Magazine Culture

On y était : We Love Green – jour 3

Publié le 17 septembre 2012 par Swann

Un samedi chez les cocos, un dimanche chez les bobos, c’est ainsi que se résumerait mon week-end. J’avais envie de cracher sur le We Love Green, ce festival écolo qui coûte les yeux de la tête, mais en fait j’ai été agréablement surprise. J’ai même beaucoup aimé. Le cadre d’abord est assez somptueux. Du vert partout, des tipis, des tentes, des couronnes de fleurs dans les cheveux des festivaliers, des jeunes gens allongés dans l’herbe, d’autres qui marchent pieds-nus. We Love Green c’est un festival de hippies qui mangent bio (et en très petites proportions) qui boivent du vin bio et des infusions bio. Très bucolique tout ça, et au final très reposant. Loin du brouhaha de la Fête de l’Humanité. Un vrai choc des cultures en somme. Pas de bagarre non plus, pas d’odeur de frites/kebab mais plutôt de la mousse de canard et du fromage au lait de brebis.

La programmation par contre m’a beaucoup moins séduite. Certes, j’ai manqué le plus gros à savoir Beirut et James Blake et Camille…on ne peut malheureusement pas être partout. Du dimanche, le seul qui m’a vraiment transporté c’est Herman Düne. Le folkeux barbu et son groupe ne jouent pas sa discographie mais la bande originale du film Mariage à Mendoza…un film qui ne devrait sortir que début 2013. Une bande-son parfaite, folk à souhait qui dérive sur le rock psyché. On est toujours autant charmé par la voix douce et suave de David-Ivar… on continuera donc de dire oui les barbus chantent vraiment mieux.

Changement de registre avec Cody ChesnuTT, un crooner, un vrai. So soul, so class et une voix et une musique qui donne envie de faire des galipettes. Electric Guest qu’on attendait avec impatience n’a pas réussi à vraiment soulevé la foule toujours assise dans l’herbe. Il faut dire que les Américains manquent carrément de prestance sur scène et n’apportent pas grand-chose par rapport à leurs albums studios. En gros, on met l’album dans la chaîne hi-fi c’est la même chose. Pour ce qui est ensuite de BreakBot et C2C…ils ont allumé le We Love Green. Ambiance dance-floors à fond…L’électro déchainera toujours autant les foules et me causera toujours autant de la migraine !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Swann 78144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte