets à consonance iodée comme des langoustines passées dans des sucs de citron servies avec un savoureux bouillon Ginger /Lime.

lpo

Je n'ai jamais été déçu (euphémisme majeur) par ce cru totalement mythique, dans sa version "magnum". [NDLR]

  • Wachau : Weingut FX Pichler à Durnstein

Une famille mythique et attachante : les PichLer avec les fabuleux vins d'Fx et de son fils Lucas tous simplement époustouflants avec le "Dursteiner Kellenberg" 1997 goûte au palais Coburg ou la minéralité se combine à merveille avec une très discrète sur maturité apportant au palais élan vivifiant et des nuances de cédrat!

Le « M Réserve » toujours en riesling sur le millésime 2011 est à encaver d urgences ou profiter des à présent de la forte personnalité de ce flacon teintée de nuances exotiques.

pis

Encore un vigneron faisant partie des "seigneurs" du vignoble européen.

  • Kamptal : Weingut Willy Brundlmayer à Langelois :

Un détour dans le Kamptal pour redécouvrir le travail d une propriété qui brille de milles feux : Weingut Willy Brundlmayer, la gamme présentée lors de Vievinum est saisissante de précision avec une lecture exemplaire du millésime 2011. Lamm séduit par son enveloppe sans concession, vive à souhait sur des tons finement épices typique du gruner. Les vieilles vignes de gruner veltliner de « Heiligenstein » jouent la carte de la complexité aromatique : poivre blanc (forcément) poire fraîche ou encore verveine pour laisser une bouche crayeuse et salivante.

bhy

Une classe en soi, une famille d'une modestie exemplaire. On ne peut pas ne pas aimer.

  • Kamptal : Schloss Gobelsburg à Langelois :

Comment ne pas évoquer le travail toujours aussi juste et 100 % terroir de Michael Moosbrugger. On retrouve avec plaisir « Lamm » sous 2011 offre un gruner salin à souhait avec toujours autant de précision et un ciselé de matière taillée dans la roche! Côté riesling « Gaisberg » 2011 signe une expression finement concentrée, tout en droiture avec des pointes de poivre fraîchement moulu rejoint par le caillou frotté.

  • Burgenland : Weingut Schloss Halbturn à Halbturn

Enfin, le grand moment de ce salon avec la découverte des vins de Schloss Halbturn, au cœur du Burgenland sur Neusiedlersee : le sankt laurent s'apprécie avec du fond, de la chair et surtout sur une série aromatique tournée vers la griotte, le cèdre.

Le 2007 est déjà à maturité accompli aromatiquement et gustativement tandis que le 2008, encore sur la réserve se découvrira au mieux sous les cinq prochaines année.

Le blaufrankisch n est pas en reste avec un superbe 2008 qui repose sur une texture effilée, sagement élevée, au boisé épousant les contours de ce flacon aux accents de mûre, de myrte et de havane.

klo

  • Grapillé:

Hors du salon, lors d'un dîner magique au Palais Coburg, palace monumental et imposant, j ai l'immense plaisir de savourer une demie bouteille de Mr K.

lkl

Cette joint venture est née de l'amitié des deux grands amis : Alois Kracher et Manfred Krankl, très certainement les vignerons autrichiens les plus célèbres au monde.

On les imagine bien nos deux compères, fous de vins et fous de la vie se lancer dans cette folle aventure sur les terres de Sine Qua Non à Ventura dans le sud de la Californie. Les deux amis ont fait naître des moelleux à l'équilibre sidérant comment en témoigne ce tout jeune chardonnay 2006 porté par la poire rôtie, la mangue fraîche se livrant sur une texture consistante, ample avec une très longue persistance.

L'Autriche à travers le monde !!!

© Antoine Petrus, Directeur du Restaurant Lasserre. Mof Sommellerie 2011.

Merci Antoine ! 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mauss 1569 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines