Magazine Concerts & Festivals

Lol Coxhill , un grand free-improvising saxophonist, nous quitte le 10 juillet 2012

Publié le 10 juillet 2012 par Concerts-Review

George W. Lowen Coxhill naît à Southsea dans le Hampshire en 1932.

lol_coxhill-220.jpg

De 1947 à 1949, le teenager, féru de jazz depuis que son paternel marin dans la Royal Navy avait ramené chez lui des disques en provenance d'Outre-Atlantique ou d'Afrique noire, organise des jazz-nights pendant lesquelles live music et audition de disques (Miles Davis, Stan Kenton..), pas question de deejaying à l'époque, alternaient.

Il s'achète un alto sax d'occasion, son aventureuse carrière démarre: membre des Denzil Bailey's Afro-Cubists ou du Graham Fleming Combo.

Puis il sévit comme busker dans les rues de Londres, improvisant à gogo.

Plus tard, il loue ses services aux stars soul ou jazz de passage au UK et, en 1964, on le voit sur le petit écran dans l'émission Ready Steady Go, il accompagne Rufus Thomas qui promène son clebs.

D'autres grands noms vont succéder: Martha and the Vandellas, Otis Spann, Mose Allison etc...

John Peel le signe sur son Dandelion label qui sort le double album ' Ear of Beholder', une musique révolutionnaire, inclassable, excentrique... Lol est un iconoclaste!

Fin 60, début 70, Coxhill est associé à la Canterbury Scene, il travaille, notamment avec Carol Grimes et le déjanté Kevin Ayers.

On l'entend aussi sur le seul hit de John Kongos, 'Tokoleshe Man'.

Arrivée du mouvement punk, Lol Coxhill, le jazzman, collabore avec The Damned ( 'Music for Pleasure').

A la même époque il est attiré par les sons de Kingston , il joue avec des membres des Skatalites ou avec le Dark Prince of Reggae: Keith Hudson!

R-1052031-1188292344.jpeg

Ensuite il fait partie du London Music Collective, travaille dans le milieu théâtral ou cinématographique ( Derek Jarman) et continue à souffler dans pas mal de projets avant-garde, e.a. avec Hugh Metcalfe ou Steve Beresford qui, en apprenant son décès proclame: "Lol Coxhill was one of the original saxophone voices anywhere in the world. He was not always appreciated by critics. But musicians understood how amazing Lol was."

Lol Coxhill était hospitalisé depuis plusieurs semaines et s'est éteint le 10 juillet 2012, il allait avoir 80 ans.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte