Magazine Cinéma

Le One Shot de Volkswagen

Par Blended @blendedph

Volkswagen lance sa nouvelle Golf avec une campagne originale et quasi philosophique. Comment se démarquer sur un marché au renouvellement incessant d’offres ?
En prouvant que votre produit est la réponse à la question : et s’il ne devait en rester qu’un ?
Processus philosophique s’il en est, avec à la fois l’utilisation de la maïeutique pour assoir un argument irréfutable, mais aussi en se référant au mythe de l’Eternel Retour de Nietzsche.
Mais, maline, la marque allemande parle de tout sauf de son produit dans un premier temps. Il faut d’abord impliquer le consommateur dans le processus réflexif. Alors, question personnelle et très poétique : et si vous ne deviez écouter qu’une musique ? Embrassez qu’une personne ? Manger qu’un plat ? Vivre à seul endroit ?
La campagne s’accompagne d’un site interactif, où chacun peut venir partager ses expériences. Un joli vivier pour des données statistiques d’appréhension du consommateur, au passage.
Chacun peut y créer sa One Page ou une façon de se définir (et de se réduire comme le préciserai Oscar Wilde).
Une campagne qui symbolise parfaitement les nouvelles tendances. Après les années post 68 où seuls l’hédonisme et la liberté pouvaient être prônés, notre époque angoissée se retourne vers des valeurs réac et des ancrages qui affichent la sécurité de l’immobilisme.

Le One Shot de Volkswagen

Le One Shot de Volkswagen


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blended 45115 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte