Magazine Cinéma

American Pie 2

Publié le 06 août 2012 par Olivier Walmacq

genre: comédie
année: 2001
durée: 1h50

L'histoire: Un an après la fin de leurs études universitaires, Jim et ses copains sont de nouveau réunis pour les vacances estivales. Vive la fête, les filles et le sexe !

La critique d'Alice In Oliver:

Comme l'indique le titre, American Pie 2, réalisé par James B. Rogers en 2001, est évidemment la suite du premier American Pie.
On retrouve donc avec plaisir la petite troupe du premier, à savoir Jason Biggs, Alyson Hannigan, Seann William Scott, Eugene Levy, Shannon Elizabeth, Thomas Ian Nicholas, Chris Klein, Tara Reid, Natasha Lyonne, Mena Suvari, Jennifer Coolidge, Chris Owen et Casey Affleck.

Fini le lycée et vive les études universitaires ! Reste à savoir si Jim et sa bande de potes ont évolué. Pas vraiment, semble nous dire James B. Rogers avec cette suite paresseuse, qui se contente de marcher sur les traces de son prédécesseur.
Bienvenue dans American Pie 2 ! Au moins, ce second chapitre a le mérite d'annoncer ce que va devenir la saga, à savoir une franchise de plus en plus laborieuse et fainéante, se contentant de reprendre sans aucun génie la formule de son modèle.

american P2

Hélas, la recette ne fonctionne déjà plus. Force est de constater que la tarte aux pommes est déjà périmée. Tel est le terrible constat d'American Pie 2.
Déjà, à la base, le premier n'avait rien d'extraordinaire mais ferait presque office de chef d'oeuvre à côté de cette suite sans grand intérêt.
En gros, on prend les mêmes et on recommence ! Seul différence, nos héros ne sont plus au lycée mais à l'université.

Et non, nos héros n'ont pas changé d'un iota. Jim a toujours aussi peu confiance en lui. Gros naze au pieu, ce dernier multiplie les déboires sexuels et les déceptions amoureuses.
Heureusement, ce dernier peut toujours compter sur l'oreille attentive de son paternel. Ensuite, Jim retrouve Michelle, la célèbre joueuse de flûte, très portée sur le sexe et prête à initier l'adolescent toujours aussi retardé.
Même remarque pour Stifler. Pire encore, on apprend que ce dernier a un petit frère, une sorte de clone (mais en plus petit), lui aussi très porté sur le cul et les nichons.

american P2

Quant aux autres protagonistes, ils sont condamnés eux aussi à évoquer leurs souvenirs et plus particulièrement, leur première fois avec une fille.
Depuis, c'est le désert ou presque. Plus que jamais, Monsieur Pénis a besoin de nouvelles conquêtes sexuelles. Mais comment séduire ?
Sur ce dernier point, nos héros vont connaître de nouvelles aventures. A ce sujet, les gags sont rares et plutôt lourdingues au final.

Il faudra donc se contenter d'un Stifler qui boit accidentellement de la pisse ou encore de deux jolies lesbiennes qui manipulent nos héros dans un jeu sexuel plutôt pervers et à la limite du sadisme. Après, rien de sensationnel non plus.
American Pie 2 n'est rien d'autre qu'un petit nanar inoffensif et parfois assez ennuyeux. En l'état, cette suite pourra éventuellement séduire les fans acharnés du premier.
Les autres pourront largement passer leur chemin.

Note: 05/20
Note nanardeuse: 12.5/20


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines