Magazine Culture

Soirée littéraire du 25 Octobre à l’Heure des Mamans

Par Pikkendorff

Lheure-des-mamans1Autour d’une dizaine de livres, d’un vin italien soigneusement sélectionné par le maître des lieux, d’une sage tarte aux myrtilles accompagnée d’une très diététique compote de pommes servie par notre hôtesse, le cercle littéraire de la librairie de l’Heure des Mamans s’est encore une fois réuni pour défendre une sélection subjective d’ouvrages.

L'aigle et le dragon, Gillian Bradshaw, Actes sud, 2006) proposé par Julien. L'Empire romain Le voyage d’est en ouest de quelques milliers de Sarmates, supplétifs de l’Empire romain par la parole donnée. Un récit épique, une histoire d’honneur et de courage.

L'éloge des voyages insensés(Vassili Golovanov, Verdier, 1995) par Vincent. Voyage hypnotique de l'auteur au Nord de la Russie enchaînant le Lecteur au mysticisme russe.

Le compte à rebours a-t-il commencé(Albert Jacquard, Stock, 2009) par Anne. Réflexion rassurante, mais responsable sur le devenir de notre planète, et notamment les enjeux du nucléaire, de l'éducation et de solutions solidaires.
Story Teller, Tames and Hudson, 2012) de l'artiste Tim Walker par Michèle.  Magnifiques et stupéfiantes  photos-tableaux sans trucage ni retouche. Le roman par l’image.

La romancière et l'archéologue, Payot, 2006) d’ Agathie Christie par Michèle. Un intriguant livre relatant ses aventures et inspirations au Moyen Orient, aux côtés de son mari archéologue, témoin des années 1930 avec un zeste d'humour anglais.

The easter parade(Richard Yates, Robert Laffont, 2012) choisi par Odile-Wynn. Au coeur de ces années 1930 également, naissent aux Etats-Unis les deux sœurs héroïnes du roman, où l'on suit deux destinées pendant les 1960, partagées entre le désir d'émancipation et le piège des apparences sociales, quand l'auteur invite au final, à "retomber sur soi". Ce livre a été sélectionné pour une lecture en V.O.

Le problème Spinoza, Irvin Yalom, 2012). par Charles. Etude psychanalytique croisée de deux hommes : l'un, Rosenberg, idéologue du parti nazi, l'autre, philosophe juif exclu de sa communauté, Spinoza, le second exerçant une fascination dérangeante et insoluble pour le premier.

Le filsde Michel Rostain (Oh!éditions, 2011) par Frédéric.  Une Ode à la vie sous la forme d’un récit sur la mort de son fils, raconté par le fils même.
Lune de loups de Julio Llamazares (Verdier, 1985) par Lucille. La traque de quatre combattants réfugiés dans les montagnes pendant la guerre civile espagnole.
Rien de s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan (Grasset, 2011) par Laurence. Enquête prudente et délicate de l'auteur sur les failles de sa famille ayant pu conduire sa mère, malade, au suicide. Sujet délicat dont l’auteur se tire avec brio.
Amélie Nothomb, Barbe Bleue (Grasset, 2011) par Florence. Dialogue entre deux voisins, un aristocrate espagnol et Saturnia, venue emménager récemment, dont on frémit d'imaginer le sort final, à la lecture du titre, mais dont Florence a soigneusement gardé le secret.
Nocebo de Benoît Albigès (L'harmattan), récit plein de verve de l'auteur lourdement handicapé. Les joyaux du paradis (Donna Leon, Calmann-Levy, 2012) sur le musicien baroque Agostino Steffani et L'islamisme va-t-il gagner ?, dialogue plein de sens entre Vladimir Fédérowski et Alexandre Adler (éditions du rocher, 2012) "à lire au coin du feu" par Patrick. Vous retrouverez les chroniques de ces livres sur le blog en utilisant le moteur de recherche en haut à gauche.

 Peste et Choléra (Patrick Deville, Seuil, 2012) par Michel. Aventure, progrès scientifique, la biographie d’Alexandre Yersin, génial découvreur du bacille de la peste, éleveur de bovins, voyageur infatigable est un incontournable de la rentrée littéraire 2012.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pikkendorff 158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines