Magazine Beaux Arts

Règle du jeu (by Cécile)

Publié le 25 septembre 2012 par Lifeproof @CcilLifeproof

Cet été, j'ai, contrairement à ce que j'avais prévu, visité peu d'expositions. Mais, courant août, j'ai rejoint ma meilleure amie à Metz où nous avons été visité le Centre Pompidou et ses deux expos : « 1917 » et « Sol LeWitt – dessins muraux de 1968 à 2007 ».

2012-08-03_16-05-04_226
Vue de l'intérieur du Centre Pompidou - Metz: Daniel Buren, échos d'échos: vues plongeantes, travail in situ, 2011

Le Centre Pompidou-Metz se trouve à 1h30 environ de Strasbourg donc pas loin. C’est l’occasion de visiter cette charmante ville et ses bâtiments en pierre jaune ce qui nous change de notre grès rose… C’est aussi la possibilité d’aller visiter le Centre Pompidou et son architecture de Shigeru Ban inauguré au printemps 2010. Tout d’abord, à voir pour l’archi parce que même si elle est très critiquable d’un point de vue purement pratique (grand hall ouvert à tout vent inchauffable par ex), ce bâtiment est tout de même très beau et permet de découvrir la ville de Metz depuis certaines de ses salles.

2012-08-03_16-30-07_461
Vue de l'exposition "Sol LeWitt – dessins muraux de 1968 à 2007" / © Sol Le Witt / Photo: C.R.

J’y suis allée principalement pour Sol LeWitt parce que ce n’est pas souvent qu’on a l’opportunité de voir son travail, moi du moins, ce n’est pas compliqué, je ne me souviens pas en avoir déjà vu alors que je l’ai étudié à la fac. J’avais, qui plus est, entendu le plus grand bien de cette expo ! Décédé en 2007 à l’âge de 80 ans, Sol LeWitt était un artiste conceptuel américain principalement connu pour ses sculptures. Mais, il a aussi réalisé des dessins muraux dont certains ont été reproduits au Centre Pompidou-Metz et seront visibles jusqu’en juillet 2013.

2012-08-03_16-37-50_343
Vue de l'exposition "Sol LeWitt – dessins muraux de 1968 à 2007" / © Sol Le Witt / Photo: C.R.

Ça peut sembler bizarre de s'extasier devant des œuvres réalisées in-situ alors que l'artiste est décédé, ou encore d'aller voir des œuvres abstraites sur des murs alors qu'il y a de si beaux tags à l'extérieur, mais c'était bien. Juste bien en fait. Sol LeWitt a rédigé des modes d'emploi pour la réalisation des ses Wall Paintings, ils peuvent donc être réalisés après sa mort :

« L'artiste conçoit et élabore le plan du dessin mural. Celui-ci est réalisé par des dessinateurs (l'artiste peut être son propre dessinateur) ; le plan (écrit, oral ou dessiné) est interprété par le dessinateur. Des décisions sont prises par le dessinateur, à l'intérieur du pla, en tant que parties du plan. Chaque individu étant unique, les mêmes instructions seront comprises différemment et mises en œuvre différemment. L'artiste doit autoriser diverses interprétations de son plan. Le dessinateur perçoit le plan de l'artiste, puis le réorganise selon son expérience et sa compréhension propre. » (texte de Sol LeWitt traduit par Catherine Vasseur).

2012-08-03_16-36-38_540
Vue de l'exposition "Sol LeWitt – dessins muraux de 1968 à 2007" / © Sol Le Witt / Photo: C.R.

Autant vous le dire, j'ai aimé, comme ma meilleure amie mais ce n'est pas le cas de tout le monde : l'artiste qui ne fait pas et qui laisse faire (en même temps, il ne peut plus faire), donne souvent lieu à de l'ennui, de l'incompréhension, etc. D'un côté, il y avait l'exposition 1917 qui, même si elle était intéressante, était avant tout foisonnante et traitait de la vision de la guerre par les artistes en 1917 donc autant le dire, elle ne m'a pas transcendée, pas envie de cela ce jour-là. L'exposition Sol LeWitt invite à la contemplation, elle ne sollicite pas particulièrement nos émotions, ne nous chamboule pas mais nous offre la possibilité de simplement observer et s'immerger dans ces espaces noirs et blancs, faire le vide et prendre plaisir à simplement regarder et se laisser entraîner dans les méandres de ces dessins muraux.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Exposition Sol LeWitt, du lundi au vendredi de 11h à 18h, samedi de 10h à 20h, dimanche de 19h à 18h,  jusqu’au 29 juillet 2013 au Centre Pompidou, 1, parvis des Droits de l’Homme, Metz. Tarif : 7 €

Article précédemment publié sur: Rue 89 Strasbourg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lifeproof 5971 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines