Magazine Cuisine

Money time

Par Olif

IMG_1980.jpg

Argent trop cher, comme clamait le groupe Téléphone dans les années 80, avant que la ligne ne soit définitivement coupée entre Jean-Louis Aubert et Corine Marienneau, au grand dam de Louis Bertignac et Richard Kolinka. Mais il paraitrait qu'ils risquent fort de revenir sur scène, un jour ou l'autre mais sans Corine à la basse, ce qui n'aurait néanmoins pas de prix, comme ce Riesling Grand cru, qui a su patienter le temps nécessaire en cave. L'argent n'a pas d'odeur, mais ce Frick, oui. Mûr et à point, délicieusement dur comme de la pierre et pas myopathe pour un sou. Un riesling sur sol sec, aride et calcaire, dans un état de conservation épatant et d'une jeunesse qui semble inaltérable. Vive la capsule de bière?

Le Frick ne fait pas le bonheur, mais ça y aide grandement, comme disait l'autre...

Délicieux prélude à une soirée Alsace et gibier au menu demain soir, hop là!

Retrouvez aussi les Dégustantanés sur le Blog de la Pipette.

Olif


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olif 15671 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine