Magazine Concerts & Festivals

Piet Van den Heuvel & Band, Candelaershuys, Uccle, le 4 septembre 2012

Publié le 04 septembre 2012 par Concerts-Review

Openingconcert au Candelaershuys avec le retour de Piet Van den Heuvel, flanqué d'un nouveau band, pour la présentation de son dernier CD, untitled yet, à moins que Piet ne lui donne le nom du premier single, 'Fishes in the deep blue sea'.

DSC01222.JPG

C'est en septembre 2007, dans la même coquette bourgeoise de l'Avenue Brugmann, que tu vis Piet Van den Heuvel. A l'époque, il déballait son premier effort solo: ' Meanwhile at the Moon Parlor'.

DSC01217.JPG
 Tu  calcules... cinq ans d'intervalle entre deux efforts discographiques, ce mec est du genre bradypus variegatus à gorge brune!

Ben, non, plutôt a busy bee, il compose pour des grands de la scène nationale:  Bart Peeters, Viktor Lazlo, Roland, Guy Swinnen, Clouseau, Eddy Wally, Yasmine, Sofie & So Four etc..., en tant que session musician ou backing vocalist, tu le retrouves aux côtés d' Axl Peleman, Anna Domino, Blue Blot, Arno, Dirk Blanchart, Nona Mez, les Scabs et euh..  Sandra Kim e.a.!

En n'oubliant pas de mentionner ses débuts tonitruants: Scooter, puis Catalog of Cool, tu te rends compte que tu vas assister à un concert d'un gars qui a écrit quelques belles pages de l'histoire du pop & rock en Belgique.

Du band vu en 2007 ne subsiste que l'ami de toujours, le pianiste/ claviériste:/vocaliste exceptionnel, Mike Smeulders, vu il y a quelques mois avec le transalpin Renzo Ruggieri.

Aux guitares, mandoline, lapsteel, un autre crack, David Piedfort (Blanche) - à la basse, le vétéran de Herentals, Bart Buls ( Calvin Owens, Helder, Admiral Freebee...) - aux drums, le petit jeune, Pieter Doms ( Humb, Yield, Ella Ray..) et enfin, seconde voix et shakers, Sammi Van den Heuvel, ( nice) daughter of ...

DSC01200.JPG

20h30', on aura droit à un récital intimiste, une douzaine d'égarés occupent l'espace réservé aux concerts.

DSC01232.JPG
Trop tôt dans la saison, bourses vides après les vacances, stress de la rentrée...?

Cela ne freinera pas l'ardeur de la demi -douzaine de saltimbanques ayant investi le podium, le set sera, en tous points, fascinant.

D'ailleurs De la Colline nous rappelle l'anecdote des débuts new-yorkais de Police devant une assistance réduite à trois unités, Sting est venu leur demander de décliner leur identité, ils seront mentionnés lorsqu'il écrira ses mémoires.

' Better wake up soon', de l'album précédent, ouvre le bal.

De l'americana, aux relents New-Orleans à la Dr. John, avec une première fugue solitaire de Mr Piedfort.

Le ton est donné!

Changement de matériau, à la slide, le countrysant  'Love's Alphabet'.

La voix mûre de Piet est parfaite, les backings de la petite ajoutent la touche féminine qui convient et  l'arrière-plan musical est irréprochable, avec P Van Sant et Bruce Bherman, Piet Van den Heuvel est ce qui se fait de mieux en roots music made in Vlaanderen.

Een, twee, drie... vous êtes quinze dans la salle, plus le technicien. D'accord, Gerrit et Luc Toogenblik sont arrivés, late, as usual remarque Steven!

 Une valse, accordéon en goguette, 'Every now and then', puis le mélancolique  'No Tomorrows' qui sonne Crosby & Nash ou Doobie Brothers.

David ramasse une mandoline, Piet présente la ballade' Romeo got stuck' .

Tu compares pas?

Si tu veux, les Eagles, ça te va?

Une nouvelle lovesong ' Room for two'  précède ' She goes to my head', pour lequel David maniera la lapsteel , un fond

DSC01241.JPG
vaudou te rappelant au bon souvenir de Redbone ou de Les Dudek, un fabuleux guitariste ayant collaboré avec Steve Miller ou Stevie Nicks.

'  All about boys & girls', ça a pas été facile et ça a pris du temps, mais j'ai réussi à convaincre Sammy de chanter en lead singer, j'ai écrit ce folkpop subtil en pensant à elle.

Nous, on pense à Carole King ou Janis Ian!

Beau!

Let's go acoustic, Uccle!

 Le feutré ' First full moon' suivi de 'Sunshine and love' carrément unplugged.

Deux superbes morceaux.

' Billie'  a une histoire, je rangeais mon grenier et par hasard, je ramasse une boîte de chez Bata dans laquelle traînaient une trentaine de cassettes audio, des trucs que j'avais modelé il doit y avoir 28/29 ans, j'écoute, le plus souvent l'enregistrement s'est mué en panade inaudible, mais je retrouve ce titre fragile, 'Billie', après un décrassage et une couche de vernis, on vous le joue ce soir.

Comme percussions, un xylophone enfantin tenu par dochter lief, quant à Pieter il reçoit une basse.

DSC01243.JPG

Retour à l'électricité: 'Fishes in the deep blue sea' , du funk tonique.

Second titre pour Sam, qui collectionne les pompes, le bluesy  ' New Shoes' de Paolo Nuttini.

Talentueuse enfant!

Un  country rock agité, datant de 2007: ' Half past time' et pour mettre fin  à cet impeccable set de 80 minutes, ' Big Wheels' un Southern rock aussi percutant que du Allman Brothers Band.

DSC01224.JPG

Clap, clap, clap... fois quinze!

Merci Uccle, vous êtes gentils, en cadeau Bonux vous avez droit à une rengaine que j'ai composée juste après ma première communion: 'You'.

Les Vespas sont de sortie, le band rocke à mort pendant que des flashes te traversent l'esprit... Kim Wilde 'Kids in America' , d'autres Belges, The Bet ' Don't talk to the liar' - The Machines ' Don't be cruel' ...oh la la la, quelle époque!

On va pas se quitter en pleurant, retour au 21ème siècle,  voici ' Way Past Pumpkin' Time' , raffiné comme du Boz Scaggs.

Le 6 septembre,  Piet Van den Heuvel and Band, plus quelques invités ( Kathleen Vandenhoudt, Pascale Michiels et Tom Van Stiphout) se produiront à la salle Roma ( Antwerpen).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte