Magazine Concerts & Festivals

L’indis – Mon refuge | LP (Courte Echelle)

Publié le 12 juin 2012 par Splash My Sound @splashmysound

L’indis est un ex membre du groupe Les 10′ qu’il formait avec son frère jumeau Lavokato. Aujourd’hui, le duo Les 10′ n’est plus et Lavokato s’est retiré du rap en stoppant toute écriture de rimes. Il fait cependant encore quelques apparitions comme sur l’album de Nakk Mendosa « Darksun », ou sur l’opus de L’indis « Mon refuge ».

Dans une interview accordée au site HipHop4ever.fr, L’indis évoque l’intention artistique mise dans sa dernière bombe rap, et les amis, part intégrante et constituante de ce refuge sonore. Sorti le 28 mai dernier, la multitude de guests est limite de l’ordre du saint Graal dans les sorties rap Fr 2012: Scylla, Saké (Zakariens), Wira (Zakariens), Swif Guad, Séar-Lui-Même, Nakk Mendosa, Lavokato (Les 10′), Deen Burbigo (L’ Entourage), Jojo L’Afreu, Char (Le gouffre), Zekwé Ramos, Dinos Punchlinovic, Reeno (Ulteam Atom / Hors Serim) , MDot (Boston), King Magnetic (Army OF Pharaohs, Philadelphie)… C’est juste du grand art !

Premier album comptabilisant 19 titres, les tracks sont lourdes, avec mentions spéciales pour Ma Génération (feat. Deen Burbigo, Sear lui même, Dinos Punchlinovic, Nakk Mendosa & Jojo L’affreux), Ça en vaut la peine, Mon fardeau, Est-ce moi ?, et pour la dernière AB Pi R qui clôture l’album avec texte noir et grinçant. Originaire de Bobigny, L’indis a longtemps été associé au mic de Nakk Mendosa et à son jumeau Lavokato, en solo le jeu des punchlines, des sons et des rimes reste bien puissamment instauré. La tristesse ego tripotée de sa révélation individuelle s’humanise au-fur-et-à-mesure de l’itinéraire tracé par ses mots et les instru produites par les potes Deïz, Nizi, Cristo (Kids Of Crackling) ou encore Char et Al Tarba.

Le concept de refuge, c’est parti d’un des premiers titres que j’ai enregistré après “Mes Classiques” (dernier EP – ndlr) dans lequel je dis que chacun à un exutoire, un truc caché que seul lui connaît (parfois malsain). Mon exutoire c’est la zic.

Son flow traine une idée de lenteur dans le rap game issu de la scène française, et pourtant. Pourtant, « Mon refuge » est sans conteste de ces opus dont on sent toute la nudité simple et belle du perfectionnement individuel et collectif, où chaque collaborateur artistique a pu être entendu et retransmis à l’état chiadé de son concepteur. Le retour est beau, il est grand temps d’acquérir cette galette. Pensez à sa môman, qui doit être bien fière de son fils !



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Splash My Sound 3042 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte