Magazine Culture

Boarwalk empire : jamais deux sans trois saisons

Publié le 02 octobre 2012 par Acrossthedays @AcrossTheDays

Le troisième volet tant attendu de la série Boardwalk Empire est de retour sur les écrans

boardwalk 1024x576 BOARWALK EMPIRE : JAMAIS DEUX SANS TROIS SAISONS

Dès sa première diffusion sur HBO, le 19 septembre 2010, Boardwalk Empire s’est imposée sur la scène des séries dramatiques avec plus de 4,8 millions de téléspectateurs. Boardwalk Empire est ainsi devenue la nouvelle valeur sûre de la chaîne HBO en succédant à Entourage (2004-2011) aux côtés de sa série dramatico-fantastique phare, True Blood (créée en 2008). En seulement deux saisons la nouvelle série produite par Martin Scorsese et Mark Wahlberg (ancien producteur de la série Entourage) s’est déjà vue attribuer plusieurs récompenses (Emmy Awards, Golden Globes, Screen Actors Guild Awards).

Boardwalk Empire a été créée par Terence Winter, producteur et scénariste américain, récompensé par deux fois aux Emmy Awards pour son travail sur les scénarios des Sopranos (1999-2007), autre ancienne valeur sûre de la chaîne HBO qui remporta 84 récompenses. Ainsi, quand Winter en vint à la création de Boardwalk Empire, il décida de reprendre ses habitudes en formatant la série en 12/13 episodes par saison et 55/58 minutes par episode.

 Corruption, trafic et alcool

La série Boardwalk Empire, comme le fait comprendre explicitement le titre du roman de Nelson Johnson dont elle est tirée « Boardwalk Empire: The Birth, High Times and the Corruption of Atlantic City », traite de corruption et du trafic illégal d’alcool durant les années 1920 au moment de la Prohibition. La série débute à Atlantic City – ville où réside le personnage principal qui n’est autre que le Trésorier du conté, Enoch  »Nucky » Thomson. Ce dernier est un veuf à la fois riche, menteur, froid et rusé, pour qui l’argent peut tout acheter.

En politique les juges le soutiennent. Son frère, Sheriff Elias Thomson, lui garantit les forces de l’ordre. Ses connaissances et son génie du stratège lui valent d’être l’homme le plus puissant d’Atlantic City. Mais très vite, bien que son commerce d’alcool s’étende progressivement, sa domination va être remise en cause face aux trafiquants concurrents des villes voisines (New York, Chicago). Entre trahison, amour, amitié et règlements de compte, tous les dimanches soirs à 21h00 sur HBO, Boardwalk Empire nous livre avec brio les dessous de la vie de gangster et les revers d’un monde où règne la corruption.

Un casting solide

Le casting de la série, quant à lui, associe quantité avec qualité. Il est notamment composé de Michael Pitt (Funny Games, Hugo Cabret) dans le rôle de James « Jimmy » Darmody, le protégé de Nucky; de Stephen Graham (Snatch, Gangs of New York, Public Enemies) dans le rôle de Al Capone; de Kelly MacDonald (No Country for Old Men) qui joue Margaret Schroeder, sa femme; et de Michael Shannon (Les Noces Rebelles, Take Shelter) comme agent du gouvernement engagé dans la lutte contre les boot-leggers.

Ce casting solide est couronné de Steve Buscemi (Reservoir Dogs, The Big Lebowski, Fargo, Les Sopranos (2004-2006)) qui endosse avec aisance et grande classe le rôle de Nucky. La preuve en est que ce dernier fut récompensé pour sa préstation en 2011 avec un Emmy et en 2012 avec un Golden Globe. Durant son discours il exprima sa joie de recevoir le prix mais aussi, en rigolant, d’avoir atteint la troisième saison sain et sauf: « Merci de me laisser exister! J’avais peur que mon personnage disparaisse après deux saisons comme Tony Blundetto dans Les Sopranos. »

Si ce n’est pour une série palpitante ni pour un casting à la hauteur des films de Scorsese, Boardwalk Empire est à regarder pour que le personnage de Buscemi puisse au moins voir le jour d’une quatrième saison.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Acrossthedays 8489 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines